16 janvier 2019 3 16 /01 /janvier /2019 14:17
 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  HARALD ET LE TRESOR D’IGNIR

 

 

C'est de qui ? M & A Brivet

 

 

La Couv':

 

Jeunesse résistante et aventureuse  :  Champignac  /  Harald et le trésor d'Ignir

 

Déjà croisés chez B.O BD? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Bamboo

 

 

Une planche:

 

Jeunesse résistante et aventureuse  :  Champignac  /  Harald et le trésor d'Ignir

 
Ca donne Quoi ? Harald et Dagmar son père, roi des vikings, s’introduisent avec leurs guerriers dans l’antre du dragon Ignir pour lui dérober une partie de son fabuleux trésor.
L’expédition ne se déroule pas tout à fait comme prévue et, après un affrontement avec le monstre, nos héros parviennent à rentrer chez eux avec le butin, non sans avoir croisé le chemin d’étranges guerriers étrangers.

 

Ignir vient se venger et lance une malédiction sur Dagmar ; si les vikings ne ramènent pas au dragon un joyau magique dérobé dans la grotte, leur roi mourra.
Problème : ce sont les guerriers étrangers qui ont la pierre.


Notre courageux Harald accompagné de son grand père et de quelques guerriers, vont se lancer à la poursuite des mystérieux voleurs.

 

Les vikings ont la côte ces dernières années et il n’y avait pas de raison que les plus jeunes n’aient pas droit à une série pour eux dans cet univers riche et propice à l’évasion.

C’est chose faite avec Harald et le trésor d’Ignir, des frères Brivet, dont ce premier tome, s’il s’apparente à une grosse course poursuite où l’action domine largement, inclut tout de même quelques pistes intéressantes (le mythe des Niebelungen, les explorateurs orientaux, les croyances païennes, etc…).

 

Graphiquement, on est sur de la BD jeunesse bien faite, avec des visages simples, des décors fouillés et des couleurs flashy, mais je déconseillerais néanmoins la lecture à des enfants trop jeunes au vu de certaines scènes de batailles un peu sanglantes.

 


- - - - - - - - -


 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  CHAMPIGNAC

 

 

C'est de qui ? Beka & Etien

 

 

La Couv':

 

Jeunesse résistante et aventureuse  :  Champignac  /  Harald et le trésor d'Ignir

 

Déjà lus sur le site? Etien oui

 

 

 

C’est édité chez qui ? Dupuis

 

 

 

Une planche:

 

Jeunesse résistante et aventureuse  :  Champignac  /  Harald et le trésor d'Ignir

 

Ca donne Quoi ? En pleine Seconde Guerre Mondiale, et alors que l'armée allemande réquisitionne son château, le comte de Champignac se voit invité secrètement Bletchey, petite bourgade anglaise où on été réunis des « cerveaux » (linguistes, mathématiciens, savants et autres cruciverbistes chevronnées) afin de tenter de décrypter le système Enigma, machine qui permet aux nazis de communiquer par codes.

De la réussite de l'opération pourrait découler la fin de la guerre et la vicrtoire des alliés.

Entre suspense, recherches, espionnages et coup de foudre, cette aventure va changer la vie de notre héros !

 

Nouveau spin-off de Spirou, après le grand méchant c'est au tour du Comte de Champignac de se voir décliner en série.

Le duo de scénariste derrière le pseudo Béka, habituellement plutôt à l'oeuvre sur de la série humoristique/jeunesse, prend comme sujet une page d'Histoire importante de la 2° Guerre Mondiale, rendue célèbre entre autre par une version ciné sortie il y a une paire d'années avec le toujours impeccable Bendict Crumberbacht.

 

Un épisode d'action suspense en fin d'album permet au scénario de ne pas se cantonner à des scènes plus intimistes et « d'intérieur » et rend ce premier album sympathique (impression confortée par les clins d'oeils et un cliffhanger -attendu- qui annonce une suite plus...froide?)

 

Le gros point fort de cet Enigma c'est bien entendu la présence de David « 4 de Baker Street » aux dessins, qui fait encore des merveilles dans son style cartoony expressif si personnel avec encore un travail de couleur réussi.

 

 

 

- - - - - - - - - - - - 

Deux Chroniques de Fab

 

Repost0
14 janvier 2019 1 14 /01 /janvier /2019 15:54

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  BABYLON BERLIN

 

 

C'est de qui ? A. Jysche

 

 

La Couv':

 

By the rivers of B...erlin  /  Babylon Berlin  Vs.  Man Hunt

 

Déjà lu chez nous? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Glénat

 

 

Une planche:

 

 

By the rivers of B...erlin  /  Babylon Berlin  Vs.  Man Hunt

 

Ca donne Quoi ? Suite à une pseudo bavure, Gereon Rath, inspecteur à Cologne, se fait muter à Berlin, aux Mœurs, où il va découvrir les nuits viciées de la grande ville.

Mais Berlin en 1929 c’est aussi la montée des nazis et notre flic de choc va bientôt se retrouver mêlé à une sombre affaire pleine de flics pourris, de trafic d’armes, d’or russe et de cadavres qui s’amoncèlent.

 

Babylon Berlin, avant d’être une excellente BD noire, est une série de romans policiers qui ont déjà connu une adaptation en série TV.

Si le premier épisode de cette dernière ne m’avait pas convaincu, la version de Jysche m’a clairement emballé.

Avec son style semi réaliste dans un noir et blanc soigné l’auteur livre un polar digne des classiques du genre sur fond de crise politique qui ajoute à la profondeur de l’histoire.

Une des réussites de ce début d’année !

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :CHASSE A L’HOMME

 

 

C'est de qui ? Newman et Buttolph

 

 

La Couv':

 

By the rivers of B...erlin  /  Babylon Berlin  Vs.  Man Hunt

 

Déjà entendu chez B.O BD? Les deux oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Film d’espionnage et – clairement- de propagande - de la période américaine, Man Hunt a, déjà, l’atout de correspondre à la période historique de Babylon Berlin.

Ici aussi il est question de nazis, de suspense soutenu, de trahisons et autres luttes d’influences.

 

Si la partition est écrite par le grand Aldfred Newman, fort occupé en cette année 1941 (une quinzaine de scores à son actif rien que sur cette année) David Buttolph, autre stakhanoviste des studios, est en grande partie de la réussite du score. En effet ses qualités d’arrangeur sont mises ici à bon escient et il est évident que la musique de Newman n’aurait pas sonné aussi réussie sur le film de Lang sans l’apport de Buttolph.

 

 

A l’orchestre habituel, s’ajoutent, en instruments solistes, une clarinette et une trompette, instruments plutôt inhabituels sur le genre, qui amènent une vraie valeur ajoutée.

 

De la B.O bien noire pour une BD qui ne l’est pas moins !

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
8 janvier 2019 2 08 /01 /janvier /2019 07:56

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LE FRERE DE GORING.

 

 

C'est de qui ? Le Gouëfflec et Lejeune

 

 

La Couv':

 

Mon frère le monstre  /  Le frère de Göring  Vs.  The Pianist

 

Déjà croisés sur le site? Oui.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Glénat

 

 

 

Une planche:

 

Mon frère le monstre  /  Le frère de Göring  Vs.  The Pianist

 

Ca donne Quoi ? Comment deux frères ayant reçu la même éducation peuvent, à l’âge adulte avoir des destins aussi éloignés que possible ? C’est via le portrait d’Albert Göring, qui vient se livrer aux alliés à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, que Le Gouëfflec et Lejeune vont répondre à cette question et dresser le portrait d’un homme resté dans l’ombre terrifiante de son frère, haut dignitaire nazi, et ce malgré des choix à l’opposé des idéaux prôné par la clique à Hitler puisqu’il ira même jusqu’à changer de nationalité et à aider des juifs à échapper à la déportation.

 

Le scénariste a opté, avec justesse, sur le principe de la confession/interrogatoire présentant les faits marquants de la jeunesse des futurs frères ennemis via des flashbacks chronologiques qui ne se suivent pas toujours et c’est pour le mieux).

 

Part pris intéressant aussi que la personnalité du soldat américain qui questionne Göring et qui le considère quasiment aussi coupable que son frère, laissant habilement un léger doute planer, très compréhensible dans le climat de l’époque.

 

Coté dessin c’est du réaliste détaillé agréable qui évite avantageusement, en partie aussi grâce à la colo, de verser dans le photoréalisme croisé habituellement sur ce genre de BD.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :LE PIANISTE

 

 

C'est de qui ? Chopin et W. Kilar

 

 

La Couv':

 

Mon frère le monstre  /  Le frère de Göring  Vs.  The Pianist

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Avec un tel sujet, tiré qui plus est d’une histoire vraie (la survie tragique d’un pianiste polonais durant la 2° Guerre Mondiale) Polanski tenait, dans la lignée de la Liste de Schindler de Spielberg, un mélo-historique destiné au succès ne serait-ce que par sa portée émotionnelle.

 

Carton plein avec une quinzaine de récompenses parmi lesquelles d’aussi prestigieuses qu’une Palme d’Or à Cannes, les Césars et Oscars de meilleur réal pour Polanski et acteur pour un Adrian Brody transfiguré pour le rôle.

 

On pourrait cependant gloser sur le César décerné à Kilar pour la musique du film, cette dernière, essentiellement diégétique, étant composée de morceaux de Chopin interprétés avec une certaine passion par le pianiste Janusz Olejniczak.

 

Kilar a quant à lui écrit une longue suite utilisée comme musique « illustrative » du film qui, cependant, ne démérite ni dans sa composition ni, osons la comparaison, aux cotés des pièces de Chopin.

 

L’ensemble est d’une grande beauté formelle, d’une puissance émotive certaine et, de fait, fort en phase avec le premier volet du frère de Göring.

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

Repost0
12 novembre 2018 1 12 /11 /novembre /2018 16:07

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  IRA DEI 2

 

 

C'est de qui ? Brugeas & Toulhoat

 

 

La Couv':

 

Poudrière méditerranéenne  /  Ira Dei 2  Vs.  The Witcher

 

Déjà lus chez B.O BD? Oui.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud

 

 

 

Une planche:

 

Poudrière méditerranéenne  /  Ira Dei 2  Vs.  The Witcher

 

 

Ca donne Quoi ? l’ébullition de la poudrière méditerranéenne retombe quelque peu après que les alliés de Tancrède/Robert aient aligné les victoires.

L’attente ne sied pas aux combattants et l’arrivée de Maniakès, le big boss, envenime les rivalités déjà aiguisées des différents leaders.

Sous le soleil écrasant de Sicile les alliances et les trahisons se forment jusqu’à un affrontement épique durant lesquels les masques tombent.

 

Ce second tome de Ira Dei confirme que le Brugeas et Toulhoat, après un tout récent Conan bien adapté, maîtrisent la narration nerveuse, le scénario à rebondissement, les intrigues pleines de tension et, last but not least, une partie graphique aux personnages charismatiques, aux scènes de batailles éclatantes, aussi radicale qu'un coup d'épée sur un crane sous le soleil de Sicile.

 

Vivement la suite  qui, si tout se passe comme prévu, devrait nous emmener un peu plus au nord !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi:THE WITCHER

 

 

C'est de qui ? Paweł Błaszczak, Adam Skorupa

 

 

La Couv':

 

Poudrière méditerranéenne  /  Ira Dei 2  Vs.  The Witcher

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Il y a bien longtemps oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Série de jeux vidéos adaptés de romans fantasy à succès, The Witcher s'est imposé au fil des années, via deux suites et des spin off, comme une des franchises sûres du monde vidéoludique.

 

Pour le premier volet, les deux compositeurs polonais Paweł Błaszczak et Adam Skorupa, artistes versés dans la discipline, s'inspirent des grandes B.O du genre sur grand écran avec force percussions tribales, mélopées folkloriques diverses, thèmes enlevés très rythmés où les cordes viennent se placer là où on les attend pas toujours et, le passage obligé depuis maintenant 30 ans dans la fantasy, les choeurs lyriques.

 

Le résultat en soi est convaincant et varié même si l'on regrettera une trop grande informatisation d'instruments qui fait parfois un peu cheap quand ça cherche à être grandiose mais l'esprit est là et colle souvent bien à ce tome 2 d'Ira Dei.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
11 novembre 2018 7 11 /11 /novembre /2018 17:19

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LA CROISADE DES INNOCENTS

 

 

C'est de qui ? C. Cruchaudet

 

 

La Couv':

 

Chemin de croix  /  La Croisade des Innocents  Vs.  Le Droict Chemin

 

Déjà lue chez B.O BD ? Oui

 

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil

 

 

 

Une planche:

 

Chemin de croix  /  La Croisade des Innocents  Vs.  Le Droict Chemin

 

Ca donne Quoi ? Librement inspirée par un fait historique réel, Chloé Cruchaudet, décidément jamais où on l'attend mais toujours avec un talent manifeste, nous narre le périple d'une bande de gamins laissés pour compte, de pauvres à tous les sens du terme qui décident un jour, après que l'un d'entre eux ait cru avoir une vision du Christ, de se rendre à Jérusalem.

 

Miroir de la société de l'époque mais aussi de l'innocence perdue, de la misère humaine, de l'espoir vain, La Croisade des Innocents est un récit passionnant où la religion, entre autre, en prend pour son grade !

 

Graphiquement l'artiste propose un trait fin à la mise en couleur pastel très réussie et tout en douceur qui apporte une distanciation bienvenue avec la cruauté de certaines scènes et la mélancolie du scénario.

 

Encore une BD médiévale de qualité qui vient rejoindre la poignée de très belles choses déjà sorties cette année.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :LE DROICT CHEMIN

 

 

C'est de qui ? Ensemble Lucidarium

 

 

La Couv':

 

Chemin de croix  /  La Croisade des Innocents  Vs.  Le Droict Chemin

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? L'ensemble Lucidarium (dont vous vous souvenez peut être la présence en ces pages il y a quelques mois où j'avais expliqué qu'il était le bébé de mon grand oncle italien et de son épouse, tous deux musiciens et spécialistes de la musique du moyen âge entre autre) réunit ici et adapte avec brio des pièces diverses, surtout vocales, issues d'une part du répertoire catholique propagandiste et de l'autre, à l'opposé, des balades de trouvères et autres ménestrels, essentiellement profanes donc, avec pas mal de choses peu connues déterrées par les musiciens lors de leurs recherches.

 

Alors c'est vrai qu'il y a deux siècles entre les événements relatés dans La Croisade des Innocents et la musique du Droit Chemin, mais l'esprit médiéval, et surtout religieux, est tout à fait propice aux errances illuminées de ces gamins perdus.

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags