18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 08:53

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : L’OMBRE DE L’AIGLE

 

 

C'est de qui ? R. Del Rincôn

 

 

La Couv':

 

Bérézina burlesque  /  L'Ombre de l'Aigle  Vs.  Les Hussards

 

 

Déjà lu chez nous? Non

 

 

 

C’est édité par ? Le Long Bec

 

 

Une planche:

 

 

Bérézina burlesque  /  L'Ombre de l'Aigle  Vs.  Les Hussards

 

 

Ca donne Quoi ? Si ces derniers temps nous avons eu le plaisir de redécouvrir de véritables pépites du patrimoine Franco-Belge via leur rééditions classes, n’oublions pas que les éditions du Long Bec c’est aussi des projets originaux.

 

Bel exemple avec cette Ombre de l’Aigle, adaptée d’un des rares romans non traduits chez nous du grand Arturo Perez Reverte, qui narre de façon assez cocasse, si tant est que la boucherie des Guerres Napoléoniennes puisse prêter à rire, la tentative d’une troupe de soldats espagnols enrôlés de force sous la bannière française qui cherche à déserter et se retrouvent par un coup du sort héros de la bataille de Sbodonovo.

 

Làs, les voilà partis pour la campagne de Russie qui, comme vous le savez (ou pas d’ailleurs dépendant de votre curiosité et de votre culture, qui bien souvent vont de pair et qui, je le constate hélas un peu plus chaque jour a tendance à partir à vau l’eau…la culture en général hein, pas la votre en particulier !) fût un véritable désastre et fort peu de notre soldatesque hispanique en reviendra.

 

Un récit haut en couleur, plein d’humour et de panache, magnifiquement servi par un trait cartoony décalé qui n’est pas sans rappeler celui de l’excellent Brüno !

 

Une belle surprise !

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? LES HUSSARDS

 

 

C'est de Qui ?  G. Auric

 

 

La couv' 

 

Bérézina burlesque  /  L'Ombre de l'Aigle  Vs.  Les Hussards

 

Déjà croisé dans le coin? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Le compositeur attitré de Cocteau, également versé dans la musique de théâtre et l’opéra-comique, livre ici sur cette comédie débridée se déroulant durant la campagne d’Italie de Bonaparte, une musique enlevée, aux arrangements hérités du classique qui ne s’embarrasse pas de coller à une quelconque réalité historique, mettant plutôt en avant une ambiance martiale.

 

Le burlesque prenant largement le pas sur le contexte le choix est défendable et on sent que, si très réussie dans le registre descriptif et humoristique, la partition d’Auric est supposée mettre en avant cet aspect.

 

Avec L’Ombre de l’Aigle, et malgré les passages plus dramatiques de ce dernier, c’est fort amusant car ça augmente le décalage de l’histoire.

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags