16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 14:54

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi ? SKY DOLL

 

 

C'est de qui : Canepa & Barbucci

 

 

Des Couv':

Les Opiums des peuples  /  Sky Doll  Vs.  Existenz

 

Déjà croisé sur le site? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Noa est une sky-doll, une créature artificielle mélange de biologie et de cybernétique qui a fait de nombreux métiers avant d'arriver à la station de lavage où elle rencontre Roy et Jahu. Ces deux-là sont en ambassade officielle au nom de la papesse Ludovique, Noa s'introduit dans leur vaisseau trouvant là une bonne manière d’échapper à sa condition mais tout va très vite déraper.

 

Notre improbable trio va se retrouver au milieu d’une machination visant à renverser le pouvoir en place où fanatisme et attentats sont relayés et amplifiés par les médias omniprésents.

 

Dans Sudra, le 4° tome qui vient de paraître, nos héros ont réussi à fuir un coup d’étât et se sont réfugiés sur une planète des plus étrange où tous vivent en harmonie, quelles que soient leurs croyances. S’ils goûtent à un peu de calme, les apparences s’avèrent rapidement trompeuses.

 

Dans le petit texte d’introduction du Sky Doll Decade, recueil contenant les 3 premiers tomes de la série ainsi que les publications annexes parues ensuite (tome « 0 », galerie, etc…), les auteurs expliquent en filigrane que leurs expériences respectives chez Disney et leur rapport à la religion ont été les moteurs d’inspiration de la série.

 

 

Et en effet, si de prime abord de par son design fourni, léché et très coloré à la croisée des genre (Manga, Franco-Belge, animation,…) Sky Doll pourrait passer pour un récit SF destiné aux ados, ses thématiques plus profondes qui brocardent société du spectacle et croyance aveugle (de façon un brin manichéenne certes) lui donnent un intérêt plus profond que sa narration maîtrisée confirme.

 

Sky Doll n’est pas sans faire penser aussi bien de par sa critique acerbe des medias, son univers graphique foisonnant, son background travaillé et sa maestria visuelle à Urban, la série SF de Brunschwig et Ricci, chez Futuropolis. Seul peut être son rythme de parution erratique – 4 albums en 16 ans- qui a du mettre a rude épreuve plus d’un fan, l’empêche peut être d’être un fleuron du genre. Gageons qu’une fois terminée (avec le prochain tome), toute une génération pourra redécouvrir et apprécier à sa juste valeur cette série où l'imagination et la démesure règnent.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? EXISTENZ

 

 

C'est de Qui ? H. Shore

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu sur B.O BD ? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Le toujours inspiré Howard Shore, après quelques collaborations aussi différentes que réussies avec Cronenberg (Naked Lunch, The Fly,…) est chargé de mettre en musique ce scénario cyberpunk aussi dérangeant que captivant.

 

Se basant, comme souvent quand il aborde ce genres de films, plus sur les sonorités que sur la mélodie, dans une économie de notes savamment orchestrée, Shore compose un thème très sombre, limite malsain, qui donne son ton mystérieux au film. Il utilise surtout les cordes (notamment la harpe) dans des registres inhabituels, très tendus  et rajoute des touches d’électronique pertinentes.

 

 

-----------------------------

 

Une chronique de Fab et Gen

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags