21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 09:55

 

 

 

LA BD:

 

 

 


C'est quoi : LES CENT NUITS DE HERO

 


C'est de qui : I. Greenberg

 

 

La Couv':

 

 

les 99 et une nuits  /  Les Cent Nuits de Hero  Vs.  Sur le Borysthène

 

Déjà croisé sur le site? Oui.

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman.

 

 

Une planche:

 

les 99 et une nuits  /  Les Cent Nuits de Hero  Vs.  Sur le Borysthène

 

Ca donne Quoi ? Après l’étonnante Encyclopédie des débuts de la Terre il y a deux ans, déjà chez Casterman, ce début d’année voit paraître chez nous le nouvel opus d’Isabel Greenberg qui continue sur sa lancée de réappropriation/adaptations de contes et légendes et autres mythes fondateurs.

 

Ici, comme le laisse sous entendre le titre, c’est de l’histoire de Shérazade dont elle s’inspire en la situant dans des contrées plus septentrionales. Cherry, épouse chaste et digne est l’enjeu d’un obscène pari, son butor de mari a mis sa vertu dans la balance en pariant à son ami, non moins vil, que 100 nuits ne suffiraient pas pour venir à boût de la virginité de la jeune femme.

 

Heureusement cette dernière a pour alliée Héro, amante secrète et conteuse hors pair, petite fille de la lune par dessus le marché, qui, par ses récits hautement addictifs, va envouter le triste sire nuit après nuit.

 

Récits imbriqués telles des matriochkas reptiliennes, quitte parfois à égarer son lecteur, les histoires des Cent nuits de Héro  sont un panégyrique épatant de la condition féminine à travers les siècles, de l’importance des contes et des récits et de leur transmission et, plus largement, de la liberté et de l’amour. Isabel Greenberg, dans son style graphique si particulier au trait simple mais expressif dans une bichromie bien pensée,  sait égrener ses histoires en mélangeant fond et forme et passe encore un cap dans son art.

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? SUR LE BORYSTHENE

 

 

C'est de Qui ? S. Prokoviev

 

 

La couv'

 

 

les 99 et une nuits  /  Les Cent Nuits de Hero  Vs.  Sur le Borysthène

 

Déjà entendu chez nous?  Pas mal de fois oui.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Ce ballet de Prokoviev, probablement l’un des moins connu, narre l’histoire d’un soldat russe démobilisé après la Première Guerre Mondiale qui, rentrant chez lui, réalise que l’amour qu’il portait à sa promise s’est amoindri et que, tombé amoureux d’une autre, il va devoir à nouveau partir pour pouvoir l’épouser.

 

Après la mort de Sergei Diaghilev, qui avait rendu célèbre les précédents ballets de Prokoviev, c’est sur commande du Théâtre de l’Opéra parisien quil compose Sur le Borysthène. Outre son titre français (le nom russe de la rivière Dnieper ayant été jugé imprononçable par nos compatriotes de l’époque), l’œuvre regorge de motifs et arrangements foncièrement européens, c’est d’ailleurs, à mon avis, l’œuvre la moins caractéristique du compositeur russe.

 

Elle n’en reste pas moins d’une beauté manifeste et les thématiques chères à Prokoviev se retrouvent de ci de là, que ce soit dans Betrothal et ses oppositions d’ambiances aux accents épiques ou dans l’épilogue qui marie avec réussite les deux principaux thèmes du ballet.

 

En substance on retrouvera pas mal d’influences de Roméo et Juliette, qu’il écrira quelques années plus tard, revenu sous le joug stalinien.

Avec son caractère métissé, son mélange de légèreté et de gravité et son sujet parfaitement maîtrisé, j’ai souvent trouvé ce ballet t très en phase avec les Cent nuits de Héro.

 

 

-------------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags