7 mai 2022 6 07 /05 /mai /2022 07:03

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? CINQ AVRIL

 

 

C'est de qui ? Bussi, Duval et Monin

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Dupuis

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, les scénaristes "ensemble" et le dessinateur également. 

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Au début du XVI° siècle un nourrisson est confié aux résidents du Clos Lucé où, peu de temps après, arrive Léonard De Vinci qui va prendre l’enfant sous son aile.

A la disparition du savant, le jeune garçon continue d’étudier l’œuvre du maître tout en aprenant également l’art du combat.

 

Mais bientôt il réalise que sa destinée est tout autre, qu’il est le descendant d’une noble lignée et qu’il va être amené à fréquenter les grands de ce monde et à prendre part à l’Histoire avec un grand H, se faisant en chemin de terribles ennemis.

 

 

Après avoir adapté de façon fort réussie Nymphéas Noirs de Michel Bussi, Fred Duval s’associe à l’écrivain pour le premier scénario de BD de ce dernier.

 

On se retrouve avec un début de saga historique à grand spectacle, pleine jusqu’à la gueule de rebondissements parfois un peu trop extravagants, parsemée de scènes d’action dignes d’un film de capes et d’épées avec Errol Flynn, et d’une pointe d’humour bienvenue.

 

Le tout est bien mis en scène par Noé Monin dans son style semi réaliste cartoony coloré et détaillé avec des personnages expressifs et des décors bien rendus. On sent une évolution intéressante depuis Les Lames d’Apretagne.

 

Une aventure haute en couleurs qui n’est pas forcément ma came mais qui devrait plaire à un large public.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :CYRANO

 

 

C'est de qui ? A&B Dessner

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Non.

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Les frères Dessner ont adapté la pièce de Rostand il y a quelques années sous forme de comédie musicale pour la scène et, succès du spectacle aidant, pour une version sur grand écran où le rôle de Cyrano est joué par Peter « Tyrion Lannister » Dinklage (qui s’offusque quand Disney choisit des nains pour jouer des…nains !...mais pas quand il est choisi pour interpréter le rôle de Cyrano…mais passons).

 

Les compositeurs ont mis l’accent sur l’aspect romantico-comique de la pièce avec des clins d’oeil amusants au répertoire classique, Debussy en tête, mais sans oublier d’y insuffler une savante dose d’action.

 

Au rayon des instruments, en plus de parties de cordes soignées, de cuivres caracolant et de percussions plutôt actuelles, on notera la présence inattendue d’une cornemuse.

 

L’ensemble, si pas toujours d’une folle originalité, s’avère varié et agréable à écouter, partageant avec ce premier tome de Cinq Avril une bonne humeur et un esprit un brin « too much ».

 

 

 

 

---------------

Repost0
25 septembre 2020 5 25 /09 /septembre /2020 06:58
 

 

 

 

Le western a donc le vent en poupe en cette rentrée, et notamment chez soleil où une série sur les légendes de l’Ouest vient de débuter et où l’on trouve également une série sur une autre figure du genre : Jeremiah Johnson.

Alors, à l'Ouest enfin du nouveau? Voyons cela:

 

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  JEREMIAH JOHNSON

 

 

C'est de qui ? Duval, Pecau & Jadson

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil

 

 

Déjà croisés sur le site? Les scénaristes oui.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? J’ai quasiment appris l’anglais grâce aux westerns hollywoodiens. Ceux qui passaient à le Dernière Séance ou au Cinéma de Minuit, que mon père nous enregistrait sur K7 Vidéo et que, pour certains, j’ai visionné des dizaines e fois.

Le Jeremiah Johnson de Pollack avec Redford fait partie de mes westerns de chevet même si je le considère comme à part dans le sens où le héros n’est pas un personnage manichéen à la Eastwood ou à la John Wayne et que les indiens y sont traités de manière réaliste, loin de toute image d’Epinal biaisée.

 

J’étais donc curieux de voir le traitement que Duval & Pecau ont réservé au personnage. Il faut annoncer d’emblée qu’ils se sont plus penchés sur sa version historique, dont la biographie est probablement très exagérée cependant, et ils livrent dans ce premier tome une histoire âpre, aux (anti) héros bruts de décoffrage dans un environnement hostile et réaliste.

Je vous avoue que je ne suis pas fan du point de vue, ni de la narration qui fait un brin énumération chronologique via le récitatif. Les scènes sanglantes sont nombreuses, peut être un peu trop, surtout que le style graphique réaliste de Jadson, artiste œuvrant habituellement sur du comics US notamment pour Marvel,  s’il livre de forts beaux paysages, n’est pas ma tasse de thé, pas plus que la colo dans l’esprit Digikore, qui est un canon chez Soleil.

 

Je ne saurais que trop conseiller à ceux qui ne le connaissent pas de découvrir le film de Sydney Pollack.

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  WEST LEGENDS. SITTING BULL.

 

 

C'est de qui ? Peru & Merli

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil

 

 

Déjà croisés sur le site? Peru je dirais que oui.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? En six one shot cette collection présente autant de figures marquantes du far West, avec pour chaque album un duo d’artistes différents. Pour évoquer l’un des plus célèbres chefs indiens, emblème de la révolte de son peuple face à l’envahisseur blanc, Olivier Peru a choisi de le confronter à une troupe violant le traité passé avec le gouvernement et censé protéger les Black Hills de toute intrusion.

Hélas ce territoire recèle une énorme mine d’or qui va signer la fin de l’accord et le massacre de milliers d’indiens.

 

Raconter la grande histoire par le prisme de la petite fonctionne en général pas trop mal et Peru, en scénariste chevronné, ficelle bien son intrigue pourtant on a parfois un peu l’impression d’être « trompé sur la marchandise » du fait que le personnage principal prend un peu trop le pas sur Sitting Bull lui même qui aurait pu limite être n’importe quel indien revanchard.

La figure historique du chef indien aurait probablement mérité un traitement plus épique même si en soi l’album reste un western nerveux, plutôt pas mal mis en image, dans un style semi réaliste aux couleurs ocres et sombres, par Luca Merli qui, après des tomes d’Elfes et de la Quête du Graal, est bien rentré dans le moule des illustrateurs Soleil. Après on aime ou pas.

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :THE DEERSLAYER

 

 

C'est de qui ? P. Sawtell & B Shefter

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Pas mal de fois oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Après une décennie chez Universal, Paul Sawtell retourne dans le giron de RKO où il s’associe à un autre stakhanoviste de la discipline, Bert Shefter, avec qui il va écrire des pelletées de scores pendant plus de 20 ans.

Si le duo a beaucoup fait dans la série B voire carrément la série Z avec pas mal de films fantastiques ou de SF dedans, on compte assez peu de westerns à leur actif.

 

C’est finalement assez dommage à l’écoute de la B.O de ce Deerslayer, adaptation d’un roman de Fenimore Cooper (où ‘on retrouve des personnages communs au Dernier des Mohicans).

Les deux compositeurs s’appuient franchement sur la rythmique pour écrire leur partition, avec des passages tribaux –censé figurer les peaux –rouges sur le sentier de la guerre- très réussis, qui accompagnent des mélodies simples mais accrocheuses essentiellement dans le registre du suspense avec quelques incursions dans l’aventure sauvage.

 

Si l’ensemble sonne parfois très rétro, surtout sur deux BD de 2020, l’atmosphère générale très axée sur ce qu’Hollywood pensait être la musique des amérindiens, est tout à fait de circonstance pour l‘un comme pour l’autre.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

 

Repost0
7 juin 2019 5 07 /06 /juin /2019 07:36

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  NEVADA 1. L’ETOILE SOLITAIRE

 

 

C'est de qui ? Pecau, Duval, Wilson.

 

 

La Couv':

 

Hollywood western  /  Nevada  Vs.  Treasure of the Yankee Zephyr

 

Déjà croisés sur le site? Oui, tous je dirais.

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

Une planche:

 

Hollywood western  /  Nevada  Vs.  Treasure of the Yankee Zephyr

 

Ca donne Quoi ? Nevada a un job bien particulier. Embauché par les studios hollywwodien, il est chargé de ramener sur les plateaux de tournage les stars qui se font la belle.

Voilà que Bob Mc Nabb, acteur vedette plus connu sous le nom de l’Etoile Solitaire, a décidé d’aller bringuer au Mexique alors qu’il est supposé jouer dans le western le plus cher de l’histoire. Qu’à cela ne tienne, Nevada enfourche sa moto pour ramener le fringuant bellâtre.

Sauf que ce dernier s’est mis dans de sales draps en fricotant avec la fille d’un magnat de la drogue.

 

Nouvelle série pour le duo de scénaristes pourvoyeur d’uchronies chez Delcourt depuis deux décennies (l’Histoire Secrète en tête), qui retrouvent leur dessinateur de Wonderball pour ce western qui, s’il n’en n’est pas vraiment un, en possède tous les ingrédients.

 

Héros « chasseur de primes » bagarreur, solitaire et tombeur, bandidos mexicain, femmes fortes, duel au soleil, j’en passe et des meilleurs !

 

Sur un scénario asse classique, linéaire mais attrayant et non dénué d’humour, le vétéran Colin Wilson, 25 ans après son dernier album sur la Jeunesse de Blueberry, retrouve avec brio les paysages du Far-West et c’est toujours aussi bon !

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :TREASURE OF THE YANKEE ZEPHYR

 

 

C'est de qui ? B. May

 

 

La Couv':

 

Hollywood western  /  Nevada  Vs.  Treasure of the Yankee Zephyr

 

Déjà entendu chez B.O BD? Une poignée de fois oui,

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Si peu de films majeurs ont réussi à faire leur chemin en dehors de leur Australie natale, le compositeur Brian May peut remercier la trilogie Mad Max (oui, non, mais le dernier en date ne compte pas, soyons sérieux!) de lui avoir ouvert les portes de l'international.

 

Pourtant c'est sur une production australienne qu'on le retrouve aujourd'hui, une comédie d'aventure se déroulant durant la seconde guerre mondiale, sur laquelle il met en exergue les scènes d'action du scénario, tout en gardant une ambiance assez légère.

 

En dehors de pistes rugissantes aux rythmiques soutenues, May compose un thème pour chacun des principaux protagonistes qu'il fait s'entremêler avec beaucoup d'imagination sur les scènes communes.

Aventures et humour sont les deux mamelles auxquelles cette B.O est nourrie et elle l'est plutôt bien, en tout cas assez pour faire un score tout à fait honorable à ce premier volet de Nevada.

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
28 janvier 2019 1 28 /01 /janvier /2019 09:38

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  NYMPHEAS NOIRS

 

 

C'est de qui ? Cassegrain et Duval

 

 

La Couv':

 

Dites le avec des fleurs  /  Nymphéas Noirs  Vs.  Un Aller Simple

 

Déjà croisés sur le site? Oui

 

 

C’est édité chez qui ? Dupuis

 

 

Une planche:

 

Dites le avec des fleurs  /  Nymphéas Noirs  Vs.  Un Aller Simple

 

Ca donne Quoi ? Le petit village de Giverny est mondialement célèbre pour être celui sur lequel Monet avait jeté son dévolu et où il a peint des douzaines de toiles, notamment des variations de nymphéas à n’en plus finir.

Ce n’est pourtant pas ça qui a amené l’inspecteur Laurenc Sérénac sur place mais plutôt la découverte du corps noyé d’un médecin parisien.

 

Amateur de peinture et de femmes, Jérome Morval, la victime, semble également avoir eu le crâne fracassé ; une enquête plus corsée qu’il n’y paraît s’ouvre alors pour notre flic parisien, au milieu de tableaux fleuri, de photos compromettantes, de messages énigmatiques et de figures féminines énigmatiques dont une charmante institutrice au mari jaloux qui ne laisse pas Laurenc indifférent.

 

Romans à succès de Michel Bussi (que je n’ai évidemment pas lu, feignant que je suis, mais dont m’a femme m’a dit plutôt du bien), Nymphéas Noir bénéficie d’un tour scénaristique retors que Duval a réussi à rendre en BD ce qui n’était pas gagné d’avance, dixit l’auteur du roman himself.

 

Outre l’intrigue qui, je l’avoue, m’a cueilli quand arrive son dénouement, l’énorme atout de cet album c’est le dessin de Didier Cassegrain, l’un des –trop rares- artistes du medium à croquer les femmes avec autant de sensualité, qui arrive en plus ici à évoquer la campagne de Monet avec un talent rare.

 

Sans aucun doute le coup de coeur du mois de la rédaction !

Et un bonheur n’arrivant jamais seul, il semblerait que le Conan de Cassegrain, dans la collection de Glénat, sorte enfin cette année !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :UN ALLER SIMPLE

 

 

C'est de qui ? F. De Roubaix

 

 

La Couv':

 

 

Dites le avec des fleurs  /  Nymphéas Noirs  Vs.  Un Aller Simple

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Le grand talent de François de Roubaix c’est d’avoir su capter l’air du temps sans pour autant y sacrifier toute son écriture. Comprenez que, pour un compositeur ayant œuvré essentiellement durant la seconde moitié des 60’s et la première des 70’s, si ses albums persos étaient parfois expérimentaux et ont eu du mal à passer l’épreuve du temps, la majorité de ses œuvres pour le grand écran a, au contraire, inspiré une génération de ses pairs.

 

Initié au jazz et à la musique pop, collaborateur de grands noms du cinéma de l’époque, De Roubaix mâtine la partition d’Un aller simple de passages aux accents groove et jazzy au milieu de passages plus traditionnels où le suspense est racé et la romance classe.

 

Certes un peu daté, la B.O de ce film de 71, à peut être une ou deux pistes près, amène une ambiance originale à l’album de Duval et Cassegrain.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags