4 juin 2018 1 04 /06 /juin /2018 10:25

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  IL FAUT FLINGUER RAMIREZ

 

 

C'est de qui ? N. Petrimaux

 

 

La Couv':

 

La chronique sans musique de Jet  /  Il faut flinguer Ramirez

 

Déjà lu chez nous? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Glénat

 

 

 

Une planche:

 

 

La chronique sans musique de Jet  /  Il faut flinguer Ramirez

 

Ca donne Quoi ? Outre le joli clin d'œil au classique Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia de Sam Peckinpah et les multiples références à la mode rétro disco néon eighties (biffez la ou les mentions inutiles), il ne faut pas croire que le tout nouveau bébé du prometteur Nicolas Pétrimaux se résume uniquement à une compilation nostalgique.

Certes ce premier acte en est gorgé mais arrive à entretenir un petit univers crédible autour du fameux Ramirez avec rythme et brio.

 

Simple réparateur d'aspirateurs, Ramirez est un employé dévoué sans histoires. Portant de jolies bacchantes et affublé d'une tâche de vin sur le visage, Jacques Ramirez n'aspire qu'à une vie sans histoires mais il est identifié par la mafia mexicaine comme un redoutable tueur à gages porté disparu.....

 

La chronique sans musique de Jet  /  Il faut flinguer Ramirez

 

Sur un rythme sans failles, voici une jolie brochette de pieds nickelés à la poursuite d'un muet dont certaines cases vous feront hurler de rire ou régaleront les pupilles.

Une première oeuvre étonnante et épatante se plaçant comme la Bd inattendue de 2018, ni plus ni moins. Du fun pas crétin et hautement sensoriel, voilà qui fait du bien et longue vie à Ramirez !

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Jet

Repost0
3 juin 2018 7 03 /06 /juin /2018 15:43

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  ACHILLES. LA BELLE HELENE

 

 

C'est de qui ? C. Ferri

 

 

La Couv':

 

Cycle BD X  /  Achilles  Vs.  Ulysse

 

Déjà lu chez nous? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Tabou

 

 

 

Une planche:

 

 

Cycle BD X  /  Achilles  Vs.  Ulysse

 

Ca donne Quoi ? Alors je sais, vous allez me dire que l’histoire de la Guerre de Troie on la connaît pas cœur, notamment depuis la version ciné grand spectacle avec Bradounet d’il y a quelques années, et que, en BD, c’est même une thématique qui revient cycliquement.

J’avoue, vous n’avez pas tort, mais cela étant, avec son fort potentiel de situations érotiques, citez-moi une seule version qui se soit positionnée sur ce créneau (hormis, c’est vrai, le récent Cœur des Amazones).

 

On ne boudera donc pas notre plaisir à (re)découvrir cette version de l’Iliade, pour laquelle l’auteur italien est allé s’inspirer non pas d’une mais de trois sources littéraires, proposant ici une sorte de préambule où l’on voit l’implication divine dans le conflit, la nature de la supposée passion d’Hélène pour Pâris, de l’attrait d’Achilles pour Patrocle et la chose en général.

Si l’on pourra regretter que Ferri donne à son héros un look de bodybuilder (dans l’esprit de celui de Brad Pitt dan le film mentionné ci dessus d’ailleurs), le reste de la partie graphique est réussie, dans un style ultra réaliste, qui n’est parfois pas sans faire penser à celui de  Nicolas Guénet (dessinateur –chez Tabou  également- du sensuel diptyque Inguinis) pour la sensualité exacerbée des corps et un soucis du détail coté décors.

 

Les scènes hot sont nombreuses et explicites mais surtout justifiées la plupart du temps et, détail amusant, il existe une version « grand public » de l’album dont sont absentes toutes les scènes en question (mais également quelques retouches « costumes » !)

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :ULYSSE

 

 

C'est de qui ? Alessandro Cicognini

 

 

La Couv':

 

Cycle BD X  /  Achilles  Vs.  Ulysse

 

Déjà entendu chez B.O BD? Non

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Prévu pour Pabst au départ qui passera finalement la main, cette version de l’Odyssée d’Homère voit son personnage principal passé de rusé et sage à avntureux et déconnant. Kirk Douglas, qui était déjà en train de creuser un sillon remarquable à Hollywwod, donne la réplique à Anthonny Quinn et Sylvana Manganao (dans un double rôle) et le film se révèlera un succès avéré incitant l’adaptation d’un autre mythe antique, Hercules trois ans plus tard (alors que Kirk Douglas s’illustre dans Les Vikings), qui lancera la folie du péplum.

 

Pour la musique, on retrouve le vétéran Alessandro Cicognini, fort de ses deux décennies de B.O dans des genres aussi divers que variés avec de belles choses à son palmarès - du Voleur de Bicyclette de De Sica à la série des Don Camillo- et dont l’une des particularités est d’écrire pour des ensembles assez réduits et de choisir des instrumentations plutôt inhabituelles avec des résultats parfois surprenants et originaux.

Le compositeur italien, malgré sa formation classique, se démarquait de la mode de l’époque pour les films historiques, héritées de l’Age d’Or qui voulait que la musique soit imposante voire magistrale et de ce fait impliquait souvent un orchestre au grand complet.

 

Décalage garanti avec la version X de la légende d’Achilles mais plutôt sympa du coup.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

 

 

Repost0
2 juin 2018 6 02 /06 /juin /2018 12:50

 

 

Un petit week-end coquin sur B.O BD avec la réédition d'un album très réussi et Ô combien d'actualité. Pas vraiment de la BD X, j'en conviens mais à la sensualité à fleur de pages!

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  GISELE ET BEATRICE

 

 

C'est de qui ? B. Féroumont

 

 

La Couv':

 

Cycle BD X  /  Gisèle et Béatrice  Vs.  Le Pacha

 

 

Déjà lu sur le site? Oui, il avait même répondu à notre questionnaire « musique et BD »

 

 

 

C’est édité chez qui ? Dupuis

 

 

 

Une planche:

 

 

Cycle BD X  /  Gisèle et Béatrice  Vs.  Le Pacha

 

Ca donne Quoi ? Ignoblement harcelée par un patron maître-chanteur et obsédé, Béatrice décide de céder à ses avances…pour mieux se venger.

En effet, lors d’un voyage en Afrique, Béatrice, notre héroïne a vécu une expérience…transformatrice qu’elle va imposer à son boss grâce à une plante ramenée de là bas.

Et voilà notre macho transformé en femme, à la merci de son ex-proie qui va en faire son esclave sexuelle et, tant qu’à faire, sa femme de chambre.

 

Présenté comme ça Gisèle et Béatrice pourrait passer pour un énième bouquin de cul au scénario prétexte mais ce serait mal connaître l’humour et la finesse dont est capable Benoit Féroumont.

 

Si l’on a bien droit à quelques scènes sensuelles coquines et fun, rien de gras ou de cochon ici, pas de gros plans ou de gratuité, mais bien un certain raffinement dans cette histoire douce amère que Dupuis a la bonne idée de ré-éditer (avec une nouvelle couv bien plus suggestive) dans cette période de libération de la parole féminine sur les abus du machisme et dont les thématiques sont d‘autant plus d’actualité.

On espère qu’avec cette (re) découverte Gisèle et Béatrice trouve un nouveau public et que Féroumont, dont le blog Gracy Gimp propose toute une galerie de dessins du même genre, nous refasse un album osé à l’occasion.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi : LE PACHA

 

 

C'est de qui ? M. Colombier & S. Gainsbourg

 

 

La Couv':

 

Cycle BD X  /  Gisèle et Béatrice  Vs.  Le Pacha

 

 

Déjà croisés par ici? Oui, ensemble même.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Si la postérité n’aura retenu que l’excellent Requiem pour un con, musique diégétique d’ailleurs, le morceau étant interprété par son auteur himself dans le film, le reste de la B.O du Pacha, écrite à quatre mains par Gainsbourg (pour ceux qui n’auraient pas reconnu) et Michel Colombier, vaut clairement que l’on s’y attarde.

 

Colombier si moins connu que son comparse, n’est pas pour autant le premier venu ; arrangeur pendant quatre décennies pour des artistes aussi célèbres et éloignés que aznavour, Madonna ou encore le groupe Air, le compositeur a également signé des douzaines de musiques de film.

 

Celle du Pacha est très orientée jazz dansant voire même jerk, époque oblige, essentiellement rythmique avec une batterie très sollicitée et même de la batucada.

L’atmosphère qui se dégage de l’ensemble est très fun, et, à l’opposé d’un film décrié à sa sortie pour sa noirceur, ferait presque musique de comédie classe.

Ce qui, vous l’aurez compris, va comme un gant (de latex) à Gisèle et Béatrice !

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
30 mai 2018 3 30 /05 /mai /2018 12:10

 

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  ET LE VILLAGE S’ENDORT

 

 

C'est de qui ? N. Tamarit & X. Vicente

 

 

La Couv':

 

Double ration de jeunesse:  Et le village s'endort  /  Les enquêtes de Philippine Lomar 3

 

Déjà croisés chez B.O BD? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Les Aventuriers de L’étrange.

 

 

 

Une planche:

 

 

Double ration de jeunesse:  Et le village s'endort  /  Les enquêtes de Philippine Lomar 3

 

 

Ca donne Quoi ? Gageons que les deux espagnoles derrière Et le village s’endort…ont pas mal joué aux Loups Garous de Thiercelieux ; en effet, dans ce conte malin qui nous narre l’histoire d’un village où un cadavre a été découvert et où les villageois se soupçonnent les uns les autres.

On y trouve une petite fille qui aurait tout vu, une sorcière et même…des loups garous ! On y redoute la tombée de la nuit et au fur et à mesure la tension monte.

 

Voilà, si vous connaissez le jeu d’ambiance qui a fait fureur ces dernières années (tiré d’un concept plus ancien cela dit), vous aurez compris que l’on tient là l’adaptation en BD.

Le trait, axé jeunesse, est original, et l’histoire est rondement menée ; une lecture qui pourra déboucher sur la découverte du jeu pour les plus jeunes qui n’auront pas manqué d’apprécier  Et le village s’endort…

 

 

 

--------------------------------------------

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi :LES ENQUETES DE PHILIPPINE LOMAR. POISON DANS L’EAU.

 

 

C'est de qui ? Zay & Blondin

 

 

La Couv':

 

Double ration de jeunesse:  Et le village s'endort  /  Les enquêtes de Philippine Lomar 3

 

Déjà lu par ici? Sur les tomes précédents.

 

 

C’est édité chez qui ? Les éditions de la Gouttière

 

 

Une planche ?

 

Double ration de jeunesse:  Et le village s'endort  /  Les enquêtes de Philippine Lomar 3

 

 

Ca donne Quoi ? Revoilà notre détective en herbe qui n’hésites pas à donner de sa personne pour résoudre les enquêtes qui lui sont soumises.

Quand en plus le jeune homme qui se retrouve dans le pétrin est un beau gosse qui ne laisse pas Philippine indifférente, elle met les bouchées doubles !

Et en plus c’est pour la bonne cause puisqu’il s’agit de pollution de fleuve…mais même la plus rusée des enquêtrices peut se laisser duper par ses sentiments, par contre, quand on la cherche…on la trouve !

 

Ma fille s’est encore régalée avec cette troisième aventure et il faut reconnaître que, côté scénar et dialogues c’est fort bien foutu cette série, avec de l’humour, du suspense et même des thématiques bien abordées (pollution, sentiments, …) !

 

Je suis un peu moins amateur du trait à mi-chemin entre style jeunesse et manga mais le public visé s’y retrouve par contre sans soucis donc on peut affirmer que le contrat est rempli sur toute la ligne !

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Deux Chroniques de Fab

 

Repost0
29 mai 2018 2 29 /05 /mai /2018 11:46

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  CURIOSITIES

 

 

C'est de qui ? Benjamin Lacombe

 

 

La Couv':

 

Magnifiques curiosités  /  Curiosities  Vs.  Red Right Hand

 

Déjà lu chez nous?  Oui

 

 

 

C’est édité chez qui ? Daniel Maghen

 

 

 

Une planche:

 

 

Magnifiques curiosités  /  Curiosities  Vs.  Red Right Hand

 

 

 

Ca donne Quoi ? Depuis presque dix ans et une série d’illustrations délicieusement gothiques de nouvelles d’Edgar Poe dans Contes Macabres, paru chez Soleil, je suis grand amateur du style à nul autre pareil de Benjamin Lacombe.

 

Qu’il mette en image des récits enfantins auxquels, malgré le fait qu’on les connaisse par cœur, il redonne une nouvelle jeunesse (et surtout leurs dimensions fantastique, au sens littéraire du terme) ; ou qu’il évoque en BD la romance entre Léonard De Vinci et son apprenti (en 2014, chez Soleil également), la finesse de sa peinture, la délicatesse de son trait et, surtout, l’originalité de son univers graphique sont un réel ravissement.

 

Magnifiques curiosités  /  Curiosities  Vs.  Red Right Hand

 

Curiosities, qui vient de paraître chez Daniel Maghen, revient sur les multiples talents de cet artiste touche à tout, virtuose dans tous les domaines abordés, de l’illustration à la scénographie en passant par l’animation et la bande dessinée.

On a la chance et le plaisir d’y découvrir pas mal de choses inédites parmi lesquelles des photos d’expo d’objets et de décors inspirés par ses peintures ou encore des croquis, des travaux préparatoires, des variantes…

 

Magnifiques curiosités  /  Curiosities  Vs.  Red Right Hand

 

Benjamin Lacombe a su forger une identité artistique hors norme à laquelle cet art-book à la présentation des plus soignée rend un bel hommage !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :RED RIGHT HAND.

 

 

C'est de qui ? Nick Cave

 

 

La Couv':

 

Magnifiques curiosités  /  Curiosities  Vs.  Red Right Hand

 

Déjà entendu chez B.O BD? Pas sur.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Dans l’excellente série tv Peaky Blinders, la non moins excellente chanson de Nick Cave and the Bad Seeds Red Right Hand - au titre tiré du Paradise Lost de Milton- sert de générique et est reprise à plusieurs reprises au fil des saisons, dans des versions parfois assez éloignées de l’originale sans pour autant perdre de sa puissance d’expression.

 

 

Que ce soit la voix éthérée de PJ Harvey et de son piano solo, la gouaille d’Iggy Pop et de Jarvis Cocker sur des guitares rocailleuses, l’hommage appliqué et rock des Arctic Monkeys ou encore la douceur de la britannique Laura Marling, l’hymne de Nick Cave, poète maudit qui partage avec Benjamin Lacombe de transformer en or tout ce qu’il touche, renaît sans cesse de ses cendres provoquant un engouement sans fin pour l’auditeur, surtout quand celui-ci parcourt les beautés étranges de Curiosities !

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

 

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags