24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 16:50

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : HATE

 

 

C'est de qui ? A. Smith

 

 

La Couv':

 

Pourquoi tant de Haine?  /  Hate  Vs.  A Night on Bald Mountain

 

 

Déjà lu chez nous? Non

 

 

 

C’est édité chez qui ? Glénat

 

 

 

Une planche:

 

 

Pourquoi tant de Haine?  /  Hate  Vs.  A Night on Bald Mountain

 

 

 

Ca donne Quoi ? Dans un univers sauvage baroque, des tribus hybrides et violentes se préparent à une guerre sans merci. Au sein de ce chaos un être difforme, habité par la vision d’une créature divine, va dérober un parchemin convoité et devenir la cible et l’enjeu de puissances qui, vous l’auriez deviné, le dépassent largement.

 

D’ Artuhr Rackham à Simon Bisley en passant par Frazetta et Giger, les références picturales et la filiation d’Adrian Smith sont évidentes - coté cinéma on pense au 300 de Snyder et au LOTR de Jackson- A grand coups de planches baroques dans un noir et blanc torturé et orgiaque, il déroule un récit plein de bruit et de fureur, trop peut être d’ailleurs, et il est dommage, surtout au vu d’une des séquences finales, où l’on sort un peu du fracas des armes et des cranes, que Smith n’ait pas un peu plus placé de « respirations » dans son magma fantasy.

 

Si Hate, Chroniques de la haine est visuellement assez enthousiasmant (et encore certaines cases sont soit trop petites, soit trop chargées pour être vraiment appréciées), sa narration volontairement chiche en dialogues et aux plans parfois figés n’est pas des plus fluides, dommage l’album  avait un vrai potentiel malgré sa trame plutôt classique.

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

C'est Quoi ? A NIGHT ON BALD MOUNTAIN

 

 

C'est de Qui ?  Mussorgsky

 

 

La couv' 

 

 

Pourquoi tant de Haine?  /  Hate  Vs.  A Night on Bald Mountain

 

 

Déjà entendu sur B.O BD? Probable

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Evoquant les légendes russes d’une réunion de sorcières en haut d’une montagne pelée, bientôt rejointes par Satan himself, la Nuit sur le Mont Chauve a été rendue célèbre par la version animée de Disney dans la scène finale de  Fantasia.

 

Peu louée par son créateur, prétendument conclue par Rimsky-Korsakov, ami de Moussorgsky, ce poème symphonique, œuvre magistrale pour orchestre, met en avant la puissance d’évocation des cuivres et des percussions, sur lesquels les phrases aux hautbois et basson font merveille.

 

Si peut être pas assez fantasy pour Hate, on ne pourra que reconnaître qu’à l’exception de sa conclusion, cette Nuit possède assez de qualités narratives et illustratives pour apporter un vrai plus à la lecture du roman graphique halluciné d’Adrian Smith.

 

 

 

 

---------------

 

 

 

 

Une Chronique de Fab

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags