14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 08:42

 

 

 

LA BD:

 

 

 


C'est quoi : THE LAST CONTRACT

 

 

C'est de qui : Estherren & Brisson

 

 

La Couv':

 

Dernière tournée  /  The Last Contract  Vs.  The Takers

 

Déjà croisée sur le site? Non.

 

 

C’et édité chez qui ? Ankama

 

 

Une planche:

 

Dernière tournée  /  The Last Contract  Vs.  The Takers

 

Ca donne Quoi ? A la lecture de The Last Contract on se dit que les acteurs comme Clint Eastwood ou Bruce Willis ont fait les beaux jours de pas mal de scénaristes de comics US. Que ce soit le récent Southern Bastards ou cette mini série ci, les vieux durs à cuire implacables à qui on l’a fait pas et qui dézinguent à tout va, sont à la fête.

 

Ancien tueur à gages ultra efficace, un vieux retiré du métier comme, quasiment, de la vie en général, voit débarquer chez lui un duo de punks venu le refroidir. Ils bossent pour le compte d’un caid qu’un maitre chanteur menace de couler en dévoilant tous ses contrats passés…à moins qu’il ne fasse buter notre « héros ».

 

S’engage alors une multiple course poursuite des plus sanglante entre tout ce petit monde de tueurs dégénérés afin de sauver leurs  peaux et retrouver l’origine de tout ce bordel.

 

Si pas forcément des plus original dans son sujet (l’un des protagonistes envoie même une vanne très second degré à ce sujet), The Last Contract a pour lui une narration et un rythme ultra nerveux et un dessin à l’encrage léger et plutôt réussi même si la mise en couleur fait parfois perdre de la lisibilité.

.

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? TAKERS

 

 

C'est de Qui ? P. Haslinger

 

 

La couv'

 

Dernière tournée  /  The Last Contract  Vs.  The Takers

 

Déjà croisé dans le coin?  Une fois ou deux oui.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Petit film de casse avec trahisons, mafia russe, flic acharné et j’en passe, Takers a dû plus attirer par son casting éclectique que par son pitch ou sa réalisation…et encore !

 

La B.O a été confiée au faiseur Paul Haslinger qui, en parallèle de presque 20 ans de carrière avec Tangerine Dream s’est appliqué à rester dans le ventre mou de la discipline en  mettant en musique films d’action ou d’horreur burnés (les Underworld c’est lui), et jeux vidéo du même tonneau (quelques Rainbow Six ou Far Cry pour les connaisseurs).

 

Pour finir de vous situer, on est dans de l’électro froide et incisive, pas souvent inspirée pour ne pas dire téléphonée  qui vieillira aussi mal que le héros de The Last Contract sans forcément être aussi mortelle (quoique !) ; après, le temps d’un one shot, pourquoi pas ?

 

 

 

-------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 07:53

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : DOOGYBAGS 13

 


C'est de qui : Divers, dont Run, Rosset ou Secheresse

 

 

La Couv':

 

Un dernier pour la route?  /  Doggybags 13  Vs.  Terror Tract

 

Déjà croisé sur le site? La plupart oui.

 

 

C’est édité chez qui ? Ankama

 

 

Une planche:

 

Un dernier pour la route?  /  Doggybags 13  Vs.  Terror Tract

 

Ca donne Quoi ? Ca y est, ce treizième numéro de l’anthologie Doggybags sonne son glas…ou presque, nous y reviendrons.

 

6 années et 13 tomes de récits courts horrifiques, souvent sur des thématiques communes, et qui ont permis la découverte, voire la confirmation, de quelques talents actuels du paysage BD français.

 

Dans cette nouvelle fournée, on ne déroge pas à la règle, Run signe deux des scénars et laisse à Calla le troisième. Un flic barge pête un plomb sur Times Square et fait un carton sur les touristes, un clown de profession se voit prendre à partie (le mot est faible) par des jeunes revanchards et, pour le fun, un petit tour à l’abattoir.

 

Cerise sur le gâteau, Loïc Sècheresse revisite le calvaire et la résurrection du Christ en une poignée de vignettes bien décalées.

 

Certes cette ultime salve n’est pas, à mon sens, la meilleure, mais les fans de Doggybags s’y retrouveront sans problèmes.

 

On apprend dans l’album que si la série s’arrête sous cette forme, deux concepts vont voir le jour : des one-shots et des séries dérivées de certaines des histoires courtes parues dans certains volumes.

 

Doggybags est mort mais tel le phénix…

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? TERROR TRACT

 

 

C'est de Qui ? B. Tyler

 

 

La couv'

 

Un dernier pour la route?  /  Doggybags 13  Vs.  Terror Tract

 

Déjà entendu chez nous?  Quelquefois.

 

 

On peut écouter?

 

Ca donne Quoi ? Si ce score d’un film de seconde zone a refait surface c’est grâce au nom de Tyler Bates, dont c’était l’un des premiers travaux avant qu’il ne soit associé à des daubes films à gros budget.

 

Avec un petit bagage notable pour le petit écran, Bates avait surtout la réputation de pouvoir faire sonner un ensemble restreint comme un grand orchestre ce qui tombait bien, la prod de Terror Tract voulait un score « symphonique » pour se démarquer de ce qui se faisait d’habitude dans le genre.

 

Certes, outre quelques gros clichés des familles (Tyler singe même le thème de Jaws à un moment !), Tyler utilise à bon escient ses quelques instruments, en en tirant un maximum, mais on est quand même loin du chef d’œuvre voir de l’originalité espérée.

 

Un peu grandiloquent de temps à autre sur cet ultime Doggybags, il se révèle plutôt fun à d’autres même si pas assez pour vraiment emporter l’adhésion d’un coté comme de l’autre.

 

 

 

--------------------------

 

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 10:09

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : HEARTBEAT

 


C'est de qui : M. Llovet

 

 

La Couv':

 

Le Sang c'est la vie (la BD aussi un peu)  /  Heartbeat  Vs.  Dracula

 

Déjà croisé sur le site? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Ankama

 

 

Une planche:

 

Le Sang c'est la vie (la BD aussi un peu)  /  Heartbeat  Vs.  Dracula

 

Ca donne Quoi ? Le manga, on l’a souvent vu chez nous, n’est plus depuis longtemps, l’apanage des auteurs orientaux puisque que ce soit aux States ou en Europe, nombre de dessinateurs ont produit des choses qui n’ont pas à rougir face à leurs cousins asiatiques.

 

Maria Llovet, auteur espagnole assez peu connue chez nous (seuls trois de ces titres ont été traduits en français il y a une poignée d’années) peut se targuer de faire partie du lot ; son Heartbeat, sorte de variation vampirique dans un lycée japonais où une hjeune élève, rejettée par certains étudiants à cause de ses origines sociales modestes, va rencontrer un buveur de sang aussi charismatique que dangereux.

 

Alors attention, on n’est pas dans Twilight non plus hein, faut ps déconner, ce serait le cas je n’aurais pas pris la peine de lire et de chroniquer ce titre ; non ici on est sur un quasi exercice de style au scénar malsain et aux graphismes hybrides qui empruntent autant à des gens comme Paul Pope, James Jean qu’à, dans une moindre mesure, Suehiro Maruo.

 

La forme est donc aussi importante sinon  plus que le fond et seuls  les textes poétiques qui rendent l’ensemble  un brin bavard sont à regretter.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? DRACULA

 

 

C'est de Qui ? T. Morris

 

 

La couv'

 

Le Sang c'est la vie (la BD aussi un peu)  /  Heartbeat  Vs.  Dracula

 

Déjà entendu chez nous?  Oui

 

 

On peut écouter?

 

Ca donne Quoi ? Vous savez que je suis un grand amateur devant l’etrenel du roman de Bram Stoker, ainsi, quand une adaptation voit le jour, qu’elle soit sur papier, petit ou grand écran, je me surprend chaque fois à espérer qu’elle fera, ne serait-ce qu’en partie, honneur à la version d’origine.

 

Làs, ce ne fût pas le cas sur cette (heureusement) éphémère série TV où la prod a eu entre autre l’idée saugrenue de confier le rôle du Comte à Jonathan Rhys Meyers pour qui le costume s’est avéré trop grand…et ce ne fût pas la moindre de ses failles.

 

Mais passons et intéressons nous quelques instants (le temps de la lecture de Heartbeat en fait, ni plus ni moins) à la musique de l’unique saison, que l’on doit au décidément prolifique (mais pas toujours inspiré) Trevor Morris.

 

Il donne la primeur à l’électronique au détriment de l’orchestre traditionnel ce qui, déjà, pour une série se déroulant dans l’Angleterre Victorienne, peut surprendre, mais admettons. Le souci c’est surtout que l’ensemble reste assez basique, très attendu, avec des montées en puissance rare et trop classiques et une alternance émotion/suspense vite répétitive. Néanmoins, soyons honnêtes, c’est un peu l’ambiance du « manga » de Llovet et la musique de Morris intensifie même cette étrange atmosphère à mi chemin de la série ado et de l’horreur trash.

 

 

---------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 17:04

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : PUZZLE

 


C'est de qui : Mig adapte Thilliez

 

 

La Couv':

 

Les pièces sont en place... /  Puzzle  Vs.  Les Rivières Pourpres 2

 

Déjà croisé sur le site? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Ankama

 

 

Une planche:

 

Les pièces sont en place... /  Puzzle  Vs.  Les Rivières Pourpres 2

 

Ca donne Quoi ? Depuis pas mal d’années et les premiers succès de gens comme Grangié par exemple le thriller a le vent en poupe. Si le cinéma s’est rapidement intéressé à ces mannes à frics, il a fallu attendre les adaptations des best-sellers de Stieg Larsson pour voir le phénomène se développer dans la BD.

 

Aujourd’hui c’est un roman de Franck Thilliez, co adapté par lui même, que nous propose Ankama, qui a semble t-il décidé de développer dans le domaine.

 

Un groupe de 8 personnes se retrouve impliqué dans une sorte de jeu de rôle grandeur nature ultra secret où ils vont devoir résoudre d’étranges énigmes s’ils veulent trouver les clés leur permettant de gagner 300 000 euros. Rapidement faits inquiétants et autres faux-semblants vont mettre leur nerfs et leur équilibre mental à rude épreuve, rendant les limites entre jeu et réalité bien tenues.

 

Pour un coup d’essai c’est plutôt bien foutu, le style graphique hybride de Mig, spécialisé dans le manga depuis pas mal d’années, donne une personnalité inattendue à un scénario  qu’un trait plus classique franco-belge n’aurait pas forcement mieux servi.

 

L’histoire fonctionne sur des fils devenus des classiques : pèle mêle on citera l’amnésie, le monde du jeu virtuel/spectacle -égalité, le huis-clos tendu, le lieu – un asile désaffecté – bien flippant, les personnalités aux antipodes des protagonistes… et, si je ne suis pas client du genre il faut reconnaître que la mécanique est bien huilée et le suspense maintenu d’un bout à ‘autre même si certaines influences (Usual Suspects, Shutter Island,…) sont assez évidentes.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? LES RIVIERES POURPRES 2

 

 

C'est de Qui ? Colin Towns

 

 

La couv'

 

Les pièces sont en place... /  Puzzle  Vs.  Les Rivières Pourpres 2

 

Déjà entendu sur B.O BD?  Non

 

 

On peut écouter? Via Deezer par exemple vu qu'il n'y a pas d'extraits vidéo dispos, du coup je vous propose tout de même la Bande annonce:

 

Ca donne Quoi ? Si on a perdu en subtilité et en originalité entre les B.O du premier et second Rivières Pourpres (et entre les films et leurs interprètes aussi soyons clairs), coté métier et efficacité Colin Towns n’a pas trop à rougir face à Bruno Coulais.

 

Sa partition joue sur les codes du thriller en mettant à bon escient l’orchestre symphonique, les cordes en tête. Un peu d’électronique de ci de là pour insister sur ses effets de suspense et son ambiance lourde finissent de faire d’en faire un score quasi exclusivement illustratif mais relativement honnête et tout à fait à sa place en fond sonore de Puzzle.

 

 

 

---------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 16:37

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : FUNERAILLES 3.

 


C'est de qui : Florent Maudoux

 

 

La Couv':

 

Gardez les condoléances pour plus tard!  /  Funérailles tome 3  Vs.  Assassin's Creed Revelations

 

Déjà croisé chez nous? Oui, sur les tomes précédents entre autres.

 

 

C’est édité chez qui ? Ankama

 

 

Une planche:

 

Gardez les condoléances pour plus tard!  /  Funérailles tome 3  Vs.  Assassin's Creed Revelations

 

Ca donne Quoi ? Troisième volet du spin-off de Freaks Squeele, antérieur à cette dernière, Funérailles prend de l’épaisseur au fur et à mesure qu’avance son intrigue.

 

Alors que REM est sur le point de tomber entre les griffes de Psamathée, Scipio et Pretorius, les deux héros de Funérailles,  frères de sang séparés et aux destinées radicalement différentes, vont enfin se retrouver pour mettre un terme à une guerre sauvage qui fait des milliers de victimes.

 

Comme peuvent l’être Scott Pilgrim ou Lastman, dans des genres forts différents, Funérailles est le fruit d’influences aussi multiples que diverses, un creuset bouillonnant de références bien digérées, et surtout un véritable plaisir coupable de subculture.

 

Florent Maudoux, qui assure toutes les parties seul, livre une histoire au background riche aux personnages plus grands que nature et à la narration accrocheuse, bref, de la série B de (grande qualité) qui plaira autant aux amateurs de fantasy, de mangas, de jeux vidéo, de séries TV à la GOT, Spartacus ou vikings, et j’en passe…vous l’aurez compris, ça fait du monde, il y a des chances que vous en fassiez partie, donc, si ce n’est pas encore fait, jetez vous sur Funérailles dont le cycle « shonen » se termine avec ce tome 3 mais pas d’inquiétudes, un nouveau cycle va voir le jour, plus centré sur les femmes…gageons qu’il sera tout aussi bon !

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? ASSASSIN CREED REVELATIONS.

 

 

C'est de Qui ? J. Kyd et Lorne Bafle.

 

La couv' 

 

Gardez les condoléances pour plus tard!  /  Funérailles tome 3  Vs.  Assassin's Creed Revelations

 

Déjà entendu chez nous ? Oui, les deux.

 

 

On peut écouter?

 

Ca donne Quoi ? Ecrite par l’homme qui a donné à la franchise Assassin Creed son identité musicale, le danois Jesper Kyd, avec, pour la version collector proposée ici, les pistes additionnelles écrites par l’un de ceux qui allait lui succéder (avec moins de réussite à mon humble ressenti), Lorne Bafle, la B.O de Révélations est une des plus intéressantes de toute la série (qui commence à compter un paquet d’épisodes).

 

Avec son environnement oriental (l’action de ce quatrième épisode se déroule entre autre  au Moyen Orient, au XVI° siècle)  ses passages d’action parfois frénétiques et ses phases plus furtives ou d’investigation, le jeu présente un environnement sonore des plus varié.

 

Kyd et, dans une moindre mesure, à Bafle, proposent des morceaux mélodiques colorés de folklore, des plages atmosphériques avec les cordes au premier plan, alternés avec des pistes bien plus remuantes où ce sont les percussions qui prennent le dessus. Si l’on regrettera la présence de sons et arrangements électroniques trops présents et qui dateront vite (la B.O a déjà 5 ans) , et la différence parfois flagrante d’écriture des deux compositeurs impliqués, l’ensemble fait un bande son très honorable pour cette première conclusion de Funérailles.

 

 

 

-----------------------

 

 

Une chronique de Fab

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags