28 octobre 2016 5 28 /10 /octobre /2016 09:24

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 


C'est quoi : LA RELIGION. TANHAUSER

 


C'est de qui : Legrand & Jacamond.

 

 

La Couv' :

 

Sanglante Religion  /  La Religion  Vs.  Kingdom Of Heaven

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

 

Déjà lus sur B.O BD? Non

 

 

Une planche:

Sanglante Religion  /  La Religion  Vs.  Kingdom Of Heaven

 

Ca donne quoi ?   Religion et amour font rarement bon ménage, surtout quand elles sont multiples et que l'histoire se passe en 1565 en pleine guerre entre chrétiens et musulmans.


Matthias Tanhauser allemand élevé par les turcs après que ceux ci aient massacré sa famille lors des campagnes d'invasion, est aujourd'hui un gentilhomme de fortune qui, pour aider une comtesse à la recherche de son fils bâtard, va accepter d'entrer dans Malte assiégée.


En adaptant l'intrigue moyenâgeuse du roman de Tim Wilocks, Jacamon et Legrand, loin de leurs terrains de jeux habituels, livrent un premier tome d'une aventure romanesque aux riches atouts qui promettent une suite ( la série se déclinera en quatre volumes) des plus épique.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ?   KINGDOM OF HEAVEN RECCORDING SESSIONS

 

 

C'est de Qui ? H. G. Williams & S. Barton

 

 

 La couv'

 

 

Sanglante Religion  /  La Religion  Vs.  Kingdom Of Heaven

 

Déjà entendu chez nous? Oui pour Williams.

 

 

On peut écouter?

Ca donne quoi? Pour l'épique vision des croisades de Ridley Scott, H.G Williams marche dans les pas de son mentor, le tristement célèbre Hans Zimmer, en usant et abusant des lieux communs de films de genre.

 

Toute la panoplie y passe, choeurs des deux sexes lyriques ou guerriers, cordes virevoltantes, percussions martiales en veux tu en voilà et, of course, larges emprunts à des sources existantes aussi pillées que peu citées. Steven Barton, l'homme de l'ombre de Williams qui a collaboré avec lui sur pas mal de sa discographie, se fend d'une bonne poignée de pistes de remplissage, illustratives et passe-partout.

 

L'ensemble, bien qu'attendu, est clairement héroïque et sent les gros moyens à chaque note; du pain béni pour l'adaptation de La Religion, surtout que ces sessions d'enregistrements comportent des douzaines de morceaux supplémentaires qui pourraient, si j'étais fainéant ou laxiste, servir également pour les 3 prochains volumes, mais vous me connaissez, je ne mange pas de ce pain là (hum!) et je vous trouverai autre chose de tout aussi efficace en temps voulu.

 

--------------------

 

Une chronique de Fab

Repost0
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 07:39

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : ARTHUS TRIVIUM. LE TROISIEME MAGICIEN

 


C'est de qui : Raule & Landa.

 

 

La Couv' :

Festival de Monstres  /  Arthus Trivium 2  Vs.  Van Helsing

C’est édité chez qui ? Dargaud

 

 

Déjà lus sur B.O BD? Oui

 

 

Une planche:

Festival de Monstres  /  Arthus Trivium 2  Vs.  Van Helsing

Ca donne quoi? Comme le laissait clairement entendre le cliffhanger du tome précédent, ce deuxième volet d'Arthus Trivium s'oriente clairement vers le fantastique.

 

L'ancien mentor de Nostradamus, revenu d'entre les morts, a invoqué un seigneur mort-vivant qui assaille le domicile du vieil homme avec une armée de monstres, à la recherche d'un puissant artefact.

 

Si vous n'êtes pas rebuté par le surnaturel et les créatures infernales dans un background historico-aventureux, cette série est faite pour vous. Le scénario, chargé de scènes d'action et de combats est assez magnifiquement servi par le dessin réaliste anguleux virtuose de Landa (qui n'est pas sans faire penser à celui d'Anthony Jean sur La Licorne ) fort bien rehaussé par ses choix de couleur.

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

C'est Quoi ?  VAN HELSING

 

 

C'est de Qui ? A. Silvestri

 

 

 La couv'

Festival de Monstres  /  Arthus Trivium 2  Vs.  Van Helsing

Déjà entendu par ici? Oui

 

 

On peut écouter?

 

Ca donne quoi? Je vous accorde qu'au premier abord la B.O de ce gros navet  film de série B vaguement inspiré du personnage de chasseur de vampires du Dracula de Stoker sonne comme une charge des valkyries sous testostérone.

 

Mais ce serait mal connaître le compositeur de Prédator ou Abyss (qui a cependant je vous l'accorde volontiers, pas mal de daubes dans sa filmographie) que de croire qu'on est sur de la musique de blockbuster lambda.

 

Si Silvestri connaît bien les ficelles du score de film à grand spectacle et gros budget il a tout de même assez de métier pour nuancer (hum) ses cuivres vrombissants et ses percussions métronomiques par des incursions vocales gothiques à souhaits, des arrangements parfois inattendus sur ce genre de B.O voire même un peu de banjo ou de harpes assez surréalistes à certains moments.

Bref, si fortement bruyante, pour ne pas dire assommante sur la longueur, la partition de Silvestri est cependant tout à fait dans l'esprit du second tome de Arthus Trivium dont il partage les dominantes.

 

 

----------------------

 

Une chronique de Fab

Repost0
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 16:56

  

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : FORCATS

 

 

 

 

C'est de qui ? Bedouel et Perna

 

 

 

 

 

La Couv':

 

 

 

 

Pas de printemps pour les bagnards  /  Forçats  Vs.  Marnie

C’est édité chez qui ? Les Arènes

 

 

 

Déjà lu sur B.O BD? Oui pour le dessinateur.

 

 

Une planche:

Pas de printemps pour les bagnards  /  Forçats  Vs.  Marnie

 Ca donne Quoi ? Archétype du reporter sans frontières, Albert Londres décide, en 1923, de partir pour la Guyane afin de découvrir la condition des bagnards de Cayenne.

 

Là il fait la connaissance d’Eugène Dieudonné, libre penseur et anarchiste qui a été à tort associé avec un crime commis par la bande à Bonnot et purge sa peine depuis déjà une décennie. Au milieu de l’enfer commence une relation qui changera les deux hommes et le système tout entier.

 

 

L’ancien journaliste Patrice Perna s’attaque à relater la vie du célèbre forçat, telle que l’a décrite Albert Londres, en privilégiant avec intelligence l’action et le rythme dans sa narration, fort bien aidé par le dessin efficace de Bedouel qui utilise de grands à-plats et autres ombrés que ne renierait pas Mike Mignola. 

 

Une bio originale et documentée qui mélange avec réussite faits et fiction.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est Quoi ? MARNIE

 

 

 

C'est de Qui ? B. Herrmann

 

 

 La couv'

 

 

 

 

  

Pas de printemps pour les bagnards  /  Forçats  Vs.  Marnie

Déjà entendu chez nous? Oui

 

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Construite autour de trois thèmes principaux,  interprétés d’abord par un riche ensemble de cordes avant d’être repris en soliste par divers instruments à vent, la B.O de Marnie est la dernière que Herrmann composera pour Hitchcock après maintes années et autant de succès.

 

 

Si leur précédent film, Psychose (Les Oiseaux n’ayant pas de musique à proprement parler), était un tour de force aussi novateur qu’expérimental, celui-ci est un modèle de classicisme, trop peut être et le réalisateur mettra d’ailleurs l’échec du film sur le compte du compositeur (si, si !).

 

 

Pourtant la partition d’Herrmann est loin d’être moyenne, le compositeur mêlant avec le métier qui est le sien des textures musicales complexes pour exprimer le suspense et le romantisme de l’intrigue.

 

 

Ce coté un peu old-school de la musique amène une ambiance en décalage avec certains passages de Forçats mais se révèle très efficace sur des passages plus chargés en émotion et en action, et ce tome 1 n’en manque pas !

 

 

 

 

 

----------------------------------

 

Une chronique de Fab

Repost0
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 15:55

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : NOTRE AMERIQUE

 


C'est de qui : Kris & Mael

 

La Couv':

C'est loin l'Amérique?  /  Notre Amérique  Vs.  Casualties Of War

Déjà croisé sur le site? Oui, ensemble même.

 

 

 

 

C’est édité chez qui ? Futuropolis

 

 

 

 

 

Une planche:

 

 

C'est loin l'Amérique?  /  Notre Amérique  Vs.  Casualties Of War

 Ca donne Quoi ? Au lendemain de l’Armistice de 1918, le destin de deux jeunes hommes opposés en apparence, Julien le français et Max l’Alsacien, vont se rejoindre et s’embarquer (au sens propre) pour porter main forte à la révolution Russe… Si de révolution il vont bien entendre parler, c’est cependant de l’autre coté de l’Atlantique que les vents –et la passion armée d’une belle mexicaine- vont emporter nos héros.

 

Quatre ans après Notre Mère La Guerre, qui restera comme une de mes séries préférées, tout genre confondus, Kris et Mael collaborent à nouveau pour un récit qui fleure bon la grande aventure à l’ancienne, avec personnages forts, action et rebondissements bien dosés et un background riche, le tout sans se départir de l’esprit littéraire, voire poétique, qui a fait la réussite magistrale de leur précédent opus.

 

Coté graphisme, le trait si particulier de Mael fait encore mouche, et ses choix de teintes selon les scènes et ambiances est assez impressionnant.

Notre Amérique a, en substance, tous les atouts pour devenir un futur classique.

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi CASUALTIES OF WAR

 

 

C'est de Qui ? E. Morricone

 

 

La couv'

 

 

 

C'est loin l'Amérique?  /  Notre Amérique  Vs.  Casualties Of War

Déjà entedu sur B.O BD? Oui

 

 

 

On peut écouter ?

 

 

  

 

Ca donne Quoi ? Après une paire d’années en mode automatique, l’un des maestro incontesté de la musique de cinéma revient sérieusement aux affaires sur un film qui hélas, comme la plupart de ceux de son réalisateur, ne passera pas l’épreuve du temps ce qui n’est heureusement pas le cas (contrairement également à celles du reste de la filmographie de De Palma) de la B.O, toujours aussi marquante.

 

A mi chemin de ses réalisations pour  le mythique Il était une fois en Amérique et le non moins excellent Mission (quoique dans un tout autre genre) Morricone amplifie le coté psychologique du scénario d’Outrages, sans mettre en avant un style trop martial ou une quelconque influence marquée asiatique, l’originalité du score résidant dans  la flûte de Pan soliste qui vient parfois s’inviter, avec autant de surprise que d’efficacité au sein de l’orchestre.

 

Parfois un peu trop mélo, cette B.O n’a pas la force d’évocation des deux citées ci-dessus mais n’en reste pas moins aussi riche mélodiquement que thématiquement.

 

 

 

-------------------------

Une chronique de Fab

 

 

Repost0
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 14:07

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : FREDEGONDE LA SANGUINAIRE 2

 

 

C'est de qui ? V. Greiner & A De Vicenzi.

 

 

La Couv':

Le Sang des Rois (et des reines!)  /  Frédégonde la Sanguinaire  Vs.  Henry IV

C’est édité chez qui ? Delcourt.

 

 

Déjà lu sur B.O BD? Oui sur le tome précédent.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Suite et fin du diptyque consacré à Frédégonde, qui, au VI° siècle, ne reculera devant rien pour passer de simple servante à reine en se faisant épouser par Chilperic après avoir fait assassiner deux des épouses de ce dernier.

 

Au début de ce second volet qui, niveau  batilles et autres intrigues tordues n’a rien à envier à Game Of Thrones (inspirée de l’Europe du Moyen Age en même temps !) notre déterminée souveraine (et encore le mot est faible !) a réussi à monter son mari contre son frère et sa belle sœur et l’addition de ces guerres fratricides sera salée.

 

Coté scénario et rythme narratif, Virginie Greinier est aussi à l'aise avec madame Malraux qu'avec la terrible reine et Frédégonde La Sanguinaire est clairement à la hauteur de ses consœurs de la série des Reines de Sang, les excellents Isabelle ou Aliénor ; je serais cependant un peu plus réservé sur la partie graphique qui m’a moins emballé que celles de ces dernières.

 

En effet si Alessia De Vicenzi, pour sa première série BD soigne ses plans rapprochés et sa reconstitution historique, je l’ai trouvé moins efficace sur les personnages dans les plans plus larges.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi? THE HOLLOW CROWN. HENRY IV.

 

 

C'est de Qui ? Stephen Warbeck

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous? Oui.

 

 

On peut écouter?

 

Ca donne Quoi ? La série The Hollow Crown, production historique classe de la BBC, adapte les pièces que Shakespeare a situées durant la Guerre des Roses  (Les Henry : IV à VI, et les Richard : II et III) au casting royal (c’est le cas de le dire) Jeremy Irons, Tom Hiddleston ou encore Benedict Crumberbatch en tête, et produite par Sam Mendes.

 

C’est Stephen Warbeck qui écrit la musique du double épisode consacré à Henry IV. Le compositeur s’est déjà frotté à la musique d’époque puisqu’il est entre autre responsable de la B.O de Quills, sur le Marquis de Sade, Mrs Brown sur le deuil de la Reine Victoria, et, surtout, de Shakespeare in Love, qui lui vaudra un Oscar.

 

Une partition qui sait passer d’une sobriété solennelle voire mélancolique avec les cordes mises en avant  à une imposante profondeur quand les vents viennent appuyer l’ensemble ; parfois peut être trop en retrait sur la sauvagerie de certaines scènes de ce second volet de Frédégonde cette B.O a cependant bien appuyé le coté tragique de la destinée des protagonistes de l’histoire.

 

 

 

----------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags