21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 15:40

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : MEDEE. L’EPOUSE BARBARE.

 


C'est de qui : N. Pena et B. Le Callet

 

 

La Couv':

Voyage de noces...Barbares!  /  Médée 3  Vs.  Le Retour des Titans

Déjà croisées sur B.O BD? Oui

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Après sa trahison et l’assassinat de son frère Médée quitte sa terre natale en compagnie de Jason a qui elle a permis de dérober la Toison en échange d’une promesse de mariage. Mais le père de notre tragique héroïne ne compte pas laisser ce crime impuni et envoie une partie de sa flotte à la poursuite des voleurs.

Après avoir réussi à se débarrasser –momentanément ?- de leurs poursuivants (grâce à la défloraison de Médée !), les argonautes retournent en héros à Iolcos où Jason doit régner…mais les épreuves ne sont pas terminées.

 

Blandine Le Callet continue de dérouler sa version féministe et passionnante de l’histoire de Médée dans ce troisième épisode toujours plus sombre. De son coté, Nancy Pena, dont nous avions relevé l’ingéniosité de la mise en scène du tome précédent, persiste et signe avec des trouvailles narratives toujours intéressantes, notamment les volutes de fumée ou le bracelet-serpent de l’héroïne qui lient des cases voire des planches entre elles.       

 

 

 

L’artiste donne également un ton plus dramatique à l’histoire, rehaussé (ou assombri, c’est selon) par le travail des coloristes, les scènes au royaume des Phéaciens et celles dans la chambre de Pélias sont particulièrement marquantes de ce point de vue.      

 

Un troisième volet qui monte en puissance et promet une conclusion qui s’annonce, évidemment, tragique !

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? LE RETOUR DES TITANS

 

 

C'est de Qui ? F. De Masi

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous ? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Si chez nous le titre transalpin s’est transformé en ce Retour des Titans, et, pour les pays anglo-saxons en Goliath and the sins of babylon, il s’agit bien, à la base, d’un des nombreux films de la franchise Maciste.

 

Profitant du regain d’interet pour le péplum, l’Italie mettra en branle pléthore de séries B ayant le colosse comme héros. Pour celui ci, notre bonhomme vient délivrer, par les pains dans la tronche et l’incendie généralisé, les jeunes filles de Babylon promises chaque année au sacrifice (on savait s’amuser à Babylone à l’époque dites-donc !).

 

De Masi, de formation classique, a, tout comme ses illustres compatriotes stakhanovistes de l ‘époque, déjà une quantité impressionnante de films à son actif, et ce dans des genres aussi divers qu’improbables.

Ce n’est pas sa première rencontre ni avec le Péplum ni avec le personnage, et ça s’entend bien dans cette B.O où sont réunis tout les ingrédients attendus : thème mettant en exergue la bravoure du héros, pistes plus romantiques ou nostalgiques, passages de suspense bien dosés…

 

Le compositeur s’appuie essentiellement sur ses cuivres la plupart du temps, utilisant les instruments au maximum de leur possibilité avec beaucoup d’inventivité.

 

 

 

-----------------

 

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags