25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 15:24

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : TROU DE MÉMOIRE 2.

 

 

C'est de qui ? Seiter & Regnauld

 

 

La Couv':

Mémoire Noire  /  Trou de Mémoire 2  Vs.  Espions sur la Tamise

 

C’est édité chez qui ? Le Long Bec.

 

 

 

 

Déjà lu sur B.O BD? Oui, sur le tome précédent entre autres.

 

 

 

 

Une planche:

 

 

 

Mémoire Noire  /  Trou de Mémoire 2  Vs.  Espions sur la Tamise

 

Ca donne quoi?  Au jeu du puzzle de sa propre existence, Milton, notre amnésique tueur à gages, découvre que chaque nouvelle pièce complique plus la donne que ce qu'elle ne l'a simplifie.

Et si l'apparition d'un frère dans l'équation aurait pu éclairer la lanterne de notre anti-héros, elle va surtout précipiter sa chute.


Seiter, amateur et habitué du Noir (on notera la sympathique allusion à Jim Thompson, l'un des plus intéressants auteur du genre) se fait visiblement plaisir avec cette suite toute aussi réussie et toujours aussi originale dans son traitement graphique par un Regnauld inspiré.


Si les ingrédients sont classiques, la sauce prend bien et les amateurs se régaleront de ce diptyque accrocheur.

 

 

 

 

  

LA MUSIQUE

 

 

 

 

 

C'est Quoi ESPIONS SUR LA TAMISE

 

 

 

C'est de Qui ? Rozsa

 

 

 

La couv'

 

 

 

 

Mémoire Noire  /  Trou de Mémoire 2  Vs.  Espions sur la Tamise

 

Déjà entendu chez nous? Oui, souvent même.

 

 

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Si pour le tome 1 on avait sélectionné la B.O d’un film assez récent, c’est vers les années 40 que je me suis tourné pour ce second volet.

 

Et bien m’en a pris car cette adaptation de Graham Greene par Fritz Lang, qui s’est alors fait une spécialité des films noirs mais qui reniera quelque peu ce long métrage par la suite (comme pas mal d’autres d’ailleurs), est mise en musique par rien de moins que Miklos Rozsa, lui aussi pointure du noir s’il en est.

 

Jonglant, comme à son habitude, entre ses phrasés mélodiques typiquement européens et les codes incontournables du genre, Rozsa livre une de ces B.O hybride dont il a le secret. Avec un thème  basé sur  la condition du héros, ancien interné dans un asile plongé dans une machination nazie cauchemardesque, la partition du maestro donne le beau rôle au suspense et la paranoïa via des cordes torturées.

 

 

La proximité de certaines  thématiques des deux media s’est révélé plus que payante même si parfois un peu trop grandiloquente.

 

 

----------------------------------

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags