17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 19:10

 

 

Suite de notre cycle coquin avec un album complètement déjanté par l'un des auteurs les plus intéressants de sa génération. Un one-shot hommage qui méritait bien une chronique à 4 mains!

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : LORNA

 


C'est de qui : Brüno

 

 

La Couv' :

 

Cycle BD X  /  Lorna  Vs.  The Bogey Man

 

Déjà lus chez B.O BD? Oui.

 

 

Une planche:

Cycle BD X  /  Lorna  Vs.  The Bogey Man

 

Ca donne Quoi ? Savoureux melting pop de la sous culture des années 50 à 70, Lorna est un hommage irrévérencieux de Brüno à toute cette ambiance insouciante et décomplexée.

 

Avec sa bichromie jaune et blanche rappelant les pages défraichies de vieilles revues de gare, ce one shot généreux est une déclaration d’amour  aux vieux nanars de science-fiction et autres films dits Grindhouse sans aucune censure, avec de jolis plans explicites de cul, de sang et de situations incongrues.

 

Difficile de raconter cette histoire d'invasion extra terrestre, de mutation génétique, de savants fous et de pin ups pas farouches (et accessoirement actrices de films pornos) sans se prendre les pieds dans le tapis.

 

Le style hors norme de Brunö est une évidence sur cette association de petits sketchs reliés par un fil rouge et prenant  tout leur sens au fil de pages qui défilent bien vite.

 

On déplorera éventuellement une fin abrupte et sèche qui peut générer une légère frustration tant on aurait aimé en lire encore davantage.

 

Lorna n'est ni plus ni moins que la genèses de Pornopia d'une part pour les nombreuses scènes de… ahem… d'accouplement et de Tyler Cross pour sa violence, le tout enrobé d'un second degré salvateur pour un délire total qui ne plaira certainement pas à tous mais en réjouira beaucoup d'autres dont l'auteur de ces lignes (et le rédac chef également !)

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi THE BOOGEY MAN

 

 

C'est de Qui ? Tim Krog

 

 

La couv' 

 

Cycle BD X  /  Lorna  Vs.  The Bogey Man

 

Déjà entendu par ici? Non.

 

 

On peut écouter?

 

Ca donne Quoi ? Ce n’est clairement pas de moi de proposer une B.O où le synthé, surtout le synthé typique des 80’s, pourtant les trois têtes pensantes derrière l’acronyme SST lorgnent sans vergogne vers les premiers travaux de John Carpenter en usant et abusant du Mini-moog alors tout récent et clairement hype.

 

Si The Boogey Man n’est qu’un film d’épouvante de plus parmi les multiples slasher fleurissant durant ces années là, sa B.O reste assez déroutante et fort efficace dans son genre même s’il ne faudra pas y chercher d’instruments live.

 

Cheap est d’ailleurs le premier mot qui vient à l’esprit même si, au fur et à mesure, on reconnaitra aux compositeurs un sens de la mélodie et de la thématique catchy, voire imparable.

 

De la musique vintage et complètement datée qui fera un compagnon aussi psychédélique que surréaliste à une BD cul- hommage des plus délirantes.

 

 

 

---------------------------

 

 

Une chronique de Jet & Fab

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags