5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 06:40

 

 

 

Avec cette chronique, Gen lance une nouvelle rubrique sur B.O BD qui aborde un problème récurrent et Ô combien abhorré des amateurs: Les séries inachevées!

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : HARKANGES

 

 

C'est de qui ? Froideval – Guinebaud (tome 1) – Angleraud (tome 2)- Marzo

 

 

La Couv':

 

À quand la suite? : Harkhanges Vs. Engelskonzert

 

Déjà croisé sur le site? oui

 

 

Une planche:

 

À quand la suite? : Harkhanges Vs. Engelskonzert

 

Ca donne Quoi ? Sur Panta Khlea, un monde où coexistent 12 écoles de magie dont chacune est sous la protection d'un Harkhange, le vieil empereur a régné 1000 ans. Il est au bout de sa vie et a convoqué les 12 écoles pour désigner son successeur en présence des 12 Harkhanges, immenses créatures ailées. Mais il meurt avant d'avoir nommé son successeur. Les ispismes, maîtres des écoles, tentent de s'asseoir sur le trône l'un après l'autre et disparaissent dans une gerbe de feu. Puis d'autres subissent le même sort jusqu'à ce que tous s'éloignent de ce lieu maudit.

 

Des siècles plus tard, les 12 écoles doivent envoyer leur meilleur élève pour participer à la quête de la parole perdue. Certaines jouent le jeu en envoyant le meilleur élève mais d'autres trichent en envoyant le dernier de promotion. Mais aucun élève n'est jamais revenu donc pourquoi sacrifier les meilleurs?

 

Une créature gigantesque (un anti-Harkhange ou un Harkhange dévoyé) envoie ses créatures, des enthropes, pour détruire les quêteurs. Mais 5 d'entre eux survivent : Limmud le mage blanc, Nepharianne la mage tantrique, Endora la mage de la narute, Ashtarien le devin et Asbeth le mage noir accompagné de son démon familier Boulgour. Asbeth a pour consigne de son école de liquider les autres quêteurs et un sort de contrôle des enthropes lui est donné pour cela. Mais il en crée un trop gros pour lui et a besoin du groupe pour le détruire… avec l'aide surprise d'un 6e quêteur : Richard, mage de guerre.

 

Mais entre les enthropes envoyés les détruire et ceux créés par Asbeth, la tâche va être périlleuse.

 

À quand la suite? : Harkhanges Vs. Engelskonzert

 

Et voilà, ... nous attendons la suite depuis 2005.

 

Le 3e tome avait été annoncé en 2012, puis 2013… mais il n'est jamais sorti. Pourtant une couverture avait été faite pour un album chez Glénat

 

Je ne crois pas que ce soit à cause d'un manque d'intérêt des lecteurs. Froideval semble se désintéresser de la plupart des séries pour lesquelles il a fait des scénarios depuis cette période à part Les chroniques de la Lune Noire. Dommage pour nous, lecteurs de ses séries. Est-il retourné à ses premières amours : jeux de rôles et/ou jeux de plateau? Ou est-ce une autre raison qui lui a fait abandonner cette série? Mystère dont nous n'aurons sans doute jamais la clé.

 

Pourtant les graphismes de Guinebaud et Angleraud sont bons : Harkhanges impressionnants, enthropes horribles, jeunes magicien(ne)s plutôt sympathiques et expressifs, avec des découpages de pages parfois un peu difficiles à lire mais toujours parfaitement construits (et une influence de Ledroit?). Raison de plus pour regretter l'arrêt de cette série.

 

M'sieur Froideval, s'il vous plait, donnez-nous au moins un aperçu de la fin que vous envisagiez…

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? ENGELSKONZERT 

 

 

C'est de Qui Paul Hindemith

 

 

La couv'

 

À quand la suite? : Harkhanges Vs. Engelskonzert

 

Déjà entendu chez nous?  non.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? C'est la 1e partie de la symphonie Mathis der Maler, inspirée du prologue de l'opéra du même nom. Opéra évoquant le peintre du retable d'Issenheim connu en français sous le nom de Matthias Grünewald. La symphonie est divisée en 3 parties correspondant chacune à un des volets du retable : concert d'anges, mise au tombeau, tentation de Saint Antoine. Si vous en avez l'occasion, allez voir ce retable à Colmar, au musée Unterlinden.

 

Hindemith n'est pas toujours un compositeur facile à écouter, mais il a composé une pièce douce et agréable avec ce concert d'anges. Après tout, c'est une annonciation qui est le sujet du panneau donc la douceur est de mise. Il y a quand même quelques accords un peu grinçants et des cuivres éclatants, mais ce morceau a un côté aérien qui convient parfaitement au sujet abordé.

 

De quoi adoucir les combats des albums…

 

 

 

---------------------------

 

Une chronique de Gen

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags