21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 04:00

LA BD:


C'est quoi:
COURTNEY CRUMRIN: PORTRAIT DU SORCIER EN JEUNE HOMME & LA LIGUE DES GENTLEMEN ORDINAIRES


C'est de qui: Ted Naifeh

C'est quel genre: Fantastique Faussement Enfantin.

La Couv':




Une planche de l'album:




Ca donne Quoi : 5 ans (!!) après le premier (et mince) volet de l'évocation des jeunes années d'Aloysius Crumrin, oncle sorcier de Courtney, Naifeh nous offre enfin la suite. Bon, on fait de la chasse aux sorciers pas très sympas, mais ca se lit (bien trop) vite et on se demande pourquoi il a fallu tant de temps pour une suite finalement assez anecdotique. Surtout qu'il y aurait de quoi faire. Du coup je préfère quand même la série mère, même si elle peut paraître plus enfantine, que ce spin off. Détail sympa, j'ai lu ca en VF car Akileos l'avait sorti sa sortie aux States, et que l'édition est bien plus sympa que celle d'Oni Press.

LA MUSIQUE


C'est Quoi :
RED RIDING HOOD


C'est de qui? Brian Reitzel

La couv'




C'est quel genre: Promenons nous dans les bois pendant que le loup-garou y est...

On peut écouter? un extrait du final

 

 


 

 

 

Avec la BD ca donne quoi: Bon, pas de chance pour Reitzell, les films pour lesquels il compose des (très bonnes) BO sont des navets ou de piètres adaptations, là, il s'avère que le film de "la réalisatrice de Twilight"(sic!) est les deux! Bref, la musique est néanmoins très réussie, sans atteindre toutefois le degré d'intensité du score de 30 Days Of Night, on a droit à des arrangements et expérimentations sonores (discrètes certes mais présentes) qui font de certains morceaux des thèmes angoissants et rythmés du meilleur effet, comme "Tower of the voids" ou "dead sister". Ca rend le spin off de Naifeh plus sombre, ce qui lui va bien.

Repost 0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 06:39

LA BD:


C'est quoi:   COWBOYS

C'est de qui Phillips et Hurt
La Couv':

   http://img341.imageshack.us/img341/8631/1022491.jpg

On les a déjà croisé par içi?  Sur Angeltown oui.

 

Une planche:

 

http://img841.imageshack.us/img841/9896/cowbpreview3.jpg

 

Ca donne Quoi On a vu lors du dernier post l'un des albums de la collection "crimes" de chez Vertigo. Ce Cowboys ici présent est l'un des derniers sortis, lors de la deuxième salve, et est clairement moins emballant que certains de ses prédécesseurs.  Contrairement à notre cher camarade d'Onirique Comics, qui en parlait ici à l'époque de sa sortie: link  ,j'ai trouvé cette histoire de flics/agent du FBI infiltrés assez bateau, compliquant certaines parties du scénario pour rien et alignant quelques clichés qui auraient pu être évités (surtout sur le monde du rap US). Les deux "enquêtes", qui finissent par se recouper et provoquer un désastre (le tout en flash-back), sont trop éloignées l'une de l'autre à bien des niveaux pour les rendre intéressantes en tant qu'unité de récit. Ajoutez à cela le dessin qui, si pas désagréable, a le défaut de ne pas rendre certains personnages assez dissemblables, et vous obtenez un comics noir lambda, pas transcendant niveau intérèt, et, comme le Angeltown vu dans ces pages il y a quelques temps et du même scénariste, ne révolutionne pas le genre.

LA MUSIQUE


C'est Quoi:    GHOST DOG THE WAY OF THE SAMOURAI

C'est de Qui:    Rza

La couv'

http://img28.imageshack.us/img28/2684/musicfromthemotionpictu.jpg 

On l'a déjà croisé dans le coin? Non (quoique peut être avec le Wu tang...)

 

On peut écouter: 

 

 


 

   

 

 


Ca donne quoi: ATTENTION, je vous propose là la musique instrumentale crée par RZA pour le superbe film de Jarmusch, dispo en import japonais (à l'époque, maintenant surement plus facile à dénicher), et non le CD de compil de morceaux hip-hop/RNB assez mauvais sorti à l'époque (attention à la couv'). Ceci étant, nous voici avec un score ethinco/hip-hop très recommandable, RZA, membre influent du Wu tang Clan étant familier des vieux scores de films orientaux (entre autres), il nous porpose là un patchwork de ses influences (qui sont vastes), mettant tout son savoir faire (qui est grand) dans la composition de ses morceaux. Une musique urbaine, chaloupée, froide par moment, hypnotisante à d'autres, bref, du grand art musico filmique qui a quand même bien aidé Cowboys à passer (et c'était pas chose facile!)

Repost 0
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 16:19

LA BD:


C'est quoi: HELLBOY: STRANGE PLACES

C'est de qui:
 Mignola tout seul comme un grand (et ça fait du bien)


La Couv':

http://img27.imageshack.us/img27/5307/13394.jpg

On les a déjà croisé par içi? Ah, c'est un peu la mascotte hein!

Une planche:

 

http://img856.imageshack.us/img856/9729/hellboystrangeplaces002.jpg

 

Ca donne Quoi: Un pur bonheur que ce TPB que j'ai ressorti ces jours çi des étagères. Une merveille de 9° Art epico Gothique où le Maître Mignola nous gratifiait enfin (après 3 ans d'absence au dessin) de deux histoires centrées sur les errances du démon rouge, adaptations lointaines et inspirées de divers textes de la littérature (La petite sirène-si!si!- Moby Dick, des poèmes classiques...). The third wish et the island, qui ont été muries avec le temps sont d'excellentes histoires courtes dans lesquelles Hellboy est confronté à des ennemis hors normes et où l'on reparle du sort de la race humaine, lié à la Main droite du Diable. De superbes planches où Mignola fait étal de son bestiaire délirant (et où l'on retrouve de vieilles connaissances), une mise en couleur impériale de Dave Stewart (probablement le meilleur de sa génération), bref, ce TPB de Hellboy est surement l'un des meilleurs de la série, ne serait ce que par sa beauté graphique!


LA MUSIQUE


C'est Quoi:  TASTE THE BLOOD OF DRACULA 

C'est de Qui:  James Bernard 

La couv'

http://img861.imageshack.us/img861/3237/bloodofdraculacover.jpg

Un extrait:

 

Ca donne quoi:  Un score pur jus Hammer, mais du haut du panier, sans hésitation. L'ensemble de l'album sait se faire aussi effrayant (Ride to the ruined church, Dracula triomphant)que séducteur voire sensuel (The victory of Love; Romance), Bernard, s'il ne livre pas forcement ici son meilleur opus, s'acquitte néanmoins fort bien de sa tâche proposant à l'auditeur un score de film d'horreur bien calibré que l'orchestre symphonique reproduit à merveille.

Cette alternance des genres fait des étincelles avec le suspense cauchemardesque et la maestria visuelle des aventures de Hellboy.
Repost 0
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 13:54

LA BD:


C'est quoi:  THE EXECUTOR

C'est de qui:  Jon Evans au scénar et Andrea Mutti (dessinateur transalpin connu de par chez nous) au dessin

La Couv':

 http://img267.imageshack.us/img267/4448/14395400x600.jpg

On les a déjà croisé par içi?  Non

 

Une planche:

 

http://img694.imageshack.us/img694/5373/zone10p8.jpg

 

Ca donne Quoi En fait d’exécuteur, c’est d’un testamentaire dont il s’agit ici. Le héros, ancien espoir de Hockey, stoppé en plein vol par un accident au genou, est mandaté par sa défunte ex petite amie afin d’appliquer ses dernières volontés. Il retourne donc dans la ville et la réserve indienne attenante qui l’a vue grandir et où il n’a pas remis les pieds depuis 15 ans pour rapidement s’apercevoir qu’il a mis les pieds dans une sombre histoire qui va remuer un sombre passé commun, et qui implique enlèvements, pédophilie, meurtres et j’en passe.
A une ou deux petites anicroches de scénar près, cette histoire est bien ficelée, elle sonne juste dans sa noirceur et son absence logique de Happy End. Les personnages sont bien campés, c’est une histoire qui n’a pas de héros sans tâches, comme dans la vraie vie, ce qui en renforce d’autant plus son impact..
Niveau dessin, toujours en N&B (c’est la marque de fabrique de la collection en même temps), un trait semi réaliste classique et clair, qui sert bien son sujet sans effets de style superflus.

LA MUSIQUE


C'est Quoi:   MINORITY REPORT

C'est de Qui:   John Williams

La couv'

 http://img204.imageshack.us/img204/1788/minorityreportg.jpg

On les a déjà croisé dans le coin? Non

 

On peut écouter: 

 

 


   

 

 


Ca donne quoi: Le vétéran John Williams (Star Wars c’est lui), se fend pour le film futuriste (plutôt réussi) de Spielberg d’une BO de haute tenue, très vivante dans son ensemble et aux thèmes variés et riches. Le vieux briscard connaît la musique ( !!) et sait nous concocter des ambiances fortes en émotions, que ce soit le suspense ou l’action débridée, chaque piste de ce score remplit son office avec les honneurs. Utilisant à très bon escient les instruments de l’orchestre autant que la voix de sa chanteuse, Williams puise dans son savoir faire des gimmicks musicaux qui parlent à l’inconscient collectif et nous emmènent en terrain connu afin de renforcer les sensations qu’expriment ses morceaux.
C'est amusant car dans ce score on reconnaît aussi des "tics" propres à Bernard Hermann que nous avons déjà croisé, comme quoi les grands connaissent bien leurs classiques, mais aussi une grosse "inspiration" de la "symphonie inachevée" de Schubert
Peut être un peu théâtrale par moments pour The Executor, cette BO, qui, écoutée sans savoir de quelle film elle est tirée fait vraiment "film noir", a néanmoins apporté une touche de puissance froide au récit noir et sans temps mort de ce bon comics.

Repost 0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 17:14

LA BD:


C'est quoi: LAST DAYS OF AMERICAN CRIME

C'est de qui: Greg Tocchini et Rick Remender

La Couv':



On les a déjà croisé par içi? Non, j'ai lu un ou deux autres trucs (pas inoubliables) de chacun mais pas récemment.

 

Une planche:

 

http://img849.imageshack.us/img849/3522/97828481029793.jpg

 

Ca donne Quoi Bon, autant le dire d'emblée, si ce n'est de par son graphisme très classe, pêchu et racé, fort bien mis en couleurs, ce Last Days ne mérite peut être pas le buzz qu'il a récolté de ci de là. Certes c'est une entrainante histoire noire, pas trop mal ficelée, mais cruellement peu originale, piquant des clichés dans des dizaines d'autres trucs (BD comme Ciné d'ailleurs) jusque dans ses tenants et aboutissants. La narration souffre un peu de certains "raccourcis" qui ne la rende pas aussi fluide qu'elle devrait.
Donc, une petite mini série distrayante, relativement déjà-vue mais bénéficiant d'un dessin qui en justifie à lu seul l'achat...en VO si vous pouvez par contre vu qu'elle est 4 Fois plus chère en VF.

LA MUSIQUE


C'est Quoi: SASQUATCH

C'est de Qui: Sasquatch (oui, il y a encore des groupes qui sortent des albums éponymes )

La couv'



On les a déjà croisé dans le coin? Non.

 

On peut écouter: Ouais, ça rentre dedans cowboy!

 

 


 

 


Ca donne quoi: Comme Kyuss ou Fu Manchu, les Sasquatch livrent un rock qualifié de "stoner", dont l'esprit, outre les groupes sus-cités se rapproche un peu de Queens of the stone age (que vous connaissez peut-être), à savoir guitares saturées, voix rocailleuse, batterie pilonnante et basse sourde. J'ai découvert ce groupe (et une poignée d'autres également) grâce à la série Sons of Anarchy, et c'est bien à son image: souvent rapide, rythmé, agressif parfois, un peu lourd (je vois déjà les vannes qui arrivent!), un peu redondant aussi parfois, pas très original mais pas mal rentre dedans et efficace (mention spéciales à des morceaux comme Dragonfly, ou Believe it)...bref une BO parfaite pour le divertissement de Tocchini et Remender qui répond à quasiment toute cette description.

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags