7 novembre 2022 1 07 /11 /novembre /2022 09:04




 

LA BD:





 

C'est quoi ? POCAHONTAS



 

C'est de qui ? P. Prugne



 

La Couv':

 


 

C’est édité chez qui ? Daniel Maghen

 

 

Déjà croisé sur le site? Oui



 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? En 1607, l’Angleterre conquérante, alors en perte de vitesse sur ses rivales européennes, envoie trois navires coloniser le Nouveau Monde.

 

C’est sur les rivages où vivent notamment les Amérindiens Powhatans que débarquent soldats et colons qui commencent à construire un fort.

 

La rencontre entre les deux ethnies, méfiantes au départ, va vite tourner à l’affrontement, attisé par la cupidité et la bétise des européens.

 

Et ce ne sont hélas pas les efforts du capitaine John Smith ni de la fille du chef des Powhatans, la jeune Pocahontas, qui arriveront à éviter la tragédie.



 

Continuant sa fort belle série sur les indiens d’Amérique du Nord, Patrick Prugne s’attaque, pour ce 6° album, à la légende de Pocahontas, rendue célèbre par la version Disney il y a …27  ans déjà !

 

Le scénariste s’attache à une version moins hollywoodienne/bon enfant de l’histoire, se basant notamment sur le récit de John Smith et réussit à la fois à s’approprier la légende mais aussi à rendre encore plus probant la thématique de l’homme blanc envahisseur avide et cruel.

 

La grande réussite de l’album est, comme pour les précédents, sa magnifique partie graphique, aux paysages bucoliques criants de vérité sous les pinceaux de Prugne.

Si le bestiaire est un peu moins fourni que sur certains des tomes déjà parus, le casting est varié et le scénario donne l’occasion à l’artiste de livrer de très belles planches.

 

Présenté dans le grand format -dont les éditions Maghen sont coutumières- qui permet d’apprécier le travail de Prugne à sa juste valeur, l’album est complété par un joli cahier graphique.

 

Amateurs de grands espaces et de westerns, voici une oeuve de plus à mettre dans votre bibliothèque.






 

LA MUSIQUE:





 

C'est quoi :LE BISON BLANC



 

C'est de qui ? J. Barry



 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui



 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Dans le score de ce western qui est en quelque sorte une adaptation de Moby Dick, on retrouve déjà les prémisses, bien des années avant, de ce que sera le score de Danse avec les loups. 



 

Des cordes luxuriantes, des cuivres plaintifs, l'ambiance est néanmoins plus sombre et introspective sur ce Bison Blanc, les passages au violoncelle et à la trompette donnent le ton, et la couleur de l'ensemble tombe souvent dans une certaine dissonance bienvenue et originale. 

 

Barry expérimente et le résultat est probant, cerise sur le gateau, sa partition, exacerbe le côté tragique et beau de l'aventure de Pocahontas et John Smith version Prugne.





 

---------------

 

Repost0
27 octobre 2022 4 27 /10 /octobre /2022 09:46

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? CELLE QUI FIT LE BONHEUR DES INSECTES

 

 

C'est de qui ? Zidrou & Salomone

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Daniel Maghen

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui mas pas ensemble.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Déjà endeuillée par la mort tragique de son époux, la souveraine du royaume de Shandramabad voit encore le destin frapper cruellement à sa porte en lui prenant son fils qui tombe d’une fenêtre en tentant de rattraper l’oiseau offert par sa mère.

 

C’en est top pour la reine qui, dans un éclat de folie, fait éradiquer tous les oiseaux du royaume, rendant ce dernier bien triste.

C’et au travers de sa fille survivante, qui va découvrir l’amour, que la joie de vivre va revenir à Shandramabad.

 

 

A la manière d’un conte des Mille et Une Nuits, Zidrou nous livre une histoire touchante, au goût doux-amer où se mêlent l’humour fin et la tragédie, abordant des thématiques très d’actualité : la tolérance, le deuil, l’acceptation des différences, …

 

 

Le tout est magnifié par un Bruno Salomone en grande forme, avec une belle évolution depuis l’Homme qui n’aimait pas les armes à feu, le scénario exotique de Zidrou lui donnant l’occasion de proposer des décors détaillés aux belles aquarelles aux couleurs chamarrées et une galerie de personnages aussi expressifs que sensuels.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :WORLD GALAXY

 

 

C'est de qui ? A. Coltrane

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Je pense oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Si l’histoire de la musique du XX° siècle est parcourue de « compagnes » plus Némésis qu’autre chose (hello Yoko Ono ! Hello Courtney Love !…), certaines ont été bien plus que des inspiratrices ou des muses : des modèles.

 

Alice Coltrane, si moins connue que son John d’époux, est à mon sens l’un des piliers du free jazz et une pionnière du spiritual jazz (dont A Love Supreme, chef d’œuvre signé de feu son époux, est probablement le summum).

 

 

Au début des 70’s alors que Miles Davis défriche de nouveaux territoires et que le MahaVishnu Orchestra de Mc Laughlin explore de nouveaux horizons, Alice Coltrane, l’une des rares harpistes du genre, suit son bonhomme de chemin avec ce sixième opus perso.

 

Après avoir mélangé musique traditionnelle et jazz, puisé dans le psychédélisme naissant et dans l’expérimentation débridée, la voilà qui ajoute tout une section de cordes à des compositions et adaptations (dont le Love Supreme cité ci-dessus dans une version aussi belle que déroutante) tout en gardant le cap de l’orientalisme qu’elle affectionne.

 

Nous retiendrons pour la lecture de ce très beau one shot tout particulièrement les morceaux Galaxy in Satchidananda et Galaxy in Turya, deux longues mélopées où, sur des arpèges de harpe hypnotiques, les violons et les violoncelles évoquent à la fois le mysticisme hindou et le folklore chinois avec une poésie musicale et un sens cinématique aussi réussis qu’inattendus, à la hauteur de Celle qui fit le bonheur des insectes.

 

 

 

 

---------------

 

Repost0
7 septembre 2022 3 07 /09 /septembre /2022 16:12

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi ? LES RIVIERES DU PASSE 2

 

 

C'est de qui ? Desberg et Corboz

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Daniel Maghen

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, ensemble sur le premier tome notamment.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Devenues inséparables Lamia et Linn se retrouvent dans une Venise envahie par les shayks, des créatures démoniaques qui ont mis la ville à sac.

Poursuivies à la fois par Argonovich et par le maître de la Peur, nos deux héroïnes, de l’Italie à l’Egypte, vont devoir affronter maints dangers pour percer le secret des pharaons.

 

 

Suite et fin des plus enlevée des Rivières du Passé, thriller fantastico-ésotérique sur fond de voyages spatio-temporels et avènement du monothéisme dans l’Egypte antique.

 

Le scénario est riche, et, comme remarqué lors de la chronique du premier tome, aurait peut être mérité plus de tomes pour être exploité à fond mais, en l’état, ce diptyque ravira les amateurs du genre, surtout que l’ensemble est mis en image par un Yannick Corboz inspiré qui donne vie aussi bien à la Cité des Doges version pot apo qu’aux déserts égyptiens, le tout peuplé par un casting convainquant, qu’il s’agisse des protagonistes comme du bestiaire.

 

 

Sa narration est virtuose et le lecteur est emporté dans ce malestrom d'action et de suspense.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi : THE LAST GIRL

 

 

C'est de qui ? C. Tapia de Veer

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter ?

 

Ca donne Quoi ? Malgré une paire de scores remarqués pour des séries TV hypes (Utopia, Black Mirror) Cristobal Tapia de Veer a cependant du mal a être reconnu (et donc demandé) pour le grand écran.

 

A l’écoute de sa B.O pour cette intéressante variation sur le film de zombies/épidémie mondiale/survival (où les monstres sont des enfants), on pourrait peut être expliquer cette situation du fait que le compositeur ait –déjà- des « tics » quasi immédiatement reconnaissables.

 

Voix détachées et aériennes, sons électroniques incongrus et décalés, répétitions rythmiques hypnotiques… l’ensemble fonctionne cela dit très bien pour créer des atmosphères aussi inhabituelles que rapidement anxiogènes avec des moments de pure terreur sonore.

 

Une B.O assez dans l’esprit de cette suite des Rivières du Passé qui elle aussi alterne plutôt bien entre les ambiances.

 

 

 

 

 

---------------

 

 

Repost0
5 janvier 2022 3 05 /01 /janvier /2022 09:16

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? L’OR DU TEMPS.

 

 

C'est de qui ?  Rodolphe & Oriol

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Daniel Maghen

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, les deux.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Dans le Paris de la fin du XIX° siècle  deux amis férus d’Histoire, Théo Lemoine et Hugo de Reuhman, sont confrontés à une série de cambriolages et à la disparition d’un artefact égyptien qui semble avoir eu une bien singulière destinée.

 

Rodolphe se frotte ici au feuilleton populaire fantastique, dans la lignée des Fantômas et autres Belphégor auquel il fait –entre autre – un clin d’œil. Ambiance de Belle Epoque et surnaturel font bon ménage et le scénariste chevronné, sait bien tirer partie des deux. L’enquête de ses deux héros est prenante de bout en bout et utilise à bon escient tous les ingrédients du genre.

 

 

La grande originalité de ce premier tome réside dans sa partie graphique via le trait si atypique d’Oriol, dont nous avions adoré les précédents travaux aux cotés de Zidrou, qui n’est pas sans faire penser ici à celui de Julie Rocheleau sur l’excellent triptyque La Colère de Fantômas (encore !) que nous avions plébiscité en son temps dans ces pages.

 

Les choix de couleurs étonnants et sa vision de la Capitale d’alors font mouche et finisse de faire de cet album une des réussites de cette fin d’année 2021.

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :THE BLACK CAT

 

 

C'est de qui ? H. Roemheld

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Une fois oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Alors qu’il vient de fuir l’Allemagne Nazie, Roemheld, pionnier de l’illustration musicale au cinéma depuis l’époque du muet (et musicien prodige, ça aide !) est embauché par Universal Pictures pour écrire le score de ce face à face de choc entre deux icones du cinéma d’épouvante de l’époque, Bela Lugosi et Boris Karloff.

 

S’il emprunte quelques notes et bouts de thèmes au répertoire classique (à Tchaïkovski pour ne pas le nommer), Roemheld brille néanmoins par son sens de la mélodie et des arrangements, naviguant dans sa partition entre un romantisme suranné riche et des plages de suspense torves qui n’ont rien à envier à certains scores du studio concurrent, la Hammer.

 

Peut être un brin trop old school parfois, cette B.O a néanmoins l’atout d’être assez raccord coté ambiance, période et classe, ce qui est, vous en conviendrez je l’espère, déjà pas mal.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
8 avril 2021 4 08 /04 /avril /2021 08:39
 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? ON MARS 3

 

 

C'est de qui ? Runberg et Grun

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Daniel Maghen éditions

 

 

Déjà croisés sur le site? Oui, sur les précédents entre autre.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Rien ne va plus sur la Planète Rouge, l’Homme étant ce qu’il est, destiné à reproduire toujours les mêmes erreurs, voilà que les fanatiques de l’église Syncrétique ont décidé de faire le ménage parmi les impies mais le putsch dérape en bain de sang et les différentes factions en jeu vont avoir du mal à s’en tirer indemne.

Jasmine et Sophie se voient obligé de trouver un terrain d’entente pour essayer de minimiser les dégâts mais le mal est fait.

 

Une conclusion de la trilogie où l’action règne en maître, Runberg livre à Grun de quoi proposer des compositions graphiques assez exceptionnelles si tant est que l’on adhère au style réaliste et détaillé de l’artiste.

 

Le scénario, s’il aligne bien quelques passages obligés du genre, est dynamique et déroulé avec un savoir-faire évident.

De la SF pessimiste (qui a dit visionnaire ?) qui mêle discours éclairé et accablant sur la société et dessin virtuose, les amateurs devraient être comblés.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :WONDER WOMAN

 

 

C'est de qui ? R. Gregson Williams

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Wonder Woman est probablement l’un des longs les plus réussis du DCVerse (comme disent les initiés) même s’il est regrettable que la prod’, frileuse au possible, ait décidé de faire appel à  Ruppert Gregson Williams –qui n’a décidément pas le talent de son frère- pour la B.O.

 

En bon séide de Zimmer qu’il est, le cadet écrit une musique ronflante à souhait qui capitalise sur tous les poncifs établis par Remote Control, des chœurs féminins lyriques aux cordes pseudo passionnées en passant par la contrebasse et le violoncelle en instrument lead de ci de là et, bien entendu, de bons gros coups de cuivres et percus marteau pilon.

 

Rien de bien folichon donc, l’héroïsme grand spectacle à son apogée avec quelques moments d’émotion cheap aux harmonies téléphonées mais, forcément, efficaces.

 

Cela étant c’est d’action vitaminée et calibrée que nous avions besoin sur ce troisième volet de On Mars et c’est chose faite avec la partition de Wonder Woman premier du nom (oubliez le second, il est fort mauvais, mais on l’a déjà évoqué par ici d’ailleurs).

 

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

 

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags