10 septembre 2016 6 10 /09 /septembre /2016 08:25

 

 

 

Consacrons donc notre week-end à la SF, au sens large, dans la BD, avec nouveautés et vieilleries, mais que du bon, comme d'hab':

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : ODYSSEE SOUS CONTROLE

 


C'est de qui : Dobbs & Perger

 

 

La Couv':

(Peu de) Science, (beaucoup de) Fiction  /  Odyssée Sous Contrôle  Vs.  I Married A Monster From Outer Space

Déjà croisé sur le site? Oui, les deux.

 

 

C’est édité chez qui ? Ankama

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Le lointain futur. Maistre est un agent secret capable de changer d’identité comme de chemise qui a été chargé d’enquêter sur de multiples disparitions. En route pour Pink-Moon il fait la connaissance d’Inès, une charmante jeune femme dont-il s’entiche.

Quand elle vient à son tour à disparaître, il n’hésite pas à tout tenter pour la retrouver, quitte à faire l’ultime faux pas.

 

Pour ce one-shot, de son propre aveu, Dobbs n’a pas hésité à prendre des libertés avec le matériau d’origine. S’il garde l’idée de base, ses ajouts (et ses clins d’œil !) sont payants, même si on pourra regretter quelques raccourcis narratifs abrupts et autres mises en page ambitieuses mais parfois déroutante.

 

 

 

Cela étant Odyssée sous Contrôle est, à l’image de son scénario et de ses trois créateurs/adaptateurs, un album qui réserve d’intéressantes surprises et dont la partie graphique, avec son style réaliste et ses choix de couleurs audacieux,  est l’une des plus réussies d’une collection qui a pourtant déjà livré de belles choses.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? I MARRIED A MONSTER FROM OUTER SPACE

 

 

C'est de Qui ? Plein de gens, dont de forts bons !

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu dans le coin? Quasiment tous oui.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Avec son titre de nanar de seconde zone, ce petit film fauché de la fin des années 50 au succès d’estime pêché dans les drive-in à l’époque, qui raconte la tentative d’invasion de la Terre par des vilains E.T peut se targuer d’avoir une B.O au casting all stars !

 

Jugez plutôt : Victor Young, Franz Waxman, Leith Stevens, Nathan Van Cleave, Aaron Copland, Hugo Friedhofer…j’en passe et des meilleurs! Alors, si vous êtes amateur ou que vous suivez B.O BD depuis quelque temps, vous savez qu’il est tout à fait impossible qu’un film –surtout avec un titre pareil- ait pu avoir autant de noms prestigieux associé à sa musique. Mais en 1958 le syndicats des compositeurs entama un grève, obligeant les studios à aller enregistrer les B.O à l’étranger, ou, comme dans le cas qui nous interesse, à piocher allègrement dans les stocks !

 

Nous nous retrouvons donc avec une grosse quinzaine de pistes piochées dans le répertoire des plus grands et mises bout à bout sur les images avec soit beaucoup de talent, soit, et je pense que c’est plutôt ce cas de figure, un grand coup de bol qui fait que l’ensemble fonctionne plutôt bien et passe quasiment sans anicroches.

 

De la B.O old school à tendance épouvante fantastique avec ce qu’il faut de suspense et même de romance très en phase avec  notre adaptation de Wul.

 

 

 

--------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags