19 décembre 2017 2 19 /12 /décembre /2017 09:22

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : LA JEUNESSE DE STALINE 2. KOBA.

 

 

C'est de qui ? Delalande, Liberge & Prolongeau.

 

 

La Couv':

 

La Jeunesse du Monstre  /  La Jeunesse de Staline  Vs.  The Brotherhood of the bell

 

Déjà croisés sur B.O BD? Oui, sur le tome précédent entre autres.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Les Arènes.

 

 

 

Une planche:

 

 

La Jeunesse du Monstre  /  La Jeunesse de Staline  Vs.  The Brotherhood of the bell

 

Ca donne Quoi ? Alors que l’on célèbre (ou pas, c’est selon) le centenaire d’une des plus marquantes révolutions de l’Histoire, fomentée par des personnages majeurs, il est intéressant de retrouver leur double maléfique, le revers sanglant de la médaille du communisme.

 

Début du XX° siècle, celui qui n’est encore que Koba, ex-Sosso, organise et participe activement diverses actions terroristes et autres coups de force sanglants à l’encontre du pouvoir du Tsar.

C’est l’époque où vont se succéder arrestations, déportations en Sibérie, au goulag, et évasions. Il adhère sans limites aux idées de Lénine, qu’il rencontre, voue une haine aux juifs et, déjà, à Trotski.

Violent, jouisseur, barbare, vicieux, Staline porte en lui les séquelles d’une enfance ravagée et les prémices de l’horreur qui va suivre.

 

Dans ce second volet de la Jeunesse de Staline, les auteurs dressent un portrait à charge sans fards du futur Petit Père, au travers du regard terrorisé de son « biographe/victime ». Si très fourni en informations et parfois touffu, l’album en dit long sur la période plus que troublée de l’histoire d’un pays à l’orée de son plus grand changement et sur l’un des pires dirigeants qu’ait connu le siècle.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? THE BROTHERHOOD OF THE BELL

 

 

C'est de Qui ?  J. Goldsmith

 

 

La couv' 

 

 

La Jeunesse du Monstre  /  La Jeunesse de Staline  Vs.  The Brotherhood of the bell

 

Déjà entendu chez nous? Souvent.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Dans une année pourtant déjà chargée (Patton, Rio Lobo, excusez du peu !) Goldsmith trouve néanmoins le temps de composer le score de ce telefilm qui aurait clairement pu sortir sur grand écran au vu de sa qualité.

 

La Fraternité ou la mort est un thriller politico-psychologique où un professeur d’université est rattrapé par son passé, à l’époque où il appartenait à une société secrète qui reprend contact avec lui.

 

Loin de se reposer sur ses acquis, et au début d’une décennie charnière qui le verra passer des expérimentations complexes au B.O de grosses productions, Goldsmith crée l’un de ses scores les plus complexes, voire cérébral, tout en le contrebalançant par un thème principal plus académique aux cordes.

 

Le résultat est des plus bluffant, mélange réussi et hypnotique de tension sourde et de purs moments de terreur musicale.

 

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
18 décembre 2017 1 18 /12 /décembre /2017 13:30

 

 

C'est au tour de Gen de vous donner son conseil de belle BD pour noël, et ce sera notre dernière "Dans la hotte" de cette année.

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : MOBY DICK

 

 

C'est de qui ? Herman Melville – Anton Lomaev

 

 

La Couv': 

 

Dans la hotte de B.O.BD n° 4.  Moby Dick.

 

Déjà croisés sur B.O BD? Non (enfin Moby Dick si, deux fois même)

 

 

Une planche:

Dans la hotte de B.O.BD n° 4.  Moby Dick.

 

Ça donne quoi ? Je suis amoureuse de longue date de la chasse au cachalot blanc Moby Dick par le capitaine Achab… et je regarde de près toutes les adaptations en bandes dessinées en particulier.

 

Cette version illustrée est digne de se retrouver sous les sapins à Noël pour sa taille 26cmx37.5cm (oui, je sais, il ne rentrera pas dans une étagère standard) qui permettra de profiter au mieux des splendides illustrations d'Anton Lomaev.

 

Ses illustrations arrivent à adoucir les scènes les plus dures comme les cadavres de cachalots…

 

Dans la hotte de B.O.BD n° 4.  Moby Dick.

 

Je ne connaissais pas cet illustrateur biélorusse installé à Saint-Pétersbourg; mais, après le choc visuel de ce livre, je suivrais attentivement ses autres publications en France. Et pour mieux découvrir à la fois le livre et l'illustrateur, voici une rapide présentation :

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Gen

 

Repost0
16 décembre 2017 6 16 /12 /décembre /2017 08:59

 

Hasard des sorties et de mes lectures, nous voici donc à vous reproposer un cycle BD X avec deux oeuvres fort différentes et éloignées que ce soit dans le genre ou dans l'âge!

Mais n'allez pas vous plaindre, bandes de petits coquins, je sais que nous avons des amateurs dans le coin (si, si, j'ai les noms!)

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : CLOITREE

 

 

C'est de qui ? X. Duvet

 

 

La Couv':

 

Cycle BD X  /  Cloitrée  Vs.  L.A Noire

 

Déjà lu chez nous? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Tabou BD

 

 

 

Une planche:

 

 

Cycle BD X  /  Cloitrée  Vs.  L.A Noire

 

 

Ca donne Quoi ? USA, milieu des années 40 ; alors que les hommes sont au front et que joindre les deux bouts devient difficile pour Suzy et sa colocatrice geneviève, de 20 ans son ainée, cette dernière a soudain l’idée machiavelique de transformer Suzy en jouet sexuel qu’elle va monnayer.

 

Sans lui demander son avis, la voilà qui l’attache sur son lit et l’initie jour après jour aux diverses pratiques sexuelles qui plairont à ses futurs clients.

D’abord réfractaire, Suzy va rapidement prendre goût à ces jeux pervers.

 

Xavier Duvet n’est pas un débutant dans le milieu puisqu’il fait de la BD adulte depuis presque 40 ans.

Cloitrée est son quinzième album aux éditions Tabou et est un summum de fétichisme aux scène explicites dans un style réaliste old school en noir et blanc qui n’est pas parfois sans faire penser à quelques maîtres du genre (Manara en tête).

 

Un album bien plus osé que certains que l’on a pu proposer récemment –dont quelques uns déjà chez Tabou- dans les cycles BD X !

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? L.A NOIRE THE FORGOTTEN SOUNDTRACK.

 

 

C'est de Qui ?  A et S. Hale

 

 

La couv' 

 

Cycle BD X  /  Cloitrée  Vs.  L.A Noire

 

Déjà entendu sur B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? En marge de la sortie de la B.O officielle de L.A Noire, Rockstar Games, devant l’insistance des fans, a finit par compiler une énorme partie du reste des pistes entendues dans le jeu.

 

Expérience vidéo ludique assez exceptionnelle que ce soit dans sa réalisation, son intérêt,  et son gampelay, L.A Noire vous place dans la peau d’un jeune enquêteur du L.A P.D dans les années 40 face à des meurtres bien tordus.

Inspiré directement des écrits d’auteurs comme Ellroy, le jeu possède une ambiance assez exceptionnelle qui doit beaucoup à sa B.O.

 

Les frères Hale se sont autant inspirés des musiques de grands classiques du genre (les premiers Kubrick, Chinatown, L.A Confidential) que de standards du jazz de l’époque, le tout pour un résultat qui tient la dragée haute à n’importe quelle production cinématographique.

 

Une fois de plus, de la B.O de grande qualité pour une BD dite de genre qui s’en accommode au mieux !

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
15 décembre 2017 5 15 /12 /décembre /2017 16:52

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : DEUX HOLLANDAIS A NAPLES

 

 

C'est de qui ? A. Ortiz

 

 

La Couv':

 

En quête artistique  /  2 Hollandais à Naples  Vs.  Orfeo

 

Déjà lu chez nous? Oui

 

 

 

C’est édité chez qui ? Rackham

 

 

 

Une planche:

 

 

En quête artistique  /  2 Hollandais à Naples  Vs.  Orfeo

 

Ca donne Quoi ? On a déjà croisé le Caravage, l’ « autre Michelangelo » sur B.O BD et on a aussi lu du Alvaro Ortiz. Néanmoins à la lumière de ses précédents albums, je ne voyais pas forcément l’artiste espagnol se fendre d’une BD ayant le peintre italien pour sujet.

 

Sans se départir de ce petit coté décalé qui a fait son succès, Ortiz ré-imagine le parcours de deux artistes hollandais expatrié à Naples, ville d’origine du Caravage, modèle de nos deux compères, qui sont venus admirer ses œuvres dans leur jus, voire plus si possible.

En effet une rumeur affirme que le grand peintre ne serait pas mort.

 

Ortiz mène de front enquête burlesque et bio partielle (et partiale) dans ce petit album (à tous les sens du terme : taille comme pagination) livrant une BD originale au graphisme toujours aussi particulier (quoique peut être plus appliqué que sur les précédents titres de l’espagnol) mais qui se lit hélas un peu vite.

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

C'est Quoi ? ORFEO

 

 

C'est de Qui ?  Monteverdi

 

 

La couv' 

 

En quête artistique  /  2 Hollandais à Naples  Vs.  Orfeo

 

Déjà entendu sur B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? C’est l’Orfeo de Monteverdi qui est généralement considéré comme la première œuvre de musique baroque. Le compositeur italien, auteur de beaucoup de pièces vocales opère-probablement bien malgré lui – avec cet opéra la transition entre la tradition ancienne et la musique nouvelle.

 

Orfeo est également souvent considéré comme l’un des premiers grands opéras du répertoire. D’inspiration mythologique et plutôt axé sur la tragédie, sa toccata  d’introduction, vive et enjouée ne donne pas forcément une bonne idée de l’ensemble.

Certains procédé, comme la basse continue, sont résolument nouveaux à l’époque et l’utilisation de clavecins, de violes de gambe ou encore de trombones et flutes donnent une belle variété à l’ensemble.

 

Bien entendu, comme le plus perspicaces de nos lecteurs l’auront noté, c’est un opéra et qui dit opéra dit chant ; ce qui en général est proscrit chez B.O BD les voix pouvant distraire l’attention du lecteur, néanmoins, entre la briéveté de la BD du jour et la musicalité des voix d’Orfeo, celles-ci ne sont pas du tout dérangeantes.

 

Il est également amusant de noter qu’Orfeo date de 1607 et que les évènements relatés dans Deux Hollandais à Naples se situent tout juste dix an plus tard.

On aurait difficilement pu faire plus concordant !

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
14 décembre 2017 4 14 /12 /décembre /2017 08:05

 

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : LES DAMNES DE LA COMMUNE

 

 

C'est de qui ? R. Meyssan

 

 

La Couv':

 

Du neuf avec du vieux  /  Les Damnés de la Commune  Vs.  L'Homme qui Rit

 

 

Déjà lu chez nous? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

 

Une planche:

 

Du neuf avec du vieux  /  Les Damnés de la Commune  Vs.  L'Homme qui Rit

 

 

 

Ca donne Quoi ? Dire que Raphaël Meyssan est acharné est probablement un euphémisme ! Le jour où il découvre que l’un des anciens habitants de son immeuble fut communard à Paris à la fin du XIX° siècle, il se lance dans une enquête de longue haleine sur l’homme – un dénommé Lavalette- et l’époque.

 

Découvrant au fil de ses recherches (6 ans quand même !) un nombre incalculable de gravures d’époque, il a l’idée saugrenue de raconter l’histoire du communard à la façon d’une bande dessinée composée uniquement des dites-gravures.

 

Le résultat est évidement atypique, hautement conceptuel, et s’étend sur 144 pages…et encore ce n’est que le premier tome.

 

Si l’album est bien pensé, avec des informations pertinentes, sans être didactique pour un sou, notamment grâce à une narration graphique inventive, j’ai trouvé l’exercice de style peut être un peu long pour vraiment emporter l’adhésion, et ne serait probablement pas de la suite, cela étant que cela ne vous empêche surtout pas de tenter l’aventure d’une BD à nulle autre pareille, qui pioche aussi bien dans le témoignage historique pointu, dans le roman graphique, dans le manuel scolaire inventif voire dans le roman photo.

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? L’HOMME QUI RIT

 

 

C'est de Qui ?  X. Bussato

 

 

La couv' 

 

Du neuf avec du vieux  /  Les Damnés de la Commune  Vs.  L'Homme qui Rit

 

 

Déjà entendu sur B.O BD? Jamais (mais on y reviendra !)

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Vous savez, parce qu’on l’a abordé à plusieurs reprises, que si le cinéma muet, du moins jusqu‘à une certaine époque, n’avait pas de musique dédiée, les films étaient parfois accompagnés par un pianiste directement dans la salle lors de la diffusion.

 

Quelques auteurs contemporains se sont essayés à l’écriture à posteriori mais peu peuvent prétendre avoir tenté l’expérience de l’accompagnement en direct.

C’est un peu la spécialité du pianiste français Xavier Bussato, improvisateur doué, versé dans pas mal de styles et capable de faire aussi bien dans le tragi-comique (il a mis en musique le Roméo et Juliette burlesque de Lubitsch) mais aussi le film de cape et épée, la comédie pure ou encore le drame d’inspiration littéraire comme cette adaptation d’Hugo par Paul Léni.

 

Piochant allègrement et avec inventivité dans le grand répertoire classique, empruntant à tel ou tel illustre prédécesseur (on parle des grands compositeurs n’est ce pas, de Schubert à Satie en passant par Messiaen), il ne semble jamais à court d’idées et, s’il respecte les codes de la musique illustrative extensive du cinéma muet, il n’hésite pas à panacher ses mélodies d’idées parfois fort contemporaines.

 

Deux exercices de style de haut vol donc pour notre couple BD et B.O du jour !

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags