16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 08:23

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : LE CREPUSCULE DES IDIOTS

 


C'est de qui : P. Krassinsky

 

 

La Couv':

Religion de Singe  /  Le Crépuscule des Idiots  Vs.  Bacchanale

Déjà lu chez nous ? Oui.

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Vaste sujet, brulant et d’actualité s’il en est (mais depuis pas mal de siècles remarquez) que la religion. En BD, elle a plutôt la côte d’ailleurs, on l’a vu (si, si, souvenez-vous on avait même fait deux cycles sur le sujet), mais les albums et séries les plus efficaces sont souvent ceux qui la brocarde.

 

Nous nous réjouirons donc que Krassinsky, qui se fait trop discret si vous voulez mon avis (si vous ne le vouliez pas en même temps vous ne seriez probablement pas en train de lire ces lignes), ait abandonné l’idée de faire un album lambda et ait recentré son projet (longuement muri !) sur une satyre anthropomorphique réjouissante.

 

Prenant comme protagoniste principal l’un de ses singes cobayes envoyés dans l’espace par la Nasa pendant la décennie 50-60 qui serait retombé dans la région nippone du parc de Jigokudani (rien que cette idée est excellente) l’auteur nous présente une tribu de singe, dirigée d’une main de fer par un mâle dominant, dont les croyances (c’est le cas de le dire !) vont être ébranlées par l’arrivée de ce messie et du concept qu’il prêche, celui de l’existence de Diou.

 

De luttes d’influence en péchés capitaux, de flagellations en massacres sanglants, cette comédie acerbe et clairvoyante est un un pamphlet anti religieux fin et délicieux à lire (surtout pour un athée éclairé comme votre serviteur).

 

 

 

De plus, vous savez comme j’apprécie le trait « à la main » et la couleur directe, et là, on peut dire que j’ai été servi, Krassinsky oppose au style ultra réaliste superbe des décors, un beaucoup plus caricatural très amusant pour ses protagonistes simiesques. Fond et forme au service d’un sujet pareil, que demander de plus !

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? BACCHANALE DE SAMSON ET DALILA

 

 

C'est de Qui ? Saint Saens

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous ? Oui, au moins une fois je dirais.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Si Samson et Dalila est probablement l’un des opéra les plus connus de son auteur, voire du genre en France, il faut savoir que Saint Saens qui mettra des années à accoucher de son opéra, n’avait pas, à la base, prévu de faire de l’épisode biblique une œuvre aussi développée.

 

Ceci explique en partie la présence de cette bacchanale instrumentale dans le troisième et dernier acte, conçue aussi dans le souci d’amener un peu de gaieté et de légèreté dans un opéra autrement fort sombre et recouvert par l’ombre imposante de Wagner. A un caractère héroïque, soutenu par des ballets travaillés, la bonne humeur parfois sauvage de cet intermède est une vraie respiration.

 

C’est uniquement ce passage que j’ai retenu pour notre Crépuscule, quitte à l’écouter en boucle au fil des chapitres de la BD.

 

 

-----------------

 

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags