8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 13:10

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : MARVIN, L’AFFAIRE MARION COLMAN

 

 

C'est de qui : Berardi & Milazzo

 

 

La Couv':

 

Silver Screens  /  Marvin, L'Affaire Marion Colman  Vs.  36 Hours

 

Déjà croisés dans le coin ? Il ne me semble pas.

 

 

C’est édité chez qui ? Mosquito

 

 

Une planche:

 

Silver Screens  /  Marvin, L'Affaire Marion Colman  Vs.  36 Hours

 

Ca donne Quoi ? Vous connaissez  mon amour des dessinateurs italiens des années 70 et 80,  du cinéma old school et du Noir (sous toutes ses formes), vous imaginez donc mon enthousiasme à la découverte de ce one-shot paru il y a une paire de lustres chez Mosquito spécialiste des ré-éditions classes en noir et blanc.

 

Marvin est un ancien acteur de cinéma reconverti en détective privé; désabusé s’il en est, notre perdant magnifique va se voir confier sa première enquête par une mère éplorée dont la fille, aspirante starlette, a disparu.

 

Mais Hollywood, à l’écran comme dans la vie, n’a toujours été que miroir d‘illusions, et Marvin va devoir démêler le faux du vrai en tentant de ne pas y laisser trop de plumes.

 

Berardi livre un bel hommage en forme de pastiche à tout un pan de l’Age d’Or du cinéma américain,  porté par le dessin fort expressif de Milazzo, à la croisée des styles entre ses compatriotes de l’époque et les grands maîtres d’Outre Atlantique.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE   

 

 

 

C'est Quoi ? 36 HOURS

 

 

C'est de Qui ? D. Tiomkin

 

 

La couv'

 

Silver Screens  /  Marvin, L'Affaire Marion Colman  Vs.  36 Hours

 

Déjà entendu chez nous? Oui

 

 

On peut écouter ?  

 

Ça donne quoi? : Contrairement à ses grands succès dans les westerns et autres films à gros budgets, pour 36 Hours, film d’espionnage sur l’enlèvement d’un officier américain par les nazis, Tiomkin réduit considérablement son orchestre.

 

Habitué à une méthode de travail poussée (une fois les thématiques des scénarios dégagée, il allait jusqu’à étudier voix et intonations des acteurs pour adapter ses compositions et choisir les instruments les plus adéquats) il alterne ici avec métier des pizzicatos de violons au reste des instruments.

 

Ce que l’on pourra éventuellement lui reprocher c’est son recours quasi systématiques aux accords de pianos dans les graves qui font que l’on a parfois un peu l’impression qu’il traite un thriller comme un western et vice-versa.

 

Néanmoins on pardonnera au bonhomme tellement il est passé maître dans l’art de créer, et souvent par ce procédé d’ailleurs, des atmosphères sans cesse changeantes qui peuvent bifurquer sans crier gare d’une mélodie anodine à un suspense sous-jacent tenace.

 

Peut être qu’une B.O plus axée Noir aurait convenue à ce Marvin, mais, de par sa richesse mélodique et son exécution, le 36 Hours de Tiomkin ne fait pas tâche en accompagnement, loin de là même.

 

 

 

-------------------------

 

 

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags