12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 07:39

LA BD:


C'est quoi: CONAN THE BARBARIAN. THE ARGOS DECEPTION

C'est de qui: Wood au scénar et Harren au dessin.
 
  Une Couv':


http://img703.imageshack.us/img703/5114/20056.jpg

On les a déja croisé par ici? Oui pour  Wood mais pas le dessinateur.

Une planche:
http://img405.imageshack.us/img405/1531/conan2012no4p5.jpg

Ca donne Quoi: Suite de la nouvelle mouture des aventures du barbare le plus célebre de la littérature (et du reste), avec la partie de sa vie, finalement assez peu exploitée il est vrai, pendant laquelle il a écumé les mers aux côté de Belit. Si Wood continue d'écrire, un scénar' sympa mais pas follement original (Conan va servir de "leuure" en se faisant prisonnier pendant que l'équipage de la Tigresse mettra à sac le port) exit Becky Cloonan au dessin, remplacée pour ces 3 numéros par James Harren, dont le trait m'interesse moins, surtout que Conan fait un peu gringalet sur pas mal de cases. La colo de Stewart fait de toute façon le lien, ce qui commence à devenir un peu trop la "marque" de Dark Horse, les uivers ayant tendance à devenir interchangeables à cause des colo justement je trouve. Mais bon, c'est du Conan qui se lit bien, ce qui n'est pas monnaie courante donc on va pas trop cracher dans la soupe.
LA MUSIQUE

C'est Quoi: EXCALIBUR

C'est de Qui:  Trevor Jones

La couv'
http://img23.imageshack.us/img23/1668/315wl.jpg

On peut écouter: certes

 

Ca donne quoi: Un score interessant à bien des points, d'abord pour son utilisation du O Fortuna des Carmina Burana de Orff, qui aura permis à toute une génération de découvrir une oeuvre assez magistrale, inspirée de chants médiévaux et malheureusement récupérée par le régime Nazi. Mais également parce que Jones y fait preuve d'un réel talent de compositeur/arrangeur pour marier des pièçes du répertoire classique donc, avec une musique très personnelle et inspirée, rendant justice à la beauté et à la force du film de Boorman. Que ce soit les scènes de liesse (la danse d'Ygerne, aux influences médiévales manifestes), de suspense (Uther chevauchant le "dragon") ou de bataille (notament le final), tout y est réussi, faisant preuve d'une unité quasi parfaite. A mon sens, l'utilisation des morceaux classiques n'était d'ailleurs pas nécessaire. Pour cette aventure riche en action et en moments forts qu'est The Argos deception, c'est un choix musical de qualité.

Partager cet article

Repost 0
bobd - dans Comics

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags