4 janvier 2019 5 04 /01 /janvier /2019 08:18

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  LE MANIFESTE DU PARTI COMMUNISTE

 

 

C'est de qui ? M. Rowson

 

 

La Couv':

 

Manifestement diabolique  /  Le Manifeste du Parti Communiste  Vs.  Suggestion Diabolique

 

Déjà lu sur B.O BD? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Actes Sud/ l’An 2

 

 

 

Une planche:

 

Manifestement diabolique  /  Le Manifeste du Parti Communiste  Vs.  Suggestion Diabolique

 

Ca donne Quoi ? Alors que l’on va quitter 2018, rappelons que nous venons de fêter l’anniversaire de la naissance de Marx et la parution de l’un de ses ouvrages majeurs : le Manifeste du Parti Communiste.

 

Clairement d’actualité à la lumière d’évènements récents en France (comme ailleurs !), le texte de Marx et Engels, s’il a forcément un peu vieilli dans les termes, n’a pas perdu sa force évocatrice. Martin Rowson, adepte convaincu, au moins un temps, des doctrines du communisme, a choisi le grandiloquent inspiré pour son adaptation graphique.

 

La majeure partie de l’album se compose en effet de grandes illustrations, sur une ou deux pages, où sont exposées l’essence du livre dans des scènes apocalyptico-cauchemardesques à cheval entre un Métropolis halluciné et un The Wall steampunk. L’auteur a opté pour l’angle de la caricature toute en teintes de gris parcourues d’une seule couleur : le rouge, forcément !

 

Si Rowson a bien recours a quelques pages découpées comme une BD traditionnelles, il s’agit plutôt ici de proposer, dans une suite de tableaux habités, une version furieusement graphique de l’un des textes fondateurs de l’histoire de la politique mondiale qu’il est bon de (re)découvrir aujourd’hui…surtout sous cette forme là !

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :SUGGESTION DIABOLIQUE

 

 

C'est de qui ? S. Prokoviev

 

 

La Couv':

 

 

Manifestement diabolique  /  Le Manifeste du Parti Communiste  Vs.  Suggestion Diabolique

 

Déjà entendu par ici? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Cette œuvre de jeunesse de Prokoviev - nous sommes en1908, contient déjà en substance toute la richesse de l’écriture du compositeur russe, celle qui fera le succès des scores de Eseinstein, de Ivan le Terrible à Alexandre Nevski.

 

Une pièce pour piano qui débute dans un registre fort bas, à la limite du tonal, avant d’atteindre une dimension vertigineuse que ce soit dans la partie technique (le morceau est réputé difficile à jouer) comme mélodique avec des thèmes exaltés à l’image de son sujet.

Partie la plus réussie de l’ensemble Quatre Pièces pour Piano, cette suggestion diabolique, qui porte bien son nom, est aussi exaltée que sombre et fait un impressionnant contrepoint musical à la version visionnaire de Rowson du Manifeste !

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

Repost0
19 novembre 2018 1 19 /11 /novembre /2018 17:41

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  SWAN. LE BUVEUR D'ABSINTHE ;

 

 

C'est de qui ? Nejib

 

 

La Couv':

 

Du coté de chez...  /  Swan  Vs.  Pages célèbres pour orchestre.

 

Déjà lu par ici? Oui.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Gallimard

 

 

 

Une planche:

 

Du coté de chez...  /  Swan  Vs.  Pages célèbres pour orchestre.

 

Ca donne Quoi ? Tout comme Chloé Cruchaudet que nous évoquions tantôt, Néjib n'est jamais là où on pourrait l'attendre.

 

Après une bio des plus originale d'une des plus grandes icônes de la musique pop-rock et un étonnant album sur l'invention de la camera obscura, l'auteur revient aujourd'hui avec une évocation de la naissance de l’impressionnisme dans le Paris de 1859 où une jeune américaine émancipée et son frère homosexuel orageux vont tenter de percer dans la peinture, l'une par les moyens qu'elle pourra (nous somme au XIX° siècle!) et le second en entrant aux Beaux Arts.

 

On croise du beau monde dans ce premier tome de Swan, de Degas -cousin de nos héros- à Manet en passant par Baudelaire. Nejib, un peu comme il l'avait fait dans Haddon Hall, nous fait assister aux balbutiements d'un mouvement majeur de l'art ; et si j'ai trouvé son trait peut être un peu trop flottant parfois, plus lâché que sur le précédent album, j'ai néanmoins pris beaucoup de plaisir à la lecture de ce Buveur d'Absinthe.

 

 

Du coté de chez...  /  Swan  Vs.  Pages célèbres pour orchestre.

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi : PAGES CÉLÈBRES POUR ORCHESTRE

 

 

C'est de qui ? Offenbach

 

 

La Couv':

 

Du coté de chez...  /  Swan  Vs.  Pages célèbres pour orchestre.

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Si ses œuvres les plus connues sont des opéras et opérettes, ne pas s’intéresser au génie musical d'Hoffenbach serait-une faute de goût manifeste !

 

J'en veux pour preuve la compilation de ces ouvertures et autres transitions instrumentales que l'on vous propose ici. Vous reconnaîtrez par exemple aisément le Galop tiré d'Orphée, devenu un incontournable du Moulin Rouge sur le cancan.

 

De nature résolument gaie et entraînante la musique du compositeur était fort prisée de ses contemporains, à une époque où la guerre avec la Prusse (d'où était originaire Hoffenbach) couvait. De structure et d'écoute abordable, riche en alternance de majeures et mineures, le style du compositeur est le miroir de son époque et, étant contemporain des événements relatés dans Swan, on aurait eu tort de ne pas les associer n'est ce pas ?

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
10 octobre 2018 3 10 /10 /octobre /2018 06:50

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  MAUSART

 

 

C'est de qui ? Smudja & Joor

 

 

La Couv':

 

 

 

Souris Génie  /  Mausart  Vs.  Concerto pour Clarinette.

 

Déjà rencontré sur le site? Oui pour le dessinateur.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt.

 

 

 

Une planche:

 

 

Souris Génie  /  Mausart  Vs.  Concerto pour Clarinette.

 

 

Ca donne Quoi ? Souris au talent musical inné, Mausart habite avec sa fort nombreuse famille dans le piano de Salieri, le musicien du roi, un loup imbu d’importance.

 

Un jour alors que son propriétaire est absent, Mausart investit le clavier du piano sur lequel il laisse aller sa fantaisie, la divine mélodie qui en sort parvient, par les fenêtres ouvertes, aux oreilles de la Reine et du Roi, en promenade en ville.

 

Le monarque intime à Salieri d’exécuter à nouveau l’œuvre à l’occasion de l’anniversaire de la souveraine. Bien incapable de s’exécuter, notre loup va faire capturer Mausart part son chat valet et le contraindre à jouer « à sa place » lors de la soirée.

Mais c’est sans compter sans le père de la souris musicienne et sa flûte…Enchantée !

 

Si Mozart était un génie de la musique, à n’en point douter Gradmir Smudja en est un de la BD ! Il n’y a qu’à admirer la finesse de son trait, la beauté et l’expressivité de ses personnages anthropomorphes, le chatoiement des couleurs ou encore le soin du détail (cette double page dans la salle de concert !), pour s’en convaincre.

 

Thierry Joor, par ailleurs éditeur chez Delcourt, lui a servi un scénario qui permet à l’artiste de nous ravir de sa maestria graphique.

Un cahier de croquis et dessins préparatoires aussi généreux que son auteur permet de prolonger le plaisir des yeux, que demander de plus !

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :CONCERTO POUR CLARINETTE EN LA MAJ

 

 

C'est de qui ? W.A Mozart

 

 

La Couv':

 

 

Souris Génie  /  Mausart  Vs.  Concerto pour Clarinette.

 

Déjà entendu chez B.O BD? Probablement oui.

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Il faut vous avouer que si j’aime beaucoup la musique classique, avec une préférence pour les compositeurs russes des XIX° et XX° siècle, je n’ai jamais été un grand amateur de Mozart.

Autant j’avais trouvé le film de Forman impeccable (Amadeus pour ceux qui ne le connaissent pas, et c’est fort dommage je trouve !) autant une partie de ses œuvres a tellement été entendue, détournée, utilisée pour tout et n’importe quoi un peu partout, que, bêtement probablement, j’ai occulté le reste.

 

Alors pour aller avec cette variation animalière inspirée je me suis dit qu’il fallait réparer ça. Je tombe sur ce concerto pour clarinette en La qui a, je trouve toutes les qualités dés le début pour faire l’affaire avec un allegro enjoué aux cordes haut perchées qui complètent magnifiquement la partie principale.

 

Bon après je reconnais que je me suis trompé, cette œuvre, une des dernières du compositeur s’avère être aussi connue que jouée (le plus célèbre de ses 43 concertos, rien que ça) et a même été utilisée dans une poignée de films…

Mais peu importe elle est en harmonie avec l’esprit sémillant de Mausart et, of course, on ne peut plus de circonstance !

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

Repost0
8 septembre 2018 6 08 /09 /septembre /2018 07:27

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : MOI, JEANNE D'ARC

 

 

C'est de qui ? Valérie Mangin & Jeanne Puchol

 

 

La Couv':

 

Sainte ou sorcière?  /  Moi, Jeanne d'Arc Vs.  Alexandre Nevski

 

Déjà croisées sur B.O BD ? Oui pour la scénariste

 

 

Une planche

 

Sainte ou sorcière?  /  Moi, Jeanne d'Arc Vs.  Alexandre Nevski

 

 Ça donne Quoi ? Vous pensiez tout savoir sur Jeanne d'Arc? Eh bien, oubliez tout avant d'ouvrir cet album.

 

D'abord le titre complet écrit sur la couverture est ; Moi, jeanne d'Arc appelée la Pucelle, misérable pécheresse, sorcière, devineresse, fausse prophétesse, invocatrice et conjuratrice des esprits mauvais, superstitieuse, adonnée aux arts magiques, hérétique, obstinée et rechue…

Voilà un sacré portrait!

 

Valérie Mangin a conservé de cette suite les côtés sorcière et adonnée aux arts magiques. Elle fait de Jeanne d'Arc une adepte du culte du Dieu Cornu. En acceptant de se sacrifier à lui au bout d'un an en mourant sur le bûcher, Jeanne obtient la force et le pouvoir de chasser les anglais et de faire sacrer roi le dauphin. Mais elle va reculer devant son sacrifice et perdra ses pouvoirs… et finira sur le bûcher.

 

Après tout, pourquoi pas une telle explication de l'épopée de Jeanne d'Arc puisqu'il y en a déjà eu de nombreuses plus ou moins scientifiques (voir Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeanne_d%27Arc). Celle-ci donne une explication sur les crémations des sorcières qui auraient été des sacrifices aux anciens dieux avec complicité de l'Église.

 

Les dessins en N&B de Jeanne Pujol semblent très bien documentés pour que tenues, décors, personnages soient conformes à la période décrite. Personnellement, je les trouve un peu froids comme si elle avait voulu mettre un peu de distance avec le mythe, mais il y a beaucoup de dynamisme dans les scènes de batailles ou les sabbats des sorcières.

Une version colorisée diminuerait sans doute ce côté froid.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? ALEXANDRE NEVSKI

 

 

C'est de Qui ? Sergei Prokofiev

 

 

La couv'

 

Sainte ou sorcière?  /  Moi, Jeanne d'Arc Vs.  Alexandre Nevski

 

Déjà entendu chez nous ? oui

 

 

On peut écouter?

 

 

Ça donne Quoi ? En réalité, je triche un peu car le morceau à écouter est La bataille sur la glace tiré de la cantate Alexandre Nevski que Prokofiev a écrite en reprenant la musique composée pour le film de Sergueï Eisenstein parce qu'il y a quelques interventions parlées dans le film

 

 

 

La fureur qui gonfle doucement avant de retomber dans la tristesse (préludant le superbe solo de contralto du morceau Le champ des morts). Une fureur guerrière qui correspond aux deux stratèges que furent Alexandre Nevski face aux chevaliers teutoniques et Jeanne d'Arc face aux anglais. En plus, ces deux chefs de guerre ont été sanctifiés pour leurs actes : l'un par l'église orthodoxe et l'autre par l'église catholique… une raison de plus pour les réunir pour une lecture en musique!

 

Cela dit, j'aimerais vous faire découvrir une autre œuvre concernant Jeanne d'Arc : l'oratorio d'Honegger Jeanne au bûcher (qui a été la base du film Jeanne au bûcher de Roberto Rossellini en 1954).

Je l'ai découverte parce que je l'ai chanté en tant que choriste il y a pas mal d'années. En particulier, je vous recommande le procès de Jeanne par les animaux qui commence à 15mn et finit à 25mn (environ). Je reconnais que ce n'est pas une musique facile, mais essayez.

 

 

 

---------------

 

 

Une Chronique de Gen

Repost0
4 septembre 2018 2 04 /09 /septembre /2018 07:24

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  CHARLOTTE IMPERATRICE

 

 

C'est de qui ? Nury et Bonhomme

 

 

La Couv':

 

Pauvre Charlotte!  /  Charlotte impératrice  Vs.  Cello Rhapsody

 

Déjà lus chez B.O BD? Oui, les deux même.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud.

 

 

 

Une planche:

 

Pauvre Charlotte!  /  Charlotte impératrice  Vs.  Cello Rhapsody

 

Ca donne Quoi ? Alors qu’elle aurait pu épouser le roi du Portugal, Charlotte, fille de Léopold 1° de Belgique, jette son dévolu sur Maximilien, frère cadet de François Joseph de Habsbourg.

Hélas son nouvel époux se révèle un bien piètre amant et un homme de la plus triste compagnie dont le manque d’ambition et de talent et l’animosité que lui porte son frère poussent vers la déprime. Alors que l’existence de la princesse vire au cauchemar, l’intervention de l’un de ses frères et, surtout, l’ingérence de Napoléon III, vont marquer un tournant décisif dans son histoire.

 

J’allais écrire que Fabien Nury nous surprend là où on ne l’attendait pas, à savoir une saga historique loin de ses centres d’intérêts habituels, mais j’ai soudain repensé aux deux excellents dytiques que sont Mort au tsar et La Mort de Staline (et dans une moindre mesure à Il était une fois en France) et me suis fait la réflexion que donc non finalement ce n’est pas si surprenant de voir l’un des scénaristes les plus doué de sa génération rajouter une corde à son arc avec le destin haut en couleur et assez tragique de la princesse belge Charlotte.

 

Pauvre Charlotte!  /  Charlotte impératrice  Vs.  Cello Rhapsody

 

Si l’album prend un peu son temps pour démarrer, une fois lancée (par la marquante scène de la maison close), l’histoire happe son lecteur et Nury fait montre de sa science du dialogue qui fait mouche et des séquences marquantes (celle du chien de Sissi par exemple).

 

Que dire de la partie de Mathieu Bonhomme, cinématographique à souhait, avec des cadrages savamment pensés, un découpage soigneux et, cerise sur le gâteau, un trait toujours aussi réussi dans ce style semi réaliste qui exprime aussi bien la magnificence des décors que le caractère des protagonistes ?

 

On attendait au tournant l’osmose de deux auteurs majeurs de la BD franco-belge, Charlotte Impératrice, si peut être pas un chef d’œuvre, est une œuvre aux qualités indéniables sur le fond comme sur la forme !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :CELLO RHAPSODY

 

 

C'est de qui ? M. Rozsa

 

 

La Couv':

 

 

Pauvre Charlotte!  /  Charlotte impératrice  Vs.  Cello Rhapsody

 

Déjà entendu sur le site? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

Ca donne Quoi ? Les puristes et/ou les tatillons pourront me faire remarquer qu’utiliser des œuvres aux couleurs typiquement hongroises pour illustrer un récit impliquant des belges et des autrichiens  dans un paysage italien est quelque peu cavalier. Néanmoins ce serait mal connaître le sens de l’illustration musicale de Miklos Rozsa qui, très tôt, a su panacher ses influences folkloriques d’arrangements typiquement classiques le tout dans un esprit cinématographique indéniable.

 

Quasiment toutes ses musiques de film ont des passages où les origines du compositeur viennent s’inviter sans pour autant que cela ne gène (même si, il faut le reconnaître, c’est souvent l’élément commun entre deux B.O pourtant assez éloignées sur le papier).

 

Ayant pas mal écumé la filmographie de Miklos Rozsa c’est tout naturellement que je me tourne depuis quelques temps vers sa production (fournie !) d’œuvres classiques qui fourmille de pièces très cinématographiques.

 

Ici par exemple la Rhapsodie pour violoncelle, avec ses phrasés mélodieux, son romantisme foisonnant et ses changements de rythmiques parfois enivrants fait une bande son d’une grande richesse à l’évocation par Nury et Bonhomme de la vie de la princesse Charlotte…et le reste de la galette du jour ne manque ni de variété ne de qualité pour parfaire un mariage réussi (contrairement à d’autres !)

 

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags