26 octobre 2020 1 26 /10 /octobre /2020 10:03
 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  DON VEGA

 

 

C'est de qui ? P. Alary

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud

 

 

Déjà lu chez nous? Une bonne partie de sa production oui.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Dans une Californie à l’aube de son existence, malmenée par la ruée vers l’or et l’avidité de quelques puissants, un jeune héritier spolié de son domaine par un cruel général en retraite, va rendre la justice à sa façon en se dissimulant derrière un masque, perpétuant la révolte des paysans locaux.

La légende de Zorro est née !

 

Comme probablement toute une frange du lectorat de B.O BD j’ai grandi avec les rediffusions de la série Disney du vengeur masqué, pleine d’allant et de bonne humeur, qui, comme pour pas mal d’autres figures de la culture populaire, a défini une vision de l’oeuvre.

 

Pierre Alary, seul aux commandes de ce généreux one-shot (qui n'en sera peut être pas un, à voir si le succès est au rendez-vous), donne sa version de la naissance de Zorro, replacée dans un contexte géopolitique bien exploité, dans une aventure menée tambour battant où les scènes marquantes s’enchaînent entre suspense et duels, avec quelques clins d’oeils de ci de là et, surtout, une identité graphique des plus originale.

 

 

De Belladone à Silas Corey, je suis amateur du style de l’artiste, néanmoins, comme récemment sur son très bon Conan, certains esprits chagrins pourront le trouver  un peu trop cartoony ou coloré, surtout vu la noirceur du ton qu’il a choisi de donner à son scénario, ce qui est indéniable cependant c’est la réussite d’Alary à s’approprier l’icône, sa science de la narration et du cadrage et, surtout,  la maîtrise de son trait, que ce soit dans les visages anguleux et expressifs de ses protagonistes ou la beauté des décors de la Californie du XIX°.

 

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :HELL OR HIGH WATER

 

 

C'est de qui ? Cave & Ellis

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Une poignée de fois oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Fidèles à une certaine ligne de conduite, les deux compères des Bad Seeds, poètes musicaux et légendes du milieu, composent pour ce western contemporain très sombre, une B.O aux thèmes épurés, où les cordes jouent dans des registres bas, avec des boucles répétées parfois jusqu’à l’hypnose.

 

Atmosphérique est le maître mot ici, on est clairement plus dans l’illustration musicale voire sonore que dans la mélodie à proprement parler, même si une poignée de pistes plus mélancoliques, où un violon et quelques chœurs éparses s’invitent, viennent contrebalancer l’ambiance générale.

 

Comme souvent dans les scores d’Ellis et Cave, les séquences d’action sont rares et ne prônent pas l’énergie comme on peut l’entendre ailleurs, et il est vrai que quelques morceaux un peu plus vigoureux auraient été bienvenus pour accompagner les nombreuses scènes animées de l’album d’Alary ; mais ce petit bémol mis à part le duo musique et BD fonctionne très bien.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
21 avril 2020 2 21 /04 /avril /2020 15:25
 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  CŒUR DE TENEBRES

 

 

C'est de qui ? Pecau & Bachelier

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? On peut dire que le roman d’origine, œuvre assez impressionnante de par son alliance du fond et de la forme (il faut le dire !) aura voyagé au gré des adaptations dans divers médium. D’un fleuve au sein du Congo dans le livre de Conrad, il aura visité la jungle du Vietnam et les marais d’Irak sur grand écran ; et, en BD,on l'a retrouvé sans voix puis,  après un petit tour dans le futur,  le voici dans la Vendée du XVIII° siècle.

 

Pécau, féru d’uchronies s’il en est, transpose donc l’action pendant la Terreur, alors que les soldats de la République traquent et massacrent les derniers partisans de la royauté.

Varenne, officier Bleu, flanqué d’un indien ramené des Amériques (façon Pacte des Loups! ), est chargé de retrouver la trace du Colonel Schreb, gradé ayant disparu dans les marais et supposé avoir bâti un mini empire personnel.

 

L’idée fonctionne plutôt bien ; Benjamin Bachelier quant à lui, loin de ses précédentes adaptations, que ce soit Gatsby ou Taïpi, opte ici pour un noir et blanc hachuré et anguleux, du moins sur une majeure partie de l’ouvrage, pour rendre la noirceur et la tristesse des décors et de la période, la descente aux enfers de notre duo de héros malgré eux.

 

Une version puissante d’un classique aux thématiques …intemporelles !

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :THE PROPOSITION

 

 

C'est de qui ? Nick Cave & Warren Ellis

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Chose promise… voici donc la première musique de film écrite par le duo derrière les Bad Seeds de Nick Cave, qui, tout en étant clairement illustrative, n’en reste pas moins intimement marquée de la personnalité musicale de ses deux auteurs.

 

Vu que l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, le scénario de The Proposition a été écrit par Nick Cave himself. Sorte de western vaguement biblique traitant de vengeance et de trahison (pas forcement dans cet ordre), à l’ambiance aride, le film est magnifié par son score, essentiellement instrumental et acoustique, parcouru de guitares et de percussions torturées, sur lesquels les violons de Ellis tantôt plaintifs tantôt grinçants, finissent de donner une aura assez unique.

 

Multi récompensée, cette B.O aussi contemplative qu’hypnotique fait une compagne fort intéressante à la chasse à l’homme fantomatique de cette version du Cœur des Ténèbres.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab


 

 

Repost0
5 avril 2020 7 05 /04 /avril /2020 13:28

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  QUATORZE JUILLET

 

 

C'est de qui ? B. Vivès et Quenehen

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

 

Déjà croisés sur le site? Vives oui, souvent.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Jimmy un jeune gendarme à la campagne, secoué par la mort de son père, fait la connaissance d‘un peintre parisien et de sa fille venus faire le deuil de la mère, morte dans un attentat. En pleine préparation de concours et obnubilé par la menace terroriste, le jeune homme décide de devenir l’ange gardien de cette famille traumatisée, quitte à outrepasser son rôle et à mettre sa vie et son intégrité en danger.

 

Vives co-écrit ce scénario avec le romancier Martin Quenehen, s’ils jouent volontairement – du propre aveu du dessinateur- avec les à-priori sur le gendarme, à la fois chevalier blanc et étroit d’esprit, ils livrent, comme Vives le fait souvent, une galerie de personnages aux psychologies fouillées, jamais manichéens.

 

L’intrigue est solidement ancrée dans une actualité stressante (celle de la menace des attentats, pas de l’épidémie hein) qui permet au duo d’auteurs de livrer une histoire tragique qui prend le lecteur aux tripes, avec une dose d’action et de suspense bien dosée et une fin réaliste.

Avec 14 Juillet Bastien Vivès, déjà auteur aux multiples facettes, rajoute une belle corde à son arc.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :WIND RIVER

 

 

C'est de qui ? N. Cva & Warren Ellis

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui une poignée de fois.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Si les ex Bad Seeds nous avait habitués, depuis leur passage à la B.O, à des exercices de style jouant sur l’atmosphérique, voire le mélancolique, rarement ils avaient été aussi loin dans la noirceur.

 

Agrémentée de violons hypnotiques, de vocaux hantés et autres piano lancinant le duo Cave/Ellis abandonne l’expérimentation qu’ils côtoyaient depuis quelques temps pour se recentrer sur l’illustration musicale aussi discrète qu’entêtante.

Les deux compères n’ont pas leur pareil pour installer des ambiances qui s’installent subrepticement pour ne plus lâcher leur auditoire.

 

Thriller froid mais tendu, Wind River doit beaucoup à sa B.O atypique qui a également apporté une dimension inattendue au 14 Juillet de Vives et Quenehen

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
7 février 2020 5 07 /02 /février /2020 09:41

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  DAYBREAK

 

 

C'est de qui ? Brian Ralph

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt Comics

 

 

Déjà lu sur B.O BD? Non

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? The Walking dead, en mode Livre dont Vous Etes le Héros, sauce indé.

Voici en une phrase – à rallonge je reconnais- le résumé de DayBreak de Brian Ralph.

 

Pour creuser un peu, le lecteur (moi, vous si vous achetez cet album) se réveille dans un environnement post-apo glauque au possible, accueilli par un mec plutôt sympa, dont le bras droit à été amputé.

Commence alors une sorte de course poursuite pour leur survie face à des créatures (morts vivants, infectés, on ne sait pas trop ?) qui cherchent à vous bouffer.

Les quelques humains survivants que vous rencontrez ne sont pas forcements sympathiques, eux aussi risquent, pour diverses raisons, de tenter de se débarrasser de vous.

 

Bref, vous l’aurez compris, on n’est pas là pour rigoler même si le contrepied choisi par Ralph, que ce soit dans le traitement graphique – un trait typique indé US assez dépouillé tout en sépias- comme narratif –une aventure vécue en point de vue subjectif sans réel fil rouge ou intrigue prononcée- peut plaire aux amateurs du genre usés par ses déclinaisons à l’infini comme aux lecteurs curieux.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi : THE ROAD

 

 

C'est de qui ? N. Cave & W. Ellis

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Disons le d'emblée, si les scores du duo Nick Cave et Warren Ellis,

Ils retrouvent John Hillcoat, le réal de The Proposition, premier effort des musiciens dans le monde du 7° art, pour cette adaptation du roman éponyme de Mc Carthy.

 

A un scénario post apocalyptique blafard, la musique répond par des nappes instrumentales atmosphériques erratiques et douloureuses, traversées à quelques endroits de passages plus tendus où les rythmiques se font frénétiques, les cordes dissonantes et les sonorités torturées.

 

De la B.O de circonstance donc même si quelque chose de plus décalé aurait peut être été plus intéressant.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

Repost0
19 mars 2018 1 19 /03 /mars /2018 08:40
 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  TYLER CROSS. MIAMI

 

 

C'est de qui ? Nury et Brüno

 

 

La Couv':

 

Deux truands à Miami  /  Tyler Cross. Miami  Vs.  The French Connection

 

Déjà lus chez nous? Oui, ensemble et séparément

 

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud

 

 

 

Une planche:

 

 

Deux truands à Miami  /  Tyler Cross. Miami  Vs.  The French Connection

 

 

Ca donne Quoi ? Quand Tyler échappe de peu à un guet-apens, il comprend que son avocat l’a balancé ; pour sauver sa peau, ce dernier rencarde Tyler sur un plan supposé juteux dans l’immobilier qui va s’avérer encore pire que prévu.

Mais à Miami come ailleurs, les truands n’ont pas d’honneurs, les flics sont sur les dents et les cadavres s’amoncellent autour d’un Tyler froid comme la lame d’un rasoir et mortel comme une balle de magnum.

 

C’est avec un plaisir intact que l'on retrouve le héros de Nury et Brüno qui continuent dans la veine Noir/Hard Boiled avec ce troisième tome encore plus réussi à mon goût. Le Miami de Nury n’est pas celui clinquant et surfait des clips de hip-hop et des séries TV; si on a bien –un peu- la plage et les jolies filles, ici c’est surtout gangsters torves, plans foireux et autres morts violentes qui font le sel d’une histoire bien sombre où la voix off fait autant d’étincelles que les déflagrations des armes à feu.

 

Le dessin n’est pas en reste, Brüno, lui aussi grand amateur de ciné de genre,  ciselant tel un orfèvre du médium ses protagonistes taillés à la serpe, ses bimbos pulpeuses le tout sur  jeux d’ombres, contrastes et autres à-plats toujours aussi efficaces.

 

Une série déjà classique - que dis-je, incontournable! - dans le genre !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :THE FRENCH CONNECTION

 

 

C'est de qui ? Don Ellis

 

 

La Couv':

 

Deux truands à Miami  /  Tyler Cross. Miami  Vs.  The French Connection

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Probable

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Réussite critique et publique qui lancera la carrière de son réal (Friedkin) et de ses deux principaux interprètes), The French Connection, début des seventies oblige, voit sa B.O très polar mâtinée de jazz voire de funk.

 

Don Ellis, multi instrumentiste, compositeur et arrangeur, n’aimait rien moins qu’à expérimenter sur les rythmiques, les arrangements et la post-prod de ses compositions ; avant de se lancer dans une carrière réussie (mais courte) pour le grand écran, il tourna pas mal avec le groupe qui interprète la musique de The French Connection.

Entre deux pistes riches en tensions, musicales comme évocatives, nous avons droit à un jazz tantôt endiablé, tantôt dissonant,  un groove prenant qui n’a pas grand chose à envier aux travaux de Lalo Schifrin ou Jerry Fielding.

 

A noter que les pistes de Ellis seront réarrangées et déplacées par le réal pour mieux coller aux séquences du film, à la lecture de ce nouveau tome de Tyler Cross il faudra également de temps à autre zapper telle ou telle piste, un peu trop enthousiastes, mais le reste c’est du velours !

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags