20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 07:03

Allez, ca y est cette fois c'est la bonne, la der des der, et toujours avec Ange, pour finir en beauté!

 

 

 

LA BD:

 

 

C'est quoi ?  La geste des chevaliers dragons (série)

 

C'est de qui ? Ange (scénariste) et plein de dessinateurs : Varanda, Briones, Guinebaud, Paty, Démarez, Meddour, Ruizge, Guiton, Looky, Cossu, Vax, Palma, Sentenac, Boutin-Gagné, Alexe pour les histoires longues sans oublier le coloriste de la plupart de la série : Paitreau.

 

 

Voici la 2e partie de la conclusion de cette saga estivale où je partage avec vous quelques points qui m'ont semblés curieux ou bizarres (erreurs des auteurs ou mauvaises lectures et/ou incompréhensions de ma part).

 

Ange nous a fait des commentaires sur ces points qui sont à découvrir après chaque tome cité.

 

14 – La première : les bizarreries par rapport au contexte néolithique sont soulignées par les novices donc rien à dire de plus.

6 - Par-delà les montagnes

4 – Brisken

9 - Aveugles : j'ai du mal à croire que les matriarches des 6 ordres concernés n'étaient pas d'accord pour cette "mise à l'épreuve" de chevaliers expérimentées. Il a quand même fallu les droguer, pendant plusieurs jours pour celles des ordres les plus éloignés, pour qu'elles se réveillent en même temps. En admettant que les 5 matriarches hors Messara (dont 3 que nous ne verrons pas) ignoraient la teneur réelle de l'épreuve. - L'ombre de Narak a changé de nom depuis Brisken : Samera est devenue Halyssa.

 

Ange : Les Ombres ont plusieurs noms. Et non – les autres Matriarches ne savaient pas, mais on laisse l’ombre planer sur le nombre de complices auxquels notre Matriarche coupable a fait appel pour sa conspiration.

 

 

 

 

 

1 – Jaïna : il semble un peu étrange que tous les hommes du fort ne soient pas déformés (à moins qu'ils ne soient cachés). – Pourquoi Ellys ne s'est-elle pas défendue?

 

Ange : C’est une des particularités du Veill que nous devons absolument garder pour des raisons scénaristiques – le Veill n’agit pas sur tout le monde de la même manière, ni dans le même temps, et des effets ou des retards psychologiques ne sont pas à exclure. Dans « Jaïna », les soldats de la Forteresse sont atteints mentalement mais pas physiquement. Dans « Par delà les Montagnes », les Nauris sont atteints physiquement mais pas mentalement. Peut-être que les discours enflammés du Prince ont fait un blocage psychologique dans la Forteresse qui a retardé les effets du Veill sur les soldats. Et peut-être que Jan dans le Tome 2 pensait vraiment que le talisman le protégeait, et donc que là aussi l’effet maléfique a été retardé.

Mais le Veill vous rattrapera toujours.

Ellys ne s’est pas défendue parce qu’elle était jeune et innocente, terrifiée, et sensible à l’autorité.

 

 

 

3 – Le pays de non vie : il semble que la Mara de ce tome ne peut pas être la petite récitante du tome 9 puisqu'elle est d'Ishtar et pas de Messsara… Mais cela permet de boucler pour Akanah et Eléanor qui suivent Oris. À moins qu'il n'y ait un non-dit sur des échanges d'apprenties chevaliers dragons entre les divers ordres… ce qui semble improbable ici puisque c'est Messara qui avait besoin de renouveler ses troupes après le massacre de Brisken.

 

 

Ange : Non non, c’est bien la petite Mara. Et oui, elle a changé d’Ordre.

 

5 – les jardins du palais : une certaine ambiguïté viendra par la suite avec l'ordre de Faïza actif ou fermé selon les tomes. – c'est la seule fois où des croisements entre dragons et autres créatures sont évoqués.

 

Ange : Faïza est un Ordre des Chevaliers Dragon qui sera fermé après la mort de Ralène, quelques années après « Les Jardins du Palais ». Il est de nouveau actif en époque 2, au temps de La Guerre des Sardes.

 

 

 

 

2 – Akanah : la hache semble ici être faite en écailles de dragons et nous n'apprendrons que bien plus tard qu'elle est en métal.

 

 

Ange : C’est en effet une des trois armes en métal.

 

 

19 – L'antidote : le remède est d'abord décrit comme des feuilles séchées d'une plante. Mais, à la fin de l'aventure, Akanah a récupéré un sac contenant aussi des racines! Une plantation est envisagée avec redevances pour Akanah et Eléanor, mais cela risque d'être difficile si les racines sont desséchées!

 

Ange : Allez, il y a aussi des graines.

 

 

 

 

12 – Ellys : comme signalé dans la chronique, le maître d'armes Henj a beaucoup de chance d'avoir combattu le dragon sans aucune séquelle… C'est bien l'un des rares hommes de la série à en sortir intact physiquement et intellectuellement.

Ange : Cela peut se déclarer au fil des ans.

 

13 – Salmyre : sur la carte, il y a une grande zone orange qu'on ne revoit pas sur la carte finale (tome18) et que je pensais correspondre à un grand désert.

Ange : Il est très important pour notre crédibilité scénaristique que les cartographes se trompent régulièrement.

 

8 – Le chœur des ténèbres : selon les tomes, il y a une certaine ambiguïté entre "iNoire" et "iVoire"… peut-être due à une correction involontaire (voir tome 9).

Ange : Oui, c’est « Inoire ».

 

 

7 – Revoir le soleil : là encore, je me pose des questions sur le Veill qui a agi sur le haut lignage, mais pas sur les esclaves! - Et sur l'organisation de la cité : au début Vaune dit vouloir rencontrer les "3 grands", puis elle rencontre "le grand couple"… Un grand aurait-il disparu entretemps?

Ange : Il n’a pas disparu, mais « Le Grand Couple » fait partie du Conseil des Trois. La petite héroïne esclave est vierge, mais le Veill aurait fini par atteindre les esclaves, bien sûr ! Nous allons revoir tous ces enfants esclaves fugitifs dans un tome proche, dessiné par Alexe, et il y aura quelques séquelles.

 

22 – La porte du nord

 

16 – La déesse : encore une fois, le Veill semble avoir épargné les habitants d'un village qui vont aider les chevaliers. Pourquoi cette résistance? - La matriarche serait-elle Haro du tome 11? Même cheveux gris et même coupe, mais marques aux yeux spécifiques à ce tome… et caractère différent selon moi. - La signification du terme "raïad" est découverte au détour d'une bulle : "femme guerrière"… Les Nauris (tome 6) ont sans doute croisés les missionerias.

 

Ange : La Matriarche n’est pas Haro du tome 11, car les deux histoires se passent à deux époques différentes. « La Déesse » se passe en l’an 300 environ, Haro, de « Toutes les Mille et une Lunes » voit le moment du déclenchement de la Guerre des Sardes, trois siècles plus tard. Pour le village, même commentaire que pour les esclaves de « Revoir le Soleil », ils sont touchés, mais on en verra les séquelles plus tard.

Les Nauris ont croisé les Missionerias ! Bien vu ! Tu es la troisième personne à l’avoir remarqué, Gen.

 

 

10 – Vers la lumière : la seule fois où sont montrés des vaisseaux volants de l'ordre (des "voiles pourpres"), point qui semble en contradiction avec les chemins de pierres rouges à proximité desquels volent les vaisseaux (tome 19) puisque le combat a lieu en plein désert. – Les novices viennent de Faïza qui est une coquille vide dans le tome 5… à moins qu'une autre ville de la partie Est de l'empire ait le même nom!

 

Ange : Non, il y a bien un chemin de pierres pourpres qui dessert cette route volante. Et les novices viennent de Faïza, parce qu’à l’époque de la Guerre des Sardes, l’Ordre de Faïza est de nouveau ouvert.

 

11 – Toutes les mille et une lunes : si on compte en lunes terrestres, cela fait une rencontre tous les 76-77 ans. Cela semble difficilement compatible avec la marque identique sur les fronts de la matriarche d'Ishtar Farida, 38 ans, et sa novice Amarelle, ~13 ans… Cet écart correspondrait à des lunes de ~9 jours qui semblent plus compatibles avec une éventuelle réélection de l'ancienne… et conforme à une image fugitive d'une voute où j'ai cru distinguer 5 lunes autour de la planète. – Faïza est annoncée comme fermé par Haro au début, mais vers la fin il est dit que 2 novices de Faïza sont mortes! – La première épreuve des novices et les discussions du conseil commencent alors qu'il manque encore 5 ordres (voir page 6). – Pourquoi Letty crie-t-elle "Messara" en frappant sa tortionnaire au lieu de "Ishtar"?

 

Ange : Les lunes sont en effet différentes, et hou-là ! Que raconte Haro ! L’Ordre de Faïza est rouvert. Elle s’est trompée, c’est sûr. Et Letty allait certainement dire « Messara, tous des petits bras ! » ou « Messara, j’aime pas ça ! ». Pauvre Letty, certainement, une erreur de sa part elle aussi.

 

 

14 – La première : comment des hommes ont-ils pu tailler une montagne pour en faire le fort avec un dragon à l'intérieur? – Comment le dragon a-t-il été endormi aux temps néolithiques?

 

Ange : Alors là… secret défense, parce que des histoires et des révélations sont prévues.

 

15 – L'ennemi : j'ai du mal à admettre que l'ordre ait laissé entre les mains d'un collectionneur (fût-il sultan!) une arme aussi légendaire que la 2e épée faite avec le même métal que la faucheuse d'Ishtar. – Pourquoi les gardes ne sont pas touchés par le Veill lors de l'enlèvement de Saraï, alors qu'en fin d'album Sarkis et Saraï se transforment rapidement? – Sur la carte du sultan, la partie orange dans le tome 13 est devenue bleue : serait-ce un bras de mer?

 

Ange : Toujours la même réponse pour le Veill – qui frappe à la vitesse qui arrange les scénaristes. Mais à la fin, le Sultan Sarkis et Saraï sont peut-être là depuis des heures. Et ah, cette Guilde des Cartographes, franchement, ils ne sont pas sérieux. Ou peut-être qu’une petite histoire de déluge pourrait apparaître…

Le Sultan ne garde pas très longtemps l’arme dans sa collection. Il faut dire que c’est la guerre et que les Chevaliers Dragon ont d’autres Sardes à fouetter.

 

 

17 – Amarelle & 18 - Arsalam : Le nom de l'impératrice a changé : Helsana -> Hersana. – La carte du monde est très différente de la précédente : les chaînes de montagnes ont bougées, ainsi que les fleuves. Ishtar s'est éloignée des montagnes et Salmyre s'est rapprochée de Messara. Un lac ou bras de mer est apparu au nord-est. La zone orange ou bleue a disparu…. Je sais que les dragons provoquent des changements dans le paysage, mais, là, il en aurait fallu quelques centaines!! (Voir en fin de chronique l'image de comparaison des cartes) – Les sardes ne portent plus d'armures comme dans le tome 10. Les choix esthétiques de Guiton ont totalement été oubliés.

 

Ange : C’est Helsana. Et certains cartographes vont être fusillés. Mais bon… Le tome 13 dans lequel apparaît la première carte est une histoire racontée à une jolie jeune fille. Peut-être les informations données ne sont-elles que menteries…

 

 

20 – Naissance d'un empire : Lorta est duc maintenant alors qu'il était prince dans le tome 15 (scène du bal). – L'impératrice s'appelle à nouveau Helsana. – Pourquoi les sardes ne parlent-ils plus normalement? – L'empire d'Occident a-t-il perdu 1/3 (tome 18) ou ½ (tome 20) de sa superficie?

 

Ange : Ce n’est pas le même Lorta. Les Lorta sont une grande famille très puissante dont nous entendons parler dans de nombreux albums. Le premier Lorta à apparaître chronologiquement est Yassine Lorta, jeune lettré issu d’une bonne famille d’Arsalam, qui est exilé de la ville à la fin de « La Déesse ». Il va fonder une famille à Messara, qui va rapidement faire fortune en occident et devenir une Maison Princière extrêmement riche et un peu frondeuse, du genre à causer des soucis aux Empereurs successifs. Le dernier descendant en date de cette lignée à avoir une importance dans notre scénario est le Duc de Lorta, dans « Naissance d’un Empire », mais un autre descendant de cette famille, extrêmement différent, va bientôt apparaître dans un album dessiné par Stéphane Colignon.

 

Et les Sardes parlent différemment selon l’époque de l’album, leur tribu et leur niveau d’occidentalisation. L’Empire a perdu 1/3 de sa superficie au moment de la négociation avec les Sardes, mais l’Ancienne en a profité pour se tailler son royaume à elle dans les territoires du Nord, ce qui a encore réduit la taille de l’Empire… Bref, mauvaise période pour la pauvre Impératrice Helsana. Aussi, n’oublions pas que les gens mentent, exagèrent et se trompent dans leurs dialogues…

 

21 – La Faucheuse d'Ishtar : les chevaliers auraient-elles un moyen de préserver leur virginité tout en jouant les prostituées dans un bordel? -  Verna est-elle la Viala du tome 2?  

HS - Les contrées du Levant : si les courants ont emporté la grand-mère des jeunes filles jusqu'à l'île, j'ai du mal à croire qu'ils puissent les ramener d'où la grand-mère est venu. Auraient-ils complètement changé de sens?

 

Ange : Les courants varient selon les saisons, et puis il y a le vent et les routes maritimes ! Oui, Verna est Viala… Disons que ce sont peut-être deux prononciations régionales de son nom.

 

La jolie fille qui joue la prostituée est une Ombre (elle n’est donc pas vierge). La petite fille est le Chevalier.

 

Merci de cette discussion, c’est un plaisir que d’échanger sur cette série que nous adorons !

 

 

 

 

Merci beaucoup à Ange pour les explications et révélations donnés dans ses commentaires.

 

--------------------------

 

 

                                                                                          Chronique de Gen commentée par ANge

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags