4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 15:44

 

 

Pas de cycle western qui se respecte sans un Tex, et quand en plus c'est une sortie toute récente, que demander de mieux?

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : TEX. FRONTERA

 


C'est de qui : Boselli & Alberti

 

 

La Couv':

 

 

Panorama du Western /  Frontera  Vs.  In A Valley Of Violence

 

Déjà croisé chez nous? Pas sur.

 

 

Une planche:

Panorama du Western /  Frontera  Vs.  In A Valley Of Violence

 

Ca donne Quoi ? Cet album de Tex, sorti en couleur avec une pagination bien moins fourni que les petits volumes auxquels nous étions habitués (mais dans un format Franco-Belge) est un peu La Jeunesse de Blueberry adaptée au ranger transalpin.

 

On y voit en effet un Tex encore jeune, enfermé dans un pénitencier, qu’une fougueuse française, chanteuse de cabaret, va venir délivrer afin qu’il l’aide à accomplir sa vengeance.

 

Un ton sombre, voire violent, dans l’esprit du Cavalier Solitaire dessiné par Kubert où l’on découvre que notre héros peut aussi être un dur (et ça fait plaisir), je viens d’ailleurs de découvrir que la famille de Tex a été assassiné par des desperados et que ce n’est qu’après s’être fait justice lui-même et avoir bourlingué un peu qu’il est devenu ranger au Texas, je vais creuser la piste !

 

Un mot sur l’excellente partie graphique d’Alberti, qui met à bon escient ses multiples expériences que ce soit en franco-belge, en fumetti mais également outre Atlantique où il a bossé pour les Big Two; son trait est détaillé, expressif et original, un bol d’air sur une série aux codes parfois fort stricts.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE:

 

 

 


C'est quoi : IN A VALLEY OF VIOLENCE

 


C'est de qui : Jeff Grace

 

 

La Couv':

 

Panorama du Western /  Frontera  Vs.  In A Valley Of Violence

 

Déjà entendu chez nous? Oui.

 

 

On peut écouter:

 

Ca donne Quoi ? Difficile aujourd’hui, on l'a souvent écrit ici, de faire un western qui arrive à être un tant soit peu original…enfin, encore faut-il en avoir envie !

 

Ce n’était pas semble t-il l’intention du réalisateur de ce film au scénario de vengeance bien basique ni non plus du compositeur de la B.O, Jeff Grace, habitué aux séries B de genre, qui singe sans vergogne Ennio Morricone et tout ses suiveurs.

 

Le générique donne d’ailleurs d’emblée le ton, « hommage » (hum !) visuel et musical à celui de Le Bon, La Brute et Le Truand  de Léone. Le reste est à l’avenant, heureusement que guitares et cordes, bien supportés par la rythmique, arrivent à se faire menaçants de temps à autre et créent un suspense intéressant, l’ensemble se laisse du coup écouter sans trop de lassitude surtout si c’est en fond sonore d’un Tex aussi intéressant que celui du jour.  

 

 

----------------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags