19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 14:52

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : ZENITH

 


C'est de qui : Morrison et Yeowell

 

 

La Couv' :

Zénith et crépuscule des super-héros  /  Zénith  Vs.  The Killing Joke

C’est édité chez qui ? Urban Comics

 

 

Déjà croisés chez nous? Oui pour le scénariste.

 

 

Une planche:

 

 

Zénith et crépuscule des super-héros  /  Zénith  Vs.  The Killing Joke

 

 

Ca donne Quoi ? Grande Bretagne, 1987, alors que Margaret Tatcher tient le pays d’une main de fer, Zénith, pop star et enfant d’un couple génétiquement modifié par les Alliés dans les années 40, se préoccupe plus de vendre des disques que d’éventuellement agir en super-héros. C’est quand des  survivants nazis vont faire revenir à la vie l’un des premiers surhommes, en le faisant posséder par une monstrueuse entité surnaturelle divine (rien que ça) et sur l’insistance d’autre super-héros, que le jeune homme va se décider à intervenir.

 

Ecrite à la fin des années 80, dans la mouvance (et, semble t-il en réaction) aux brulots historiques de Frank Miller (Dark Knight) et, surtout, d’Alan Moore (Watchmen), Zenith est une série qui aborde le genre sous un angle satirique tout en véhiculant un message sur le genre sans pour autant que celui-ci soit aussi poussé que dans la série de Moore.

 

Clins d’œil par ci (à Lovecraft entre autre), références par là (musicales, politiques, culturelles) l’œuvre n’a pas trop mal vieillie ni d’un point de vue du scénario ni graphiquement (hormis quelques problèmes de lisibilité de temps à autre) même si l’on comprend qu’elle ait eu moins de succès que celles sus-citées.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ?  THE KILLING JOKE

 

 

C'est de Qui ? Lolita Ritmanis, Kristopher Carter & Michael McCuistion

 

 

La couv' 

 

 

Zénith et crépuscule des super-héros  /  Zénith  Vs.  The Killing Joke

 

Déjà entendu par ici? Aucun

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Longtemps une adaptation live de  l’œuvre auto-reniée d’Alan Moore aura été évoquée dans des cercles plus ou moins officieux sans pour autant se concrétiser…jusqu’à cette année mais pas sous la forme que l’on aurait envisagée.

 

Les séries animées Batman ont toujours eu une certaine popularité auprès du public jeune comme de celui des connaisseurs, rappelons par exemple que le personnage d’Harley Quinn, récemment mise sur le devant de la scène par un beau ratage, a été créé dans Batman The Animated serie, au début des années 90. C’est donc sous cette forme que The Killing Joke passera de la case à l’écran.

 

Et puisque l’on parle d’Harley Quinn, l’un de ses papas, Bruce Timm, est aux commandes de l’adaptation. Vétéran du comics, Timm et son co-réal Sam Liu ont porté un soin particulier à chaque étape de l’adaptation, la B.O n’étant pas des moindres.

Les trois compositeurs ayant collaboré sur le projet sont des habitués des versions animées des super héros, maintes fois récompensés, et on sent qu’ils se sont entendus comme larrons en foire en proposant une belle brochette d’ambiances, du suspense psychologique à l’action la plus sombre en passant par des thèmes plus légers mais toujours dérangeants et des  pistes purement illustratives. Le tout joué par un véritable orchestre, chose assez peu courante dans le monde de l’animation.

 

Une adaptation de Moore pour accompagner un comics de Morrison, la boucle est bouclée !

 

 

---------------------------

 

 

Une chronique de Fab

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags