27 mars 2018 2 27 /03 /mars /2018 06:59

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LA BALLADE DE DUSTY

 

 

C'est de qui ? Ducoudray & Aris

 

 

La Couv':

 

American Ballade  /  La Ballade De Dusty  Vs.  Bring Me The Head Of Alfredo Garcia

 

Déjà croisés dans le coin? Le scénariste plein de fois, le dessinateur c’est une première.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Grand Angle.

 

 

 

Une planche:

 

 

American Ballade  /  La Ballade De Dusty  Vs.  Bring Me The Head Of Alfredo Garcia

 

Ca donne Quoi ? C’est bien joli d’avoir des idéaux sociaux et des aspirations communistes mais quand on a une famille à nourrir on s’évapore pas pendant 6 mois dans la nature sous prétexte d’aller apostropher le président Roosevelt en personne.

C’est ce que ce dit Dorothy, alias Dusty, quand elle voit la misère dans laquelle son idéaliste de paternel les a laissé ; et il n’en faut pas plus pour qu’elle prenne la route pour aller le chercher.

 

Bientôt intégrée plus ou moins malgré elle à la communauté des vagabonds (et même désignée comme reine !), pullulant en cette période de Grande Dépression, notre héroïne futée va croiser sur sa route parsemée d’embûches de grandes figures de l’Histoire de l’Amérique, réelles ou fictives, du couple terrible Bonnie & Clyde à la photographe Dorothea Lange en passant par le Tom Joad de Steinbeck pour finir-pour le moment- dans les roulottes des Freaks de Browning.

 

Fidèle à ses habitudes, Aurélien Ducoudray nous propose une galerie de personnages plus attachants les uns que les autres, plaçant dans leurs bouches des dialogues qui sonnent bien, et il est, une fois encore, bien épaulé coté graphisme par le style semi-réaliste caricatural de Gilles Aris qui rend à merveille cette atmosphère à la fois tragique et pleine d’espoir de l’époque.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :BRING ME THE HEAD OF ALFREDO GARCIA

 

 

C'est de qui ? J. Fielding

 

 

La Couv':

 

American Ballade  /  La Ballade De Dusty  Vs.  Bring Me The Head Of Alfredo Garcia

 

Déjà entendu chez B.O BD? Pas mal oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Malgré deux camouflets précédents – le score rejeté de The Getaway et le désaveu de Pat Garrett & Billy The Kid- Jerry Fielding accepte de mettre en musique la réalisation suivante de son vieux compadre – accessoirement caractériel au possible- Sam Peckimpah, Bring Me The Head Of Alfredo Garcia.

 

Mélange étrange entre western, road movie et comédie noire, le film raconte la poursuite d’un gars déjà mort dont la tête est mise à prix par une sorte de chef de gang mexicain dont la fille a été mise enceinte par le gars en question (Alfredo…le type mort…dont on cherche la tête…vous suivez toujours ?).

 

Fielding, qui n’aime lui aussi rien moins que mélanger les genres et considère que son pote réalisateur est de toute façon devenu complètement barge, écrit une partition aux accents mexicains, avec une juste dose de romantisme à l’ancienne et un peu de musique western par dessus, cordes et flutes étant au diapason dans ce mélange aussi surprenant que le ver au fond d’une bouteille de mescal.

 

Une bien belle musique pour une bien jolie ballade !

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
8 janvier 2018 1 08 /01 /janvier /2018 14:41

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : JAMAIS

 

 

C'est de qui ? B. Duhamel

 

 

La Couv':

 

C'est donc pas demain la v(i)eille !  /  Jamais  Vs.  Chiens perdus sans collier

 

Déjà lu chez nous? Oui

 

 

C’est édité chez qui ?  Grand Angle

 

 

Une planche:

 

 

C'est donc pas demain la v(i)eille !  /  Jamais  Vs.  Chiens perdus sans collier

 

Ca donne Quoi ? Si il faut avouer que le pitch « à la Zidrou » de Jamais m’avait laissé un peu septique de prime abord, les précédents bouquins de Bruno Duhamel que j’ai lu, dans des registres forts différents (lire par exemple la chronique musicale du Retour) et son trait caricatural dont je suis plutôt client m’ont décidé à sauter le pas.

 

Et il faut reconnaître que son histoire de petite vieille aveugle,  au fort caractère, qui refuse d’abandonner sa maison alors que cette dernière menace de dégringoler avec le bout de falaise normande sur lequel elle est posée, se révèle souvent drôle, pleine de bons mots et de situations cocasses, avec une galerie de personnages bien écrits.

 

Jamais s’ancre dans cette tradition d’humour doux-amer intemporel, cinématographique et bédéphilique, que l’on retrouve pas mal dans les grands classiques et qui se lit avec le sourire aux lèvres.

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? CHIENS PERDUS SANS COLLIERS

 

 

C'est de Qui ?  P. Misraki

 

 

La couv' 

 

C'est donc pas demain la v(i)eille !  /  Jamais  Vs.  Chiens perdus sans collier

 

 

Déjà entendu sur B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Parolier pour les plus grands interprètes de son temps (de Piaf à Montand en passant par Henri Salvador), Paul Misraki a également énormément composé pour le grand écran.

 

Ici, pour illustrer cette touchante histoire d’un juge au grand cœur (campé par un Gabin un rien à contre courant de ses rôles habituels) qui tente d’aider au mieux des jeunes pas aidés par la vie, il revient à un certain classicisme de chansonier français, après avoir notamment composé des partitions assez sombres pour des gens comme Orson Wells ou Yves Allègret.

 

L’accordéon a donc  une place prépondérante dans la  B.O de Chiens sans Colliers, que l’on croirait à certains moments tirée d’un carrousel hors du temps, avec quelques accents de romance et d’autres de dessins-animés d’antan que n’auraient pas renié un Joseph Kosma par exemple.

La douceur et la mélancolie générale sont bien en adéquation avec l’atmosphère générale de Jamais et son héroïne réfractaire !

 

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
30 novembre 2017 4 30 /11 /novembre /2017 14:35

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : 40 ELEPHANTS. 1 FLORRIE DOIGTS DE FEE.

 

 

C'est de qui ? V. Augustin & Kid Toussaint

 

 

La Couv':

 

Florrie et les 40 voleuses.  /  40 Eléphants  Vs.  The adventures of Sherock Holmes

 

 

Déjà lus chez nous? Oui, les deux, mais pas ensemble.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Grand Angle

 

 

 

Une planche:

 

Florrie et les 40 voleuses.  /  40 Eléphants  Vs.  The adventures of Sherock Holmes

 

 

 

Ca donne Quoi ? Basé sur un gang de femmes bandits ayant réellement existé de la fin du XIX° au début du XX° siècle, ce premier tome de 40 Eléphants nous présente le personnage de Florie Doigts de Fée, pickpocket douée qui intègre cette pègre en jupons, rivale des 40 Voleurs, leur pendant masculin.

A son arrivée, les deux gangs sont à couteux tirés et l’ambiance au sein des Eléphants n’est pas au mieux.

Aux vols à la tire et pillage de grandes enseignes, il semblerait que la Reine des voleuses ajoute le trafic d’enfants, ce qui semble particulièrement intéresser notre héroïne...et pas qu’elle d’ailleurs !

 

Pour cette nouvelle série dans le Londres Victorien, Kid Toussaint, qui nous a emballé ici sur Holly Ann, propose à nouveau un scénario habile qui exploite bien une ficelle pourtant classique du polar(mais que je ne vous révélerai pas pour ne pas gâcher la surprise), à la construction fort maîtrisée et dont les nombreux protagonistes sont aussi bien campés qu’habilement introduits.

 

Pour rendre la noirceur du propos et de la vie de l’époque, Virginie Augustin a opté pour un trait plus épais, plus noir (aux deux sens du terme), le tout à l’informatique.

Si je dois avouer que je la préfère sur des titres comme Monsieur Désire ? ou Walighoé, il faut reconnaître la justesse de son choix ici.

 

Une série prévue en trois tomes (les deux suivants pour l’année prochaine) mais amenée à perdurer (si le public est au rendez-vous, croisons les doigts), dont chaque titre s’intéressera à un personnage particulier tout en suivant le fil narratif principal.

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? THE ADVENTURES OF SHERLOCK HOLMES & DR WATSON

 

 

C'est de Qui ?  V. Dashkevich

 

 

La couv' 

 

 

Florrie et les 40 voleuses.  /  40 Eléphants  Vs.  The adventures of Sherock Holmes

 

 

Déjà entendu sur B.O BD? Non.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Il s’avère que l’une des adaptations les plus fidèles aux écrits de Sir Arthur Conan Doyle n’est pas britannique mais soviétique. En effet, de 1979 à 1986, la télévision russe a produit 5 longs métrages divisés en épisodes dont la musique a été écrite par Vladimir Dashkevich , compositeur classique ayant été élève de Khachaturian.

 

Si le thème principal a été inspiré par un indicatif de la BBC, dans l’idée de sonner le plus anglais que possible, le reste de la musique de la série oscille entre arrangements purement classiques et musique incidentale qui n’hésites pas à lorgner vers le traditionnel.

 

Variée, originale voire excentrique par moments (les derniers épisodes comportent même des riffs de guitare quelque peu déconcertants mais pas mal insérés dans l’ensemble) la musique de Dashkevich insiste sur le coté rétro de 40 éléphants en lui apportant une couleur parfois inattendue.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 06:57

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : L'ADOPTION TOME 2

 

 

C'est de qui ? Zidrou (scénario) & Arno Monin (dessins & couleurs)

 

 

La Couv':

 

Rêves (et réalités!) andin(e)s  /   L'adoption 2 Vs.  El condor pasa

 

Déjà croisé sur le site? oui, ensemble sur le précédent.

 

 

C’est édité chez qui ? Grand Angle

 

 

Une planche:

 

Rêves (et réalités!) andin(e)s  /   L'adoption 2 Vs.  El condor pasa

 

Ca donne Quoi ? Gabriel, le vieux ronchon du 1e tome  est parti au Pérou pour retrouver "sa" Quinaya. Mais 1an et demi ont passés et Quinaya a retrouvé sa famille dont son "achachi" péruvien. Gabriel doit tourner la page, mais il est coincé à Lima car tous les vols de retour sont pleins. Une rencontre avec Marco, un belge à la recherche du corps de sa fille disparue dans le tremblement de terre (voir 1e tome), le décide à faire un peu de tourisme… et à comprendre qu'il a un fils à aller voir en prison.

 

On peut évoluer à tout âge semble être la leçon de ce 2e tome. Gabriel et Marco vont l'apprendre en douceur. Zidrou a évité le piège du 2e tome larmoyant en restant dans une suite plausible… avec quand même quelques petites émotions pour le lecteur.

 

Arno Monin est resté cohérent côté dessins et colorisation dans ce diptyque soigné.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? EL CONDOR PASA

 

 

C'est de Qui  Daniel Alomía Robles

 

 

La couv'

 

Rêves (et réalités!) andin(e)s  /   L'adoption 2 Vs.  El condor pasa

 

Déjà entendu chez nous?  non

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Ma génération a connu ce morceau via la chanson de Simon et Garfunkel, puis par Gheorghe Zamfir.

 

Mais il est beaucoup plus ancien puisqu'il a été écrit en 1913 comme une partie d'une zarzuela (opérette chantée en espagnol). Si l'on en croit le net, 300 textes ont été écrits sur cette musique et 4000 interprètes les ont chantés…

 

Daniel Robles s'est inspiré du folklore andin pour écrire ce morceau qui a été mis au Patrimoine Nationale Péruvien.

 

Indispensable pour accompagner les errances de Gabriel au Pérou!

 

 

-------------------

 

 

Une chronique de Gen

Repost0
4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 08:21

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : LES MAITRES DE WHITE PLAIN

 

 

C'est de qui ? Chevais-Deighton & Belmonte

 

 

La Couv':

 

Toujours la même histoire...Les maîtres de White Plain  Vs.  Providence

 

 

 

Déja croisé chez nous? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Grand Angle

 

 

 

Une planche:

 

 

Toujours la même histoire...Les maîtres de White Plain  Vs.  Providence

 

 

Ca donne Quoi ? Fin du XIX° siècle en Caroline du Sud, alors que l’esclavage des noirs commence à faire grincer des dents les principaux intéressés et que des rumeurs de sécession grondent déjà, on suit le destin d’une famille de propriétaires terriens esclavagistes qui va être secouée par le scandale de l’adultère interracial.

 

Règlements de comptes, vieilles rancoeurs et autres vengeances à retardements rythment ce premier volet au dessin directement hérité de Rossi et Giraud.

 

Si le scénario reste assez classique, avec l’affrontement entre deux personnages que tout oppose, à commencer par leur couleur de peau et leur origine sociale,  le reste de la distribution ne détone pas et on apprécie une intrigue bien posée quique parfois un brin déstabilisante dans sa narration.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

C'est Quoi ? PROVIDENCE

 

 

C'est de Qui ? M. Rozsa

 

 

La couv' 

 

 

Toujours la même histoire...Les maîtres de White Plain  Vs.  Providence

 

 

Déjà entendu sur B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Pour son premier film en langue anglaise, Alain Resnais, grand admirateur de Miklos Rosza, fut ravi d’apprendre que, contrairement à ce qu’il pensait, le compositeur n’était pas à la retraite bien qu’il n’ait plus rien écrit depuis 4 ans.

 

Si le film est bancal il permet au hongrois de renouer avec ses thématiques riches, ses incursions dans le folklore traditionnel et, of course, son sens du dramatique. Le tout via des modes mineurs aux couleurs mélancoliques, portés par cordes et cuivres au diapason et, l’une de ses grandes marques de fabrique : le théremine.

 

Variée et, n’ayons pas peur des mots, magistrale (elle remettra le pied à l’étrier à Rozsa qui composera ensuite une poignée de fort bonnes choses), peut être même trop bonne pour le film de Resnais, elle porte ce premier volet des Maîtres de White Plain à des hauteurs bienvenues.

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags