14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 00:07

LA BD:


C'est quoiHOLY TERROR


C'est de qui:   Frank Miller

 

La Couv':

 http://img822.imageshack.us/img822/5158/stk447630.jpg


Une planche de l'album:

 

http://img163.imageshack.us/img163/5042/frankmillerholyterrorfi.jpg



Ca donne Quoi : hum...pff...bon, je me lance. Alors certes c'est un euphémisme de dire que ce bouquin était relativement attendu au tournant par la planète comics. D'abord parce qu'on a longtemps cru à une arlésienne (finalement ce sera peut être un hypothétique Sin City) et puis surtout de par son sujet qui ressemblait à une vaste blague au départ (Batman va pêter la gueule à Oussama, rien que ça) et qui, vu son auteur, s'est vite confirmée comme étant si,si! vraiment le sujet du bouquin. Donc 10 ans après, exit batman, DC a du réaliser le potentiel hautement sulfureux du truc et retirer ses billes rapidememt (et a eu probablemnt raison), c'est chez Legendary que sort la Terreur Sacrée du sieur Miller, ex enfant terrible du comics, visionnaire qui avait relançé, dans le désordre, batman (encore), Daredevil , Wolverine, le polar urbain sauvage, le péplum couillu j'en passe et des meilleurs. Entre temps il s'est frotté, non sans dégats, au cinéma, et a aimé ça (mais c'est bien le seul). Et nous voilà avec un gros bouquin format à l'italienne (comme 300), mais à la qualité de papier un peu légère(pour info technique^^) en N&B avec de temps à autre des apparitions de couleurs (procédé courant dans Sin City par exemple). Ceux qui pensaient avoir un album graphiquement révolutionnaire en seront pour leurs frais, on est là encore en terrain archi connu: des pleines pages avec des gros à plats de noir ou de blanc, en veux tu en voilà, des  tics de créateur dépassés (la pluie, les gros (gros!) plans,les suites de portraits,...), certaines cases en insert (oh, DK!) illisibles, des visages parfois baclés, une foule de dessins qu'on croirait récupérés des précédents travaux (mais vraiment!)...bref, première déception s'il en est, même si, principalement, de ce coté là, soyons hônnete on n'est pas volé sur la marchandise, certaines planches valant le détour, bien que ce ne soit plus le Miller d'antan.

Niveau scénar maintenant(et propos), puisque c'est evidemment là que Miller était attendu. Et bien entendu les deux pieds de Francky sont dans le plat, où il se vautre même joyeusement. Après 16 pages (16 quoi!) de corégraphie entre Batman et Catwoman (on se demande comment Miller a pu échapper au proçès pour plagiat...quoi que c'est de l'auto plagiat finalement), rebaptisés vite fait pour l'occase (toute proportion gardées ça m'a rappellé le Nosferatu de Murnau), on entre dans le vif du sujet, les sales musulmans qui usent de sales procédés (bombes à clous, bombes à rasoir, si, si!) pour punir les  States, une double page volée à Marc Antoine Mathieu(finalement LA seule bonne idée de l'album!), des enfilades de clichés grossiers, voire grotesques et de raccourcis parfois très malodorants, des répliques télephonés, repiquées là encore des autres travaux de Miller, un discours général simpliste, étriqué, à la limite de la bétise crasse et faussement tendancieux ...bref Holy Terror est exactement tout ce qu'on pouvait attendre de pire, sans surprises, même pas dans la provoc' qu'on sent presque gratuite...on se doutait que le meilleur de Miller était derrière lui, mais là je me demande même s'il n'a pas complètement touché le fond et si ce n'est pas son plus mauvais bouquin à ce jour, si c'en était pas presque risible, il pourrait presque se ramasser une Jihad ce barjot!


LA MUSIQUE


C'est Quoi:     8MM


C'est de Qui:   Mychael Danna

La couv'

   

http://img193.imageshack.us/img193/4816/8mmsoundtrack.jpg

 On peut écouter: 


 

 

 

Ca donne quoi:  Comencons par établir que ce score est l'un de mes préférés, tout style et périodes confondus. En effet, Danna y fait preuve d'une facilité à mélanger les genres (ne serait-ce que le noir classique et les sonorités indo-orientales) avec une réussite sans faille, qui illustre à merveille le film qu'il accompagne. Prenant son auditoire à contre pied  avec l'utilisation extensive d'instruments à vents (marocains entre autres)qui provoque une atmosphère lourde, noire et pleine de suspense, et va donc quasiment sans soucis avec n'importe quel bon album que ce  soit un thriller, un récit d'épouvante ou un récit d'action violente. Donc, sur le Batm...pardon sur le Holy Terror du vieux réac', ça passe comme une lettre à la poste (les sonorités sus-citées appuyant même l'aspect Al Qaida du bouquin), mais, c'est hélas, loin d'être suffisant pour apporter ne serait-ce que le moindre intérèt à cette pantalonnade boursouflée! 

 


 


Partager cet article

Repost0
bobd - dans Super héros

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags