9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 06:35

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : VENOSA

 


C'est de qui : O. Milhiet

 

 

La Couv':

 

Voir Venosa et mourir (de rire)  /  Venosa  Vs.  Masters Of The Universe

 

Déjà croisé sur B.O BD? Non.

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt.

 

 

Une planche:

 

Voir Venosa et mourir (de rire)  /  Venosa  Vs.  Masters Of The Universe

 

Ca donne Quoi ? Quand la cité de Venosa, de par le « commerce » d’une nouvelle drogue diablement efficace,  devient trop influente dans le royaume,  Jaranis, le souverain dont la propre fille est accro, n’hésite pas à en faire le siège.

 

Et si, hors de la cité ça chauffe pas mal, à l’intérieur c’est la valse incessante pour une guilde de voleurs ingénieux, des dirigeants retors et autres sorciers dangereux !

 

Beaucoup s’y sont frottés mais peu ont vraiment réussi ! En effet la parodie d’un genre comme le médiéval fantastique, et ses dérivés, pour une poignée de choses mythiques, surtout au cinéma ou à la télévision, tombe souvent à plat.

 

C’est donc à bras ouverts que vous pourrez accueillir cette nouvelle série tant Venosa, avec son trait semi réaliste détaillé et fun, est aussi drôle qu’inventive dans un domaine où, pourtant,  tout (trop) a déjà été dit. Les personnages sont bien écrits, le bestiaire et le background fort bien développés et, cerise sur le gâteau, les situations cocasses et les dialogues, souvent décalés (voire anachroniques, mais, comme pour un Kaamelot par exemple, l’effet est radical) sont légion.

 

On y croyait plus, Olivier Milhiet nous a prouvé le contraire, merci à lui et vivement la suite !

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? MASTERS OF THE UNIVERSE

 

 

C'est de Qui ? B. Conti

 

 

La couv'

 

Voir Venosa et mourir (de rire)  /  Venosa  Vs.  Masters Of The Universe

 

Déjà entendu sur B.O BD? Possible.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Si l’on peut reconnaître à Bill Conti, connu pour ses B.O de la franchise Rocky, le mérite d’avoir produit une bande-son largement plus recommandable que le film qu’elle accompagne (exemple typique d’adaptation à fuir), et d’avoir évité l’écueil des synthétiseurs (le film date de 87), son pillage quasi parodique des Star Wars de Williams anhillie presque son effort.

 

Les thèmes d’ouverture et de fin du film semblent en effet avoir été récupérés directement sur le banc de dérushage du film de Lucas tandis que d’autres passages, comme celui présenté ici, font des clins d’œil appuyés au Conan de Poledouris.

 

Le compositeur, alors qu’il écrivait ses passages aux cuivres épiques, accompagnés de percussions héroïques et d’envolées de cordes, savait-il déjà que pour un film de l’envergure de Masters of the Universe il fallait de l’autodérision sinon rien ? Toujours est-il que la démesure et l’esprit rugissant de sa B.O est bien raccord avec ce premier tome de Venosa et son humour décapant.

 

 

 

-------------------

 

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags