17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 08:26

 

 

Après deux journées de fantasy "ensoleillées" on passe sur un versant plus sombre (et surtout décalé!) du genre avec ce qui aurait pu être le chant du cygne d'une légende du comics mais...

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : THE WIZARD KING

 

 

C'est de qui ? W. Wood

 

 

La Couv':

Fan-tasy  /  The Wizard King  Vs.  Ogniem I Mieczem

 

Déjà croisé chez nous? Oui

 

 

Une planche:

Fan-tasy  /  The Wizard King  Vs.  Ogniem I Mieczem

 

Ca donne Quoi ? Si le texte de quatrième de couv’ comparant la trilogie (inachevée qui plus est) d’Heroic Fantasy du grand Wallace Wood au Seigneur des anneaux est quelque peu enthousiaste (pour ne pas dire complètement délirante !) il est clair que The Wizard King a, outre tout les ingrédients d’une saga de genre réussie, pas mal de points communs avec l’œuvre de Tolkien.

 

Odkin, du peuple des Immi, créatures semblables a des elfes de petite taille, va devoir quitter son paisible village le jour où une ombre étrange vient les hanter afin d’enquêter sur la nature de cette créature.

 

Bientôt le voilà empêtré dans le combat antédiluvien qui oppose Alacazar, sorcier du bien, à Horob, un démon voué à la destruction de toutes créatures qui ne se pliera pas à son joug.

 

Chargé de retrouver l’épée du roi Atlan afin de réveiller ce dernier, ses pas vont croiser ceux d’Iron Aron, un barbare guerroyeur, de Lord Vandall, chef d’une troupe de brigands cachée dans une foret et de maintes autres créatures. Ensemble ils délivreront le village d’Odkin, assailli par les hordes d’Horob avant que notre héros puisse continuer sa quête.

 

Fan-tasy  /  The Wizard King  Vs.  Ogniem I Mieczem

 

Outre un humour fin quant à la nature de pas mal des protagonistes, les clichés volontaires et clins d’œil amusants sont légion dans cette histoire mouvementée aux dessins superbes. On notera que la colo un peu flashy parfois (époque oblige) de la version américaine du tome 1 laisse regretter que le choix de Wood de laisser la plupart de ses héroïnes nues (dans la version noir et blanc, dans le second tome,  mais également dans la VF parue en 78 aux éditions du Triton)  ait été annulé par l’ajout de pagnes et autres tuniques à la couleur.


 

Fan-tasy  /  The Wizard King  Vs.  Ogniem I Mieczem

 

L’état de santé du vieux routier du comics ne lui permettront hélas pas de conclure sa trilogie, cela étant, et pour être tout à fait honnête, dés le tome 2 pas mal de choses laissent à désirer, entre autre les automatismes scénaristiques et graphiques d’un artiste majeur réduit à bosser pour des publications pour adultes où il parodiait à la chaîne de grands titres en version olé-olé.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi? OGNIEM I MIECZEM

 

 

C'est de Qui ? K. Debski

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu sur B.O BD? Oui

 

 

On peut écouter? Une suite en live même!

 

 

 

Ca donne Quoi ?  Compositeur prolifique de pièces classiques de toutes sortes, avec plus de 60 œuvres à son actif, Debski est également très prolifique dans le monde du 7° Art puisqu'il a écrit pas moins de 70 B.O dans des genres forts variés.

 

Pas étonnant donc que ce soit à ce musicien accompli (il est également violoniste de jazz et chef d’orchestre chevronné) qu’ait été confié la mise en musique de la production cinématographique la plus chère- à l’époque- de Pologne, Ogniem I Mieczem (Par le feu et l’Epée, adapté de Sienkizewicz, non pas le dessinateur du Elektra de Miller, l’auteur de Quo Vadis, Polonais lui aussi).

 

Entre les mains du compositeur cette tranche d’histoire d’Europe de l’Est ( de la Pologne jusqu’à la Russie) sonne comme un brûlot épique à grand spectacle (oui, ce qu’il est en grande partie, mais laissez moi finir !), plus proche, coté B.O du Conan le Barbare de Milius, auquel il emprunte sans vergogne quelques passages notoires, que d’un film historique hollywoodien.

 

Cela étant on ne s’en plaindra pas, ces mélodies aux envolées de cordes passionnées contrebalancés par des percussions virulentes et des cuivres grondant a été un bel atout pour la trilogie inachevée de Wally Wood.

 

 

-------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gen 17/11/2016 15:52

Je l'ai en français en version filles habillées... C'est assez sympa mais j'aurais bien aimé savoir la fin (surtout avec des personnages aussi amoraux!).
En revanche, je ne connaissais pas du tout la musique.

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags