9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 07:20

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : QUATRE JOURS DE DESCENTE

 

 

C'est de qui ? G. Bonne

 

 

La Couv':

 

Le cauchemar de  Cassandre  /  Quatre jours de descente  Vs.  Cassandra's Dream

 

Déjà croisé dans le coin? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Mosquito

 

 

 

Une planche:

 

 

Le cauchemar de  Cassandre  /  Quatre jours de descente  Vs.  Cassandra's Dream

 

 

Ca donne Quoi ? A une époque où les têtes des condamnés tombaient encore, un monsieur tout le monde, père de famille miné par la mort accidentelle de son fils qu’il se reproche, est amené à faire partie du jury dans le procès d’un polonais accusé du meurtre d’un de ses compatriotes.

Assailli par d’étranges cauchemars, persuadé que l’assassin n’est pas celui qu’on croit, Charles va bientôt perdre ses repères -et les pédales- dans une vertigineuse descente en enfer.

 

Grégoire Bonne signe avec ce premier album un coup de maître où son scénario, qui flirte autant avec le thriller psychologique qu’avec le récit fantastique old-school à chute (et quelle chute !), est servi à merveille par une narration soignée et  un noir et blanc classe et terriblement expressif dont les influences vont de Rabaté à De Metter en passant par Murnau et Lang.

 

Une fois encore les éditions Mosquito ne s’y sont pas trompées en accueillant en leur sein un artiste prometteur qui ne devrait pas tarder à venir jouer dans la cour des grands !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

C'est Quoi ? CASSANDRA’S DREAM

 

 

C'est de Qui ?  P. Glass

 

 

La couv' 

 

Le cauchemar de  Cassandre  /  Quatre jours de descente  Vs.  Cassandra's Dream

 

Déjà entendu sur B.O BD? Oui à maintes reprises.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Quand deux légendes dans leur domaine se rencontrent on peut décemment s’attendre à un résultat hors du commun. Si le film fait partie des réalisations mineures de Woody Allen, plus à l’aise sur des comédies intellectuelles que sur du polar serré, le maître du minimalisme quant à lui livre une de ces partitions dont il a le secret.

 

Loin des leitmotiv au piano solo qui font les belles heures de sa discographie perso, Glass utilise ici toute une batterie de cordes à qui il fait jouer des mélopées grondantes à l’unisson et dans un registre assez bas et n’hésites pas à ajouter même un peu de harpe et de hautbois de ci de là.

Le résultat est probant puisque toute la tension et l’intensité dramatique du film repose justement sur sa B.O.

 

Œuvre tout à fait écoutable en tant que telle, la musique de Cassandra’s Dream fait également un écho probant aux tragiques Quatre Jours de Descente de Bonne.

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags