5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 07:25

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : BATMAN BLACK AND WHITE 2

 


C'est de qui :  Divers

 

 

La Couv':

Batman, toujours Batman  /  Batman Black and White  Vs.  Forever

Déjà croisé sur le site? Pas mal d’entre eux ouais.

 

 

C’est édité chez qui ? Urban Comics

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Second volet de l’anthologie maousse consacrée aux courts récits mettant en scène le justicier de Gotham et sa riche galerie de personnages, Batman Black and White est la reprise par Urban de la série Gotham Knights qui a vu se succéder la crème de la crème du monde du comics.

 

Sur plus de 320 pages on croise donc des pointures aux styles et talents aussi bons que variés, jugez plutôt : Dave « Watchmen »Gibbons, le regretté Darwyn Cooke, Daniel Zezelj, Brian « 100 Bullets » Azzarello, Gene Colan, Sean « Criminal » Phillips, Paul Dini, Kyle Baker… la liste est aussi longue qu’impressionnante et, coté ambiances on passe de la comédie décalée à la psychologie sombre en faisant un détour par l’hommage appliqué ou irrévérencieux.

 

Forcement, sur un exercice de style imposé tel que celui ci (pagination réduite, absence de couleur,…) l’intérèt des récits est variable mais la qualité reste constante et les afficionados du Dark Knight apprécieront grandement ce pavé.

 

 

Pour les autres sachez que l’histoire dessinée par le grand Enrique Breccia (et scénarisée par Alan Grant tout de même) vaut à elle seule l’achat du bouquin, voir ce que le maestro fait sur de la licence est un plaisir de bédéphile !

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? BATMAN FOREVER

 

 

C'est de Qui ? E. Goldenthal

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu sur B.O BD?  Une poignée de fois oui.

 

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Alors que la franchise commençait –déjà- à battre de l’aile, les choses ne pouvaient prendre une plus mauvaise tournure que sur ce troisième volet (l’avenir prouvera que si en fait avec le catastrophique Batman et Robin de triste mémoire !). Schumacher aux commandes, Val Kilmer blasé sous le masque et des seconds rôles improbables.

 

C’est à Elliot Goldenthal qu’échoit la partie musicale. De par ses travaux précédents, dans des genres aussi éloignés que possible et pourtant toujours quasiment sans fautes de gout (citons par exemple le Drugstore Cowboy de Gus Van Sant ou Entretien Avec Un Vampire de Neil Jordan), il semble être l’homme de la situation, capable de produire de la musique d’adaptation de comics tout en gardant sa personnalité et en apportant un aspect adulte à l’affaire.

 

 Faisant table rase du passé, il choisit de ne pas reprendre le thème de Danny Elfman mais propose à la place quelque chose de plus sombre et plus engagé. La majeure partie du score est dédiée à l’action et c’est sur les cuivres et un déluge d’effets électroniques que s’appuie le compositeur pour appuyer le feu d’artifices visuel du film. L’humour est également présent via un thème jazzy qui n’est pas sans faire penser à l’Age d’Or Hollywoodien.

 

Las, à trop vouloir bien faire Goldenthal prend trop au sérieux son taff, élabore top sa musique et l’inclusion du thème un peu partout sous différentes formes finit par devenir lassant. Qui trop embrasse mal étreint, le résultat est trop riche et part trop dans toutes les directions pour vraiment emporter l’adhésion.

Néanmoins par petits morceaux choisis, en fonction des histoires de ce tome 2 de Batman Black and White, c’est tout à fait ce qu’il fallait !

 

 

 

----------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags