12 juillet 2018 4 12 /07 /juillet /2018 11:13

 

Alors que les enfants de France et de Navarre sont en vacances scolaires (et pour longtemps!) Gen vous propose de les occuper en lisant avec eux une bonne BD:

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : LA MAISON LA NUIT

 

 

C'est de qui ? Joub & Nicoby

 

 

La Couv':

 

La nuit, tous les chats sont gris  /  La maison la nuit Vs. Chidren's Corner

 

Déjà croisés sur B.O BD? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Editions de la Gouttière

 

 

Une planche:

 

La nuit, tous les chats sont gris  /  La maison la nuit Vs. Chidren's Corner

 

Ça donne Quoi ? Que se passe-t-il la nuit dans cette petite maison où vivent un couple et leur fils, un chat, 3 petites souris, un oiseau et ses 2 oisillons… et 2 monstres?

 

Comme partout le soir, chaque humain revient de ses occupations : école ou travail, puis c'est le repas avant la toilette et le coucher. Pendant ce temps-là, les petites souris fouinent alors que le chat les cherche à moins qu'il ne s'en prenne à l'oiseau… et les monstres se font à manger en fouillant dans les placards.

 

Cette BD muette est une bonne occasion de se poser avec enfants ou petits-enfants pour s'amuser de tous les détails comme chercher les souris ou le chat et de s'inventer une histoire différente à chaque fois sur l'origine des monstres aux couleurs pastel.

 

La plupart des pages présentent les 5 pièces de la maison et le bout de toit (voir page ci-dessus), mais quelques-unes montrent sur 6 cases la même pièce selon le moment représenté (diner, toilette, départ). Les auteurs ont même réalisé des pages de garde faisant partie de l'histoire.

 

Un album à partager en famille!

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? CHILDREN'S CORNER

 

 

C'est de Qui ? Claude Debussy

 

 

La couv'

 

La nuit, tous les chats sont gris  /  La maison la nuit Vs. Chidren's Corner

 

Déjà entendu chez nous? oui

 

 

On peut écouter?

 

 

Ça donne Quoi ? Pour accompagner un livre familial, rien de tel qu'une musique dédiée aux enfants comme cette suite Children's Corner que Claude Debussy a offerte à sa fille Chouchou.

 

Ce sera aussi une façon de faire découvrir un grand compositeur classique aux plus jeunes sans troubler plus qu'il ne faut la lecture.

 

En plus, quand l'œuvre est jouée par le merveilleux pianiste qu'était Samson François, ce régal pour les oreilles peut aussi s'écouter seul!!

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Gen

Repost0
9 juillet 2018 1 09 /07 /juillet /2018 08:58

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : L'OBSOLESCENCE PROGRAMMÉE DE NOS SENTIMENTS

 

 

C'est de qui ? Zidrou – Aimée de Jongh

 

 

La Couv':

 

Aimer n'a pas d'âge  /  L'obsolescence programmée de nos sentiments Vs. Amour

 

Déjà croisés sur B.O BD? Oui pour Zidrou

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud

 

 

Une planche:

 

Aimer n'a pas d'âge  /  L'obsolescence programmée de nos sentiments Vs. Amour

 

 

Ça donne Quoi ? La rencontre 2 personnes qui auraient pu se croiser sans se voir : une femme de 62 ans, célibataire par choix mais pas sans regrets, et un homme de 59 ans, ex-déménageur "dégraissé", va vite tourner à une solide amitié qui deviendra de l'amour. Le lieu de leur rencontre est plutôt original puisque c'est la salle d'attente d'un gynécologue qui est le fils d'Ulysse et le médecin de Méditerranée (eh oui, elle s'appelle Méditerranée).

 

Il est plutôt rare que des auteurs de quelque média que ce soit osent évoquer l'amour et la sexualité des plus de 60 ans ailleurs que dans des documentaires. Il fallait bien une plume comme celle de Zidrou pour réussir le pari insensé de raconter tout cela en douceur et sans pathos… Bon, il n'a pas évité un écueil en faisant tomber enceinte une femme ménopausée depuis 10 ans sans aide médicale!! C'est le reproche que l'on peut faire à l'album.

 

Reproche vite pardonné grâce aux lumineux dessins d'Aimée de Jongh qui ne cache pas les atteintes de l'âge sur les corps de ses personnages, mais qui sait rendre lumineux un sourire affectueux ou un regard complice. La colorisation en teintes grisées du début d'album, où les écharpes sang et or du RC Lens ou la pomme rouge de Blanche Neige dépassent, va devenir plus vive en fin d'album.

 

Cela donne un joli album avec des personnages auxquels on peut croire ou s'identifier selon l'âge. Mais je reconnais préférer les scénarios de Zidrou plus sombres et plus fantastiques.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? AMOUR

 

 

C'est de Qui ? Franz Schubert

 

 

La couv'

 

Aimer n'a pas d'âge  /  L'obsolescence programmée de nos sentiments Vs. Amour

 

Déjà entendu chez nous? Oui, mais pas tout seul…

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ça donne Quoi ? J'ai évoqué pour l'album la rareté d'œuvres non documentaires évoquant l'amour des plus de 60 ans. C'est aussi ce qui se passe dans le film de Michaël Haneke.

 

Avec deux musiciens classiques comme personnages, le problème pour la BO était de de choisir le(s) compositeur(s). Ce seront Schubert, Beethoven et JS Bach. Avec en particulier l'Impromptu, Op. 90 D899, No. 3 En Sol Bémol Majeur joué par Alexandre Tharaud.

 

Cette musique très mélancolique et merveilleusement interprétée accompagnera parfaitement le début de l'album… Je verrai bien le Magnificat de JS Bach pour la fin mais Fab n'aimerait pas : c'est une œuvre chantée!!

 

Allez, je mets quand même un lien à écouter hors lecture. Rappel : le Magnificat est dans la religion chrétienne le chant d'allégresse de la Vierge Marie après l'annonciation.

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Gen

Repost0
16 juin 2018 6 16 /06 /juin /2018 14:01

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : NARAGAM 3

 

 

C'est de qui ? Le Galli - Mike

 

 

La Couv':

 

Primordiaux, élémentaires, divinités… & humanoïdes divers / Naragam 3 vs Suite Scythe

 

 

Déjà croisés sur B.O BD? Oui sur les précédents tomes

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

Une planche:

 

Primordiaux, élémentaires, divinités… & humanoïdes divers / Naragam 3 vs Suite Scythe

 

 

Ça donne Quoi ? Les chroniqueurs se succèdent sur cette série : Jet pour le tome 1 , Fab pour le tome 2 et me voilà sur le tome 3.

 

Que dire sur cette série qui finit aussi brillamment côté graphismes qu'elle avait commencée? Bon, je suis fan des dessins de Mike… surtout depuis que je l'ai rencontré en salons et que j'ai vu les planches en N&B qu'il montre aux amateurs. Quel dessinateur!! Je peux ajouter que, en dédicaces, il crée les créatures les plus fantastiques tout en continuant à discuter.

 

Primordiaux, élémentaires, divinités… & humanoïdes divers / Naragam 3 vs Suite Scythe

 

Le scénario de Le Galli se déroule doucement vers une fin moins mouvementée que l'on ne pouvait s'y attendre. Mais il est vrai que les histoires de quêtes réalisées par des héros prédestinés sont de grands classiques en fantasy ou mythologie. Ici, j'ai l'impression que ce sont des réminiscences de Le grand pouvoir du chninkel de Van Hamme et Rosinski qui ont jouées. Attention, ce n'est pas pour autant que le scénario est mauvais car Geön croise d'autres personnages intéressants dont le peuple de la Lauriasylf et va arriver au bout de ses rêves.

 

Voici une série à lire de toute urgence… Si j'en crois Mike, il faut beaucoup insister pour réussir à obtenir un exemplaire du tome 3, donc armez-vous de patience. Mais le bonheur de la lecture n'en sera que plus grand encore après l'attente!!

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? SUITE SCYTHE

 

 

C'est de Qui ? Sergueï Prokofiev

 

 

La couv' 

 

Primordiaux, élémentaires, divinités… & humanoïdes divers / Naragam 3 vs Suite Scythe

 

Déjà entendu chez nous? oui

 

 

On peut écouter?

 

 

Ça donne Quoi ? La suite scythe avait été créée par Prokofiev au départ pour Les Ballets Russes qui n'en n'ont pas voulu. Il en a donc fait une suite symphonique en 4 parties. Le sujet de base est la lutte entre la déesse de la fécondité, Ala, et le dieu Tchoujbog qui sera vaincu par le héros Lolly.

 

La 2e partie est la plus connue avec la danse des esprits noirs rythmée, violente et souvent stridente. Profofiev a voulu pour cette œuvre un énorme orchestre symphonique avec des sections de bois et cuivre surdimensionnées qui vont dominer totalement la partition sauf dans quelques parties plus douces et calmes.

 

Une partition violente et forte pour une trilogie violent et forte!

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Gen

Repost0
15 juin 2018 5 15 /06 /juin /2018 09:33

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  PYGMALION

 

 

C'est de qui ? S, Revel

 

 

La Couv':

 

Bouquet d'Art  /  Pygmalion

 

Déjà lue chez nous ? Oui

 

 

 

C’est édité chez qui ? Les Arènes BD

 

 

 

Une planche:

 

 

Bouquet d'Art  /  Pygmalion

 

Ca donne Quoi ? Vous vous doutez que, tenant un site qui propose d'associer des musiques, généralement de films,à la lecture de BD, une variation sur le Pygmalion de Rousseau, en collaboration avec un orchestre interprétant l'oeuvre, ne pouvait que m'interpeller, pour le moins.

 

Sandrine Revel , que nous avions lue sur une fort réussie « bio » de Glenn Gould, artiste aux multiples talents, convoque les esprits de quatre grands sculpteurs auquel elle prête le rôle du héros mythologique revu par Rousseau, alternant avec des scènes de répétition du Paris Mozart Orchestra.

 

Bouquet d'Art  /  Pygmalion

 

Le procédé est intéressant même si, vous le savez si vous venez souvent dans le coin, lire en musique est d'autant plus difficile que dans des cas aussi précis le rythme de lecture de chacun est différent.

 

Nonobstant ce Pygmalion est un exercice de style à saluer, un entrelacement de visions et de talents artistiques réjouissants et des plus original.

 

Pour bien faire les Arènes proposent également en téléchargement gratuit la version de Pygmalion de Benda par le Paris Mozart Orchestra qui est donc, vous vous en seriez douté, la musique qui accompagna ma lecture  (même si j'en conviens, les passages dialogués peuvent distraire).

 

 

- - - - - - - - - - - 

 

Une chronique de Fab

 

Repost0
7 avril 2018 6 07 /04 /avril /2018 15:37

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LA MERE ET LA MORT.  LE DEPART

 

 

C'est de qui ? Arispe, Laiseca, Chimal.

 

 

La Couv':

 

Les Textes et La BD, La Musique  /  La Mère et la Mort. Le Départ  Vs.  Doktor Faustus

 

Déjà lus chez nous? Arispe oui.

 

 

Une planche:

 

 

Les Textes et La BD, La Musique  /  La Mère et la Mort. Le Départ  Vs.  Doktor Faustus

 

Ca donne Quoi ? Après Le Livre, une version assez remarquable de certains passages de la bible, l’argentin Nicolas Arispe adapte cette fois un poème de son compatriote Alberto Laiseca et de l’écrivain mexicain Alberto Chimal.

 

Construits en miroirs, présentés tête bêche, les deux adaptations d’Arispe sont constituées de grandes images en pleines pages, dans le style baroque et gothique saisissant de l’artiste qui faisait déjà toute la beauté du Livre.

 

Dans La Mère et la Mort, une femme refuse que son enfant lui soit enlevé par la Mort et poursuit cette dernière au coût de sa propre personne. Si elle finit par récupérer sa progéniture, le prix à payer en est terrible.

 

Les Textes et La BD, La Musique  /  La Mère et la Mort. Le Départ  Vs.  Doktor Faustus

Dans le Départ la chute d’une statue provoque la mort d’un enfant à laquelle la mère ne peut se résoudre. Cette dernière garde le corps pourrissant de son enfant qui ne peut pas mourir jusqu’à ce que la situation ne soit plus tenable.

 

Les compositions en noir et blanc d’Arispe puisent leurs inspirations dans des sources aussi multiples que diverses, au hasard et dans le désordre : Bosch, l’art Gothique, les photographies post-mortem de la fin du XIX° siècle, Busch, l’art Flamand… le tout recomposé et mélangé avec un brio macabre et inspiré.

 

Si l’on pourra tiquer sur le prix élevé de l’album rapport à son nombre de pages, le soin apporté à l’impression et la qualité de l’ouvrage sont manifestes.

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :DOKTOR FAUST

 

 

C'est de qui ? Busoni

 

 

La Couv':

 

 

Les Textes et La BD, La Musique  /  La Mère et la Mort. Le Départ  Vs.  Doktor Faustus

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Non

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? L’un des principaux intérêts de cette version de Faust par Busoni est qu’il n’est pas allé chercher l’inspiration dans le texte de Goethe mais bel et bien aux origines du mythe, aux alentours du XVI° siècle.

 

Loin des œuvres précédentes des glorieux comparses auxquels il n’a pas hésité à se frotter (Gounod, Berlioz, excusez du peu) le compositeur italien livre une version plus sombre, plus grave, tour à tour mélancolique ou dramatique et même si l’opéra reste inachevé à la mort de l’artiste, terminé par d’autres, sa force d’évocation est intacte.

 

Alors, bien entendu, vous savez que chez B.O BD, à de rares exceptions près, nous évitons de vous proposer de la musique accompagnée de chant quels qu’ils soient.

 

Ici nous utiliserons la seule introduction de l’opéra de Busoni, toutes en violons mélodiques contrebalancées par des vents plus menaçants, annonciateurs de la tragédie diabolique (c’est le cas de le dire !) à venir, que l’intervention de chœurs aériens étranges, ponctue à merveille.

 

Le passage exprime à merveille le désespoir des personnages des textes choisis par Arispe, le malheur de leur mésaventure et leur confrontation avec la mort, quelle soit personnifiée ou non

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags