3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 15:48

 

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 


C'est quoi : COOPERHEAD

 


C'est de qui : Faerber & Godlewski

 

 

La Couv':

Comics Parade  /   Cooperhead  Vs.  Crank. High Voltage.

Déjà croisé sur le site? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Urban

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Dilemme : fan de western mais plus réticent en ce qui concerne la SF j’hésitais à me plonger dans Cooperhead, vendu par son scénariste comme le premier mais avec tout les caractéristiques de background du second.

Force est de reconnaître que j’ai bien fait de tenter l’aventure car si elle ne révolutionne aucun des deux genres elle en utilise à bon escient les ingrédients respectifs pour un mélange qui prend plutôt bien.

 

Clare Bronson (référence à l’interprète « bad ass » de Death Wish ?) policière dure à cuire et fort tête a décidé de se faire muter dans un coin paumé de sa galaxie, où les rednecks sont remplacés par des extra terrestres hauts en couleurs et les indiens par des androïdes très humains (qui font beaucoup penser au Bishop et ses déclinaisons d’Alien et ses suites).

 

A peine arrivée elle va devoir résoudre le meurtre de toute une famille de locaux verts à plusieurs bras, faire avec les humeurs de son nouvel adjoint tout en  veillant sur son rejeton qui manque se faire boulotter par de répugnantes créatures.

 

 

Vous l’avez compris Cooperhead est un comics bien écrit –à défaut d’être vraiment original-chargé d’adrénaline, pas dénué humour et, autre point appréciable, dont la première intrigue se conclut à la fin de ce tome 1.

Si je ne suis pas super fan du trait il faut reconnaître qu’il va bien à l’ambiance du titre.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? CRANK. HIGH VOLTAGE

 

 

C'est de Qui ? M. Patton

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu dans le coin? Oui.

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Si vous êtes de la génération de votre serviteur le nom de Mike Patton vous est forcément familier. Frontman de Faith No More, combo ricain imaginative plébiscité par toute une frange de la presse spé et par un large public d’amateurs, il a par la suite sensiblement élargi son répertoire en naviguant de la musique vocale expérimentale au traditionnel yddish en passant par le death metal, le rock bruitiste ou encore le free jazz et l’électro (notamment avec l’éphémère groupe MrBungle)…avant de se frotter à la B.O de films.

 

Le retrouver sur un navet film comme la suite du déjà pas terrible Crank est assez surprenant mais ce serait mal connaître Patton que de penser qu’il va produire quelque chose de lambda. Sur 32 pistes (en moins de 55 minutes !) le touche à tout passe du surf rock furibard au détournement de musiques folkloriques (orientales ou mexicaines) et insuffle dans cette galette épuisante toute l’énergie et la pluralité dont il a le secret.

 

Si difficilement écoutable en tant que telle, la B.O de Crank 2 a fait son petit effet sur le tome 1 de Cooperhead, dynamitant ce qui n’aurait pu être qu’une lecture classique en expérience décoiffante.

 

 

 

---------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags