9 octobre 2018 2 09 /10 /octobre /2018 07:21
 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  YESHUA

 

 

C'est de qui ? TBC

 

 

La Couv':

 

Une supercherie vieille comme le monde  /  Yeshua  Vs. Balan

 

Déjà lu sur B.O BD? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Mosquito

 

 

 

Une planche:

 

Une supercherie vieille comme le monde  /  Yeshua  Vs. Balan

 

Ca donne Quoi ? Et si tout était faux ? Si le soi-disant fils de dieu n’avait été qu’un charlatan, un bonimenteur dépassé par les évènements, mal conseillé et dont le succès naissant avait été récupéré par des religieux mal intentionnés qui l’avaient transformé en symbole et martyr ?

 

C’est en substance, avec autant d’humour que de talent et sans parti pris outrancier si ce n’est celui –bienvenu- de l’athéisme, ce que TBC, auteur serbe que l’on n’avait pas croisé en France depuis –trop- longtemps, raconte dans ce Yeshua.

 

Dans un noir et blanc aux paysages et décors détaillés, parcourus de protagonistes aux physiques caricaturaux bien croqués, il imagine le témoignage d’un ancien « apôtre » racontant à un jeune scribe juif aussi interloqué que déçu, la supercherie de l’un des plus grand mythe de l’Histoire occidentale.

 

C’est beau, intelligent, bien narré ; et c’est même sans aucun doute l’un des dix meilleurs albums qu’il m’ait été donné de lire cette année !

 

 

Une supercherie vieille comme le monde  /  Yeshua  Vs. Balan

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :BALAN

 

 

C'est de qui ? The Cracow Klezmer Band

 

 

La Couv':

 

 

Une supercherie vieille comme le monde  /  Yeshua  Vs. Balan

 

Déjà croisé par ici? Non

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Le groupe polonais, qui a depuis changé de nom, partage avec le génial John Zorn un amour pour la culture musicale juive klezmer. Il n'est donc pas surprenant que les premiers aient repris les compositions du second dans un album concept.

 

Pour l'occasion le quartet a doublé de taille mais c'est pour le mieux vu la virtuosité de l'ensemble. Ils redonnent une nouvelle jeunesse et identité à des morceaux déjà originaux via entre autre leur habitude amusante de rajouter des bruitages sonores via leurs instruments.

 

Une musique bigarrée, cosmopolite même pour ne pas dire universelle dont la gaieté naturelle fait un écho très particulier au parti pris de l'auteur de Yeshua.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
6 octobre 2018 6 06 /10 /octobre /2018 16:32

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LES ANNEES ROUGE ET NOIR. BACCHELLI.

 

 

C'est de qui ? Boisserie, Convard, Douay.

 

 

La Couv':

 

Dieu reconnaîtra les siens  /  Les années rouge et noir 1951-1962  Vs.  Les Maudits

 

Déjà croisés sur le site? Oui

 

 

 

C’est édité chez qui ? Les Arènes

 

 

 

Une planche:

 

Dieu reconnaîtra les siens  /  Les années rouge et noir 1951-1962  Vs.  Les Maudits

 

Ca donne Quoi ? Alors que le spectre de l'Occupation plane encore sur une France qui se voudrait insouciante, la politique du pays est en ébullition.

On retrouve l'ancien collabo Bacchelli, tirant toujours les ficelles grâce aux fiches qu'il a récupérées et qui désignent les hommes et femmes qui ont pactisé avec les allemands durant la guerre.

 

Il va même jusqu'à en falsifier une afin de dénigrer un ministre qui finit par se suicider.

 

Agnès sent qu'il est temps de réagir, surtout que son propre frère travaille pour son ennemi. Elle intègre l'entourage de Pasqua et assiste à la naissance du SAC.

De l'autre coté de la Méditerranée, c'est l'Algérie qui s'enflamme et les répercussions sur la France ne se font pas attendre.

 

Toujours aussi riche -et avec un background pareil ce n'est guère étonnant- la série politco historique du trio Convard, Boisserie, Douay continue de tenir ses promesses sans noyer son lecteur sous les dates et les faits et toujours dans ce style graphique si particulier.

Dommage que les cours d'Histoire au lycée n'aient pas été aussi passionnants !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi:LES MAUDITS

 

 

C'est de qui ? Y. Baudrier

 

 

La Couv':

 

Dieu reconnaîtra les siens  /  Les années rouge et noir 1951-1962  Vs.  Les Maudits

 

Déjà entendu chez B.O BD? Non

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Yves Baudrier met en musique le troisième long métrage du déjà prometteur René Clément dans la plus pure tradition du film d'avant-guerre, dans la lignée des Kosma, et autre Cloërec.

 

Ne vous fiez pas à l'introduction très martiale, l'ensemble de la B.O est surtout axé sur la mélodie.

Cordes multiples qui se répondent sur des mélodies souvent tragiques mais toujours enlevées, accompagnées des vents plus discrets mais très bien employés, le tout dans une liberté rythmique assez inédite ; on sent l'influence de tout un courant classique sur cette génération de compositeurs.

Baudrier a côtoyé Messiaen et a été l'élève de Loth et ce baggage se ressent tout au long de sa carrière.

 

Second film avec le réalisateur, second film sur la résistance et la fin de la Guerre, les thématiques abordées sont parcourues de suspense et d'un certain patriotisme certes suranné mais tellement bien écrit.

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
4 octobre 2018 4 04 /10 /octobre /2018 08:26

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LE SUAIRE 2.

 

 

C'est de qui ? Liberge, Mordillat & Prieur.

 

 

La Couv':

 

Religion et Royauté  /  Le Suaire Turin 1898  Vs.  A Royal Affair

 

Déjà lus chez nous? Oui, sur le tome 1.

 

 

C’est édité chez qui ? Futuropolis.

 

 

Une planche:

 

Religion et Royauté  /  Le Suaire Turin 1898  Vs.  A Royal Affair

 

Ca donne Quoi ? Nouveau volet, nouvelle époque pour l'évocation romancée du Saint Suaire par un duo de scénaristes spécialistes s'il en est des questions de religion, ce Turin 1898 relate la première photographie de la pseudo relique religieuse.

 

On y suit les amours contrariées de Lucia, fille d'un noble royaliste avec Enrico, photographe anarchiste et anti-royaliste, sur fond de révolte historico politique et de remise en question de l'authenticité du Suaire.

 

Le trait réaliste de Libergé, moins torturé que das ses précédents travaux, est de toute beauté, même si certaines scènes auraient pu être un peu raccourcies (ne serait-ce que la séquence d'introduction).

 

Anecdote personnelle, cet été, assez fortuitement, j'ai eu l'occasion de visiter Turin en famille et nous nous sommes retrouvés, encore plus fortuitement dans la cathédrale abritant la relique.

Il faut avouer que, malgré la mise en scène et les origines plus que douteuses de l'objet, plutôt bien évoquées d'ailleurs dans la trilogie de Mordillat et Prieur, le Suaire est assez étonnant.

 

Religion et Royauté  /  Le Suaire Turin 1898  Vs.  A Royal Affair

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi : A ROYAL AFFAIR

 

 

C'est de qui ? G . Yared & Cyrille Aufort

 

 

La Couv':

 

Religion et Royauté  /  Le Suaire Turin 1898  Vs.  A Royal Affair

 

Déjà entendus chez B.O BD? Oui, les 2.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Sur ce biopic romancé, Gabriel Yared n'a souhaité faire que les thèmes principaux et c'est donc Cyrille Aufort qui a été appelée en renfort pour composer le reste de la B.O, en développant à certains endroits le materai de Yared et en étant plus libre de ses choix à d'autres.

 

L'ensemble fait néanmoins preuve d'une unité solide, naviguant entre le drame, la romance et le tragique – thèmes que l'on retrouve dans ce second tome du Suaire – Aufort a su faire la juste part des choses en alternant orchestre symphonique et ensembles plus restreints (dont un beau duo Cordes/Piano).

 

Si le score est assez court et probablement trop grandiloquent par moments, il fait une musique d'accompagnement très recommandée avec la BD du jour.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
1 octobre 2018 1 01 /10 /octobre /2018 06:56
 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LES FILLES DE SALEM

 

 

C'est de qui ? T. Gilbert

 

 

La Couv':

 

Salem La Noire  /  Les Filles de Salem  Vs.  Psychostasia

 

Déjà lu sur B.O BD? Oui pas mal de fois.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud

 

 

 

Une planche:

 

 

Salem La Noire  /  Les Filles de Salem  Vs.  Psychostasia

 

Ca donne Quoi ? Salem, un village fortifié entouré d’indiens, va connaître un véritable drame quand une grande partie de sa population féminine, s’émancipant des règles strictes de la colonie, va être accusée de sorcellerie et enfermée avant d’être exécutée.

C’est par la voix d’Abigail Hobbes, adolescente éprise de liberté qui va subir la vengeance du pasteur dont elle a découvert le terrible secret, que cette sordide histoire nous est contée.

 

J’ai découvert Thomas Gilbert il y a presque dix ans sur le premier tome du cathartique Oklahoma Boy chez Manolosanctis, coup d’essai/coup de maître qui laissait entrevoir une carrière aussi prometteuse qu’originale.

Et l’avenir confirmera cette impression, entre adaptation inspirée d’une série de  fantasy ado ou d’un classique indémodable, et des projets plus personnels.

 

Avec Les Filles de Salem, album que l’on pourrait aisément qualifier « de la maturité » si le terme n’était pas aussi galvaudé - et, surtout, inexact ici tant en substance Thomas Gilbert surprend son lectorat à chaque nouveau bouquin et semble encore avoir une marge de progression impressionnante- l’auteur livre une tragédie maîtrisée, s’appropriant un fait historique déjà bien glauque qu’il rend encore plus sombre de par sa narration en chapitres à la gravité constante, son trait en constante évolution et un traitement de couleur très approprié.

 

Si l’on connaît d’emblée l’inévitable conclusion de l’histoire on ne peut s’empêcher de ressentir de l’empathie pour la jeune et rebelle héroïne tout comme de la haine pour le révérend implacable et illuminé, lointaine réminiscence du père d’Oklahoma Boy.

 

A n’en pas douter l’un des grands albums de cette fin d’année et un qui fera date dans la carrière déjà riche d’un auteur complet.

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :PSYCHOSTASIA

 

 

C'est de qui ? Daemonia Nymphe

 

 

La Couv':

 

Salem La Noire  /  Les Filles de Salem  Vs.  Psychostasia

 

Déjà croisés sur le site? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Le duo grec, pour son second opus, s’est entouré de quelques musiciens et chanteurs d’horizons forts différents (dont un ex Dead Can Dance), mâtinant son rock païen d’influences multiples qui lui font du bien.

 

Si toujours joués sur des instruments directement inspirés du folklore ancien, les riffs de Psychostasia sont parfois tendus comme s’ils étaient écrits pour des guitares électriques mais l’effet produit par leur exécution aux instruments (a)typiques des Daemonia Nymphe est encore plus puissant.

 

Mélopées lancinantes aux motifs mélodiques répétés jusqu’à l’hypnose les pistes de l’album s’enchainent comme une longue litanie à des dieux oubliés.

 

L’étrangeté de l’atmosphère de l’album apporte un contrepoint sonore assez marquant à celle, glaçante, des Filles de Salem.

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
14 septembre 2018 5 14 /09 /septembre /2018 09:16

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  L’AGE D’OR

 

 

C'est de qui ? Moreil & Pedrosa

 

 

La Couv':

 

Un album qui vaut de l'or!  /  L'Age D'Or  Vs.  A Man For All Seasons

 

Déjà croisés sur le site? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Dupuis

 

 

 

Une planche:

 

Un album qui vaut de l'or!  /  L'Age D'Or  Vs.  A Man For All Seasons

 

Ca donne Quoi ? Alors que le roi, son père, vient de s’éteindre, Tilda n’a pas le temps de se recueillir que les soldats de son frère et sa mère tentent de l’arrêter. Avec l’aide d’un vieux chevalier rattaché à sa cause d’héritière légitime et un jeune serf, notre héroïne va partir chercher refuge chez un fidèle de son père.

Pendant le voyage maintes épreuves vont endurcir Tilda et, surtout, elle va découvrir l’existence d’une relique qui pourrait changer le cours de l’histoire.

 

Si leur moyen âge est inventé, il puise ses racines dans la réalité historique (notamment la révolte paysanne en Allemagne que nous avons évoquée hier) et ses thématiques, l’utopie d’un monde égalitaire en tête, résonne étrangement (et efficacement) dans la société actuelle.

 

Avec un style à mi chemin entre les tapisseries médiévales et la peinture d’Eyvind Earle (artiste qui a entre autre œuvré sur La Belle au bois dormant de Disney), Cyril Pedrosa livre un véritable travail d’orfèvre, un écrin artistique au scénario de sa compagne.

 

A la beauté du trait et au souci du détail s’ajoute la magnificence des couleurs et le soin apporté aux textures et fond rajoutés ; et la narration n’est pas en reste avec alternance de pleines pages qui saute aux yeux et, à pas mal de reprises, ce procédé de « déplacement » dans une page, afin de s’affranchir du découpage en cases traditionnel, chose que l’on a (trop rarement) déjà rencontré en BD, ne serait-ce que chez l’auteur italien Di Luca.

 

Un album qui vaut de l'or!  /  L'Age D'Or  Vs.  A Man For All Seasons

 

Aire Libre vient d’ajouter une nouvelle pépite à un catalogue déjà bien riche et cet Age D’Or est en fort bonne voie pour le titre d‘album de l’année chez nous !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :A MAN FOR ALL SEASONS

 

 

C'est de qui ? G. Delerue

 

 

La Couv':

 

 

Un album qui vaut de l'or!  /  L'Age D'Or  Vs.  A Man For All Seasons

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? 1966 est une année importante pour Delerue car s’il a déjà écrit de la musique d’époque pour la télévision et la scène (dont de superbes scénographies pour Jean Vilar), c’est sur grand écran qu’il peut exprimer son art et son amour de la composition médiévale et Renaissance.

C’est également l’année de sa première excursion Outre Manche où Fred Zinneman lui demande d’écrire la partiton de Un Homme pour toutes les saisons bio de Thomas Moore qui remportera une flopée de récompenses et propulsera un temps Delerue sur le devant de la scène internationale pour les musiques de films historiques.

 

Si les thèmes et les instruments utilisés sont d’inspiration moyen-âge tardif (Viole, luth, flûte à bec entre autres), les mélodies et tessitures composées par Delerue ne sont pas dénuées d’arrangements modernes et pourtant rien ne sonne jamais anachronique sur le magnifique album de Moreil et Pedrosa auquel les pièces de Delerue apportent -au contraire- une couche supplémentaire de gravité historique empreinte d’une beauté artistique rare.

 

De plus l’album de chez RCA propose des pistes non utilisées comme ce générique initialement prévu par le compositeur que le réalisateur préfèrera plus glorieux, donnant lieu à une réorchestration en fanfare, de quoi apprécier à sa juste valeur un premier tome tout bonnement épatant.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags