6 août 2016 6 06 /08 /août /2016 15:58

 

 

 

Un week-end où l'on va croiser un Paquet de Singes!

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi ? LES AILES DU SINGE. WAKANDA.

 

 

C'est de qui : E. Willem

 

 

La Couv':

Monkey Business  /  Les Ailes du Singe  Vs.  The Killing

Diéjà croisé sur le site? Oui

 

 

C’est édité chez qui ? Paquet

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Ayant littéralement adoré l’Epée d’Ardennois, c’était avec impatience que j’attendais la nouvelle série de son auteur. Changement radical de décor avec ces Ailes du Singe puisque nous voilà dans le New-York des années 30 en compagnie d’un aviateur au chômage en pleine Dépression (la sienne et l’historique !).

Mais une bande de terroriste qui a pris en otage le gotha de la ville à bord d’un dirigeable va remettre notre héros sur les rails…enfin, dans les airs surtout.

 

Tout en gardant le style graphique anthropomorphique disneyen qui a fait la réussite de ses précédentes séries, Etienne Willem livre un récit d’aventure/espionnage mâtiné de romance et d’humour dans la plus grande tradition des films d’époque.

 

Si tout va très vite, histoire de tenir dans un album de 48 pages, le rythme est plutôt bien géré et l’on a même l’occasion d’en apprendre  un peu plus sur notre primate volant et sur sa Némésis qui, gageons le, reviendra dans un probable second volet.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? THE KILLING

 

 

C'est de Qui ? G ; Fried

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu sur B.O BD ? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Pour son second long métrage Kubrick réalise rien de moins que ce que beaucoup d’amateurs considèrent comme un modèle de film noir. Il faut dire qu’au talent déjà florissant du réal’ s’ajoute un roman solide retravaillé pour le grand écran par l’écrivain Jim Thompson, l’un des meilleurs écrivains du genre.

 

Si la filmo de Kubrick est également célèbre pour l’utilisation qu’il fera de grandes pièces de musique classique, ses premiers films ont de véritables B.O. Pour The Killing c’est à Gerald Fried qu’il fait de nouveau appel après leur collaboration sur Fear And Desire (les deux hommes se retrouveront pour les Sentiers de la Gloire, entendu chez nous d’ailleurs).

 

Et le choix s’est avéré payant tant le score audacieux et aussi chargé en suspense qu’en adrénaline de Fried participe à la réussite du film. Jouant sur la puissance d’évocation des cuivres, bien secondés par les percussions (cymbales en tête) pour les passages d’action, le compositeur sait décliner son thème principal sans le rendre redondant et en gardant une unité constante importante dans le genre.

Un score nerveux et old school qui ne démérite pas sur le rythme effréné de Wakanda !

 

 

 

----------------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags