25 mai 2022 3 25 /05 /mai /2022 13:10

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ? AUTOMNE EN BAIE DE SOMME

 

 

C'est de qui ? Pelaez & Chabert

 

 

La Couv':

 

 

C’est édité chez qui ? Grand Angle

 

 

Déjà croisés sur le site? Pelaez oui.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Fin du XIX° siècle, sur une plage de la Somme un cadavre est découvert sur un petit voilier. L’enquête est confiée à un inspecteur de la capitale, hanté par la mort de sa fille, qui, des domiciles mondains aux gargotes mal famées en passant par des ateliers d’artistes, va découvrir que la victime, un jeune et riche industriel philanthrope, n’était pas, comme la société dans laquelle il évoluait, ce qu’il paraissait.

 

 

Philippe Pelaez continue à varier les plaisirs (et les époques !) et prouve, avec ce polar historique doublé d’une chronique sociale, qu’il se débrouille bien quel que soit le genre.

 

Si l’intrigue policière pourra paraître un peu « déjà-vu » aux amateurs du genre, les thèmes abordés (la condition de la femme, les clivages sociaux) et la psychologie des personnages enrichissent un scénario situé dans une époque fort riche culturellement comme politiquement bien exploitée par les auteurs.

 

 

Pour ce one shot Alexis Chabert a d’ailleurs délaissé l’informatique pour revenir au  traditionnel, panachant les techniques avec un résultat convainquant, bel hommage au Paris de l’époque et à l’ Art Nouveau.

 

 

Si l’on pourra éventuellement tiquer sur une ou deux transitions abruptes- et un faux raccord- le plaisir de lecture n’en n’est pas gâché, loin de là !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi :THE DARK BEGNINNINS OF SHERLOCK HOLMES

 

 

C'est de qui ? John Lunn, Jim Parker

 

 

La Couv':

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui pour Lunn

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Si le personnage de Sherlock Holmes a été le sujet d’innombrables adaptations, que ce soit sur petit et grand écran, en BD, en littérature et même en jeu vidéo, l’origine de la création de Sir Arthur Conan Doyle a peu été abordée.

 

 

C’est sur cet aspect que se penche (qu’extrapole serait plus juste !) cette minisérie britannique du début des années 2000 en faisant collaborer Conan Doyle et le docteur Joseph Bell, professeur de l’écrivain à l’université.

 

D’une qualité assez exemplaire la série est mise en musique à 4 mains par Jim Parker et John Lunn, deux compositeurs au CV intéressant l’un ayant écrit les B.O de Downtown Abbey l’autre celles de multiples séries historiques.

 

 

Avec des formations classiques et un goût pour les instruments originaux (Parker a même crée une sorte de double basse), les deux artistes se complètent à merveille sur la partition de ce premier épisode, invoquant l’esprit de l’Angleterre victorienne empreinte de mystère pour un résultat qui n’est pas parfois sans faire penser à l’admirable travail de Patrick Gowers sur le Sherlock Holmes de la Grenada, avec l’un des plus grands interprètes du personnage, Jeremy Brett.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Repost0
4 novembre 2017 6 04 /11 /novembre /2017 14:05

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

 

 

C'est quoi : EN ATTENDANT BOJANGLES

 

 

C'est de qui ? I. Chabert & C. Maurel

 

 

La Couv':

 

Ménage à ...plusieurs  /  En Attendant Bojangles  Vs.  Jules et Jim

 

Déjà croisées sur B.O BD? Oui,  ensemble même!

 

 

 

C’est édité chez qui ? Steinkis

 

 

 

Une planche:

 

 

Ménage à ...plusieurs  /  En Attendant Bojangles  Vs.  Jules et Jim

 

 

Ca donne Quoi ? Un couple un peu bohème, un petit garçon rêveur, une vie de fête et de gaieté, d’insouciance légère sans cesse renouvelée. Mais toute cette fantasisie n’est que le masque d’un mal profond qui ronge la mère et va peu à peu faire se craqueler ce miroir de bonheur.

 

Pour avoir croisé à pas mal de reprises le bouquin multi récompensé d’Olivier Bourdeaut et avoir été intrigué par sa couverture, j’ai été ravi de pouvoir le découvrir via son adaptation (n’ayant plus la foi, comme vous le savez peut-être, de me frotter à la lecture de « vrais » livres) par Ingrid Chabert et Carole Maurel. La première a enchanté ma fille avec ses albums jeunesse tandis que la seconde m’a récemment conquis avec le dessin du très fort Collaboration Horizontale, j’étais donc curieux de voir l’alchimie de l’ensemble.

 

Et je n’ai pas été déçu ! La scénariste capture toute la force du propos traitant un sujet délicat et grave- la maladie mentale, ici désignée successivement (et un peu abusivement du coup mais bon passons, ou disons que c’est peut être aussi une manière de décrire l’impuissance du corps médical face à des troubles psychiques difficilement qualifiables) sous les termes bipolarité et schizophrénie- avec une légèreté feinte, teintée d’amertume.

 

Autre grande force d’En Attendant Bojangles, le dessin de Carole Maurel, décalé au possible ici avec ce style jeunesse pastel cartoony et expressif qui rend d’autant plus la tragédie de l’album, fonctionne à mon avis bien mieux que quelqe chsoe de plus réaliste.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? JULES ET JIM      

 

 

C'est de Qui ?  Delerue

 

 

La couv' 

 

 

Ménage à ...plusieurs  /  En Attendant Bojangles  Vs.  Jules et Jim

 

Déjà entendu chez nous? oui

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Jules et Jim est le second film de la longue et fidèle collaboration, commencée deux ans auparavant avec Tirez sur le Pianiste, entre Truffaut et Delerue.

 

Glissant subrepticement d’une gaieté aérienne a un mélodrame poignant, la partition du compositeur, qui met ici autant à profit sa formation classique, ses années de pratique du jazz que son sens de l’illustration musicale des images, est une réussite indéniable, Delerue opte pour l’approche « Nouvelle Vague » de l’époque qui préfère un contrepoint au scénario plutôt qu’un écho attendu de celui ci,  au point que Truffaut adaptera même le montage pour que la musique et les séquences collent au mieux.

 

Que ce soient les cuivres très rythmiques du thème du générique aux arrangements pour cordes fins et luxueux de la seconde partie, l’ensemble ne dépareille pas avec l’adaptation inspirée de Chabert et Maurel.

Et pour être tout à fait complets, proposons également le morceau de Nina simone qui a donné son titre au bouquin :

 

 

 

  

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Repost0
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 07:43

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : SACHA GUITRY. UNE VIE EN BANDE DESSINEE.

 

 

C'est de qui ? Dimberton & Chabert

 

 

La Couv':

 

 

Atmosphère, atmosphère est ce que j'ai une BD d'atmosphère?  /  Sacha Guitry  Vs.  Le Petit Soldat

 

Déjà lu sur le site? Il semblerait bien que non.

 

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt

 

 

Une Planche :

 

 

Atmosphère, atmosphère est ce que j'ai une BD d'atmosphère?  /  Sacha Guitry  Vs.  Le Petit Soldat

 

Ca donne Quoi ? Homme aux multiples talent, touche à tout reconnu, boulimique de travail et amoureux fou des planches autant que des femmes (5 mariages et quasiment autant de divorces au compteur !) Sacha Guitry, si pas le plus emblématique de sa génération, méritait bien une bio en BD.

 

Dimberton spécialiste du genre (il a écrit des ouvrages sur Gainsbourg, Coluche ou, plus récemment, de Funès), s’attaque au monstre sacré avec méthode.

 

Si ce généreux one-shot (128 pages) fait parfois un brin catalogue et si placer les répliques de Guitry dans sa bouche un peu souvent peut faire artificiel (mais on apprend que le bonhomme « testait » ses propres compositions en « live »), la bio est intéressante, on y croise quelques grandes figures artistiques du siècle dernier et le dessin, clair, épuré un rien tremblotant et aux couleurs vives est bien adapté au genre.

 

Une occasion intéressante pour qui s’intéresse au milieu d’en (re) découvrir une figure essentielle s’il en est.

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

C'est Quoi ? LE PETIT SOLDAT

 

 

C'est de Qui ? J. Kosma

 

 

La couv'

 

Atmosphère, atmosphère est ce que j'ai une BD d'atmosphère?  /  Sacha Guitry  Vs.  Le Petit Soldat

 

 

Déjà croisé sur B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Première collaboration du trio magique qui accouchera du merveilleux Roi et L’oiseau, ce Petit Soldat -d’après Andersen déjà- raconte l’histoire d’amour contrariée (par rien moins que le diable en personne !) entre un soldat de plomb et une poupée.

 

Kosma et Prévert travaillent ensemble depuis des années et ont accouchés de chefs d’oeuvres (La Bête Humaine, la Grande Illusion) ici c’est évidement la poésie au sens large qui prime.

 

La Guerre vient de finir et les années de misère du compositeur touchent à leur fin, il multiplie avec bonheur les domaines d’activités et celui de l’animation se révèle riche en possibilités jusque là inexplorées.

 

 

Outre des mélodies qui semblent tout droit sorties d’une boite à musique, Kosma écrit un thème de marche militaire sautillant et faussement solennel qui tranche avec les passages plus mélancoliques où les violons sont  mis en avant.

 

La variété des genres abordés font que la B.O du Petit Soldat, si un tantinet courte, amène à cette bio de Guitry une ambiance musicale d’époque des plus adéquate.

 

 

 

---------------

 

Une Chronique de Fab

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags