5 juin 2019 3 05 /06 /juin /2019 09:41
 

 

       

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi ?  OLWEN , FILLE D‘ARTHUR

 

 

C'est de qui ?  Annabel & Legrand

 

 

La Couv':

 

Une fille sans peur et sans reproches  /  Olwen fille d'Arthur  Vs.  The Giant Of Metropolis

 

Déjà croisés sur le site? Oui pour le scénariste.

 

 

C’est édité chez qui ? Glénat

 

 

Une planche:

 

Une fille sans peur et sans reproches  /  Olwen fille d'Arthur  Vs.  The Giant Of Metropolis

 

Ca donne Quoi ? La surprise est de taille pour la jeune Olwen, garçon manqué douée au maniement des armes, le jour où Gauvain vient la chercher pour la ramener à Camelot où son père, qui n’est autre que le roi Arthur, souhaite qu’elle vive à ses côtés.

 

Mais si le suzerain comptait faire une dame de cour de sa progéniture il se met le doigt dans l’œil ; la jeune fille entend en effet bien devenir la première femme chevalier et n’hésites pas à partir en quête pour prouver sa valeur.

Son aventure la conduit dans la Forêt Périlleuse où elle risque de devenir le jouet de forces plus grandes qu’elle.

 

Je considère, peut-être à tort me diront les puristes si toutefois il y en a parmi les lecteurs de B.O BD, que, en ce qui concerne la légende Arthurienne, il n’y a pas à proprement parler de récit « canon ».

 

Si l’on peut envisager la Morte d’Arthur de Mallory ou les œuvres de Chrétien de Troyes comme des classiques de la littérature se rapportant à la Table Ronde, les versions sont multiples et, si l’on omet certaines libertés extravagantes voire surréalistes (le  King Arthur ridicule de Ritchie, les délirants Sacré Graal des Monty Pythons et Kaamelot d’Astier, le féministes Brumes d’Avalon de Zimmer Bradley, …) les réinterprétations différent souvent assez largement sans pour autant que cela nuise aux récits proposés.

 

Olwen Fille d’Arthur s’inscrit dans cette relecture inspirée, avec ce personnage aussi bien écrit que crédible (après tout pourquoi le Roi Arthur n’aurait-il pas eu une fille d’une aventure sentimentale) et cette quête initiatique qui respecte fort bien les codes du genre.

 

Un premier tome réussi porté par un très bon trait réaliste qui s’inscrit dans la lignée de la fantasy franco belge avec une colo originale et une narration graphique parfois audacieuse.

 

Une jolie réussite dans un créneau pourtant –donc- beaucoup exploité.

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 

 

C'est quoi : THE GIANT OF METROPOLIS

 

 

C'est de qui ? A. Trovajoli

 

 

La Couv':

 

Une fille sans peur et sans reproches  /  Olwen fille d'Arthur  Vs.  The Giant Of Metropolis

 

Déjà entendu chez B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Comme nombre de ses compatriotes compositeurs de l’époque, Armando Travajoli a une activité des plus soutenue en cette période fertile pour le cinéma bis transalpin.

Rien que sur cette année 1961 il écrit pas moins de 7 scores, dont 3 pour des péplums et assimilés.

 

La B.O de ce Géant de Métropolis résonne d’accords issus du  répertoire classique habilement contrebalancés par des phrasés de violons et hautbois mystérieux et quelques effets sonores au xylophone et au thérémine.

 

L’aventure est le maître mot de la partition de l’italien, tout comme de ce premier tome d’Olwen ; et si parfois un peu old school ses accents originaux sont bien en phase avec la partie de l’album se déroulant dans la Forêt Périlleuse.

 

 

 

---------------

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags