13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 14:37

 

 

 

Gen, la spécialiste Fantasy chez B.O BD revient pour vous sur une série importante du genre sur laquelle se sont succédés des artistes aujourd’hui majeurs dans le domaine, chaque semaine elle vous fera revivre les grandes heures d'une saga qui compte aujourd’hui 22 tomes.

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 


C'est quoi : LA GESTE DES CHEVALIERS DRAGONS.

 


C'est de qui : Ange au scénario, et, aux dessins: Varanda, Briones, Guinebaud, Paty, Paitreau, Démarez, Meddour, Ruizge, Guiton, Looky, Cossu, Vax, Palma, Sentenac, Boutin-Gagné, Alexe pour les histoires longues sans oublier le coloriste de la plupart de la série : Paitreau.

 

 

Des Couv':

 

Le dernier tome paru:

La Saga De L'été

Le Premier tome:

 

 

 

Déjà croisés sur B.O BD ? Pas mal d’entre eux oui.

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? "Nul ne sait pourquoi les dragons apparaissent… Leur seule présence déforme la réalité… À mesure que le dragon grandit, vieillit, le voile maléfique croît comme des ronds à la surface d’un lac. Nous l’appelons le Veill. Le Veill tord les choses, transforme les animaux et les gens en êtres monstrueux… Seules les vierges ne sont pas rongées par le Veill. Seules les vierges peuvent approcher la bête pour la tuer"

 

Voilà pourquoi et comment ont été créés les ordres de chevaliers dragons. Seules les épées faites en écailles de dragon peuvent percer la carapace des dragons ou une hache faite avec du métal modifié par le Veill (voir le tome 21 : La faucheuse d'Ishtar qui est un recueil de courts récits).

 

 

 

Cela a commencé comme une série de fantasy classique où les preux chevaliers tueurs de dragon avaient été remplacés par de farouches vierges guerrières, indétectables par les créatures et pouvant donc les approcher au plus près et, si possible, les tuer.

 

La 1e était plus une amazone légèrement vêtue, dans le style des peintures de Frazetta que celui d'une jeune vierge à peine sortie du couvent. Puis l'imagerie a évoluée au gré des saisons (et des dessinateurs) et des lieux d'apparition des dragons ou des conflits impliquant les ordres.

 

La série s'est assez rapidement écartée de la simple opposition des dragons aux guerrières pour introduire les attaques des créatures générées par le Veill, hélas souvent des humains transformés en sortes de goules monstrueuses.

 

Puis le contexte de cet univers s'est affiné avec les rivalités entre les ordres et les chefs des divers états, même si, officiellement," l'ordre ne se mêle pas de politique" (voir tome 4 : Brisken). En particulier, les conflits entre l'Empire et l'ordre de Messara reviendront plusieurs fois, mais  aussi  ceux avec les ordres religieux dominés par les hommes qui n'apprécient pas vraiment de devoir faire appel à des femmes sorties du statut féminin normal (selon eux).

Un personnage du tome 9 les décrit ainsi : « un ordre exclusivement féminin, composé d’illuminées frigides… qui se mêle de toutes les affaires du pays… dont l’influence financière devient insupportable et dangereuse… »

 

 

 

Une bonne partie des hommes intervenant dans les albums sont assez abominables. S'ils ne sont pas devenus fous à cause du Veill, ils sont soit des guerriers ne supportant pas de s'être fait "voler la vedette" par des femmes, soit des politiques qui ont peur de la puissance guerrière et financière de l'ordre et font tout pour le briser.

 

Heureusement plusieurs personnages masculins  ont des personnalités lumineuses qui compensent un peu la médiocrité des autres.

Et, en plus, n'allez pas idéaliser les chevaliers dragons : elles ont aussi leur part de folles dangereuses, de manipulatrices, de politiciennes sans cœurs et sans âmes.

 

 

 

Ange, scénariste bicéphale à demi-féminin et à demi-masculin, excelle à raconter la complexité des relations entre hommes et femmes face aux menaces variées du monde qu'il a créé : dragons destructeurs, mutations plus ou moins dramatiques liées au Veill, complots politiques, oppression religieuse, guerres entre états ou entre l'Orient et l'Occident. Petit à petit il nous a montré une société civile aux mœurs différentes selon les secteurs : pratique de l'esclavage ou non, peuples sédentaires ou nomades, riches cités indépendantes ou petits états ou grands empires…  

 

Nous en resterons là pour aujourd’hui. La suite viendra avec des groupements de tomes assemblés par ordre chronologique plutôt que de parution parce qu'Ange n'avait pas vraiment facilité les choses aux lecteurs : les tomes ayant paru sans souci d'une « time line » quelconque, ce qui avait incité ainsi les amateurs à chercher une chronologie logique.

Magnanime, Ange en a enfin révélé une qui est maintenant donnée en pages de garde finales des albums. Même si j'ai des doutes sur 1 ou 2 tomes par rapport à leur place.

 

 

Voici la liste selon la chronologie :

14 – La première

6 - Par-delà les montagnes

4 – Brisken

9 - Aveugles

1 – Jaïna

3 – Le pays de non vie

5 – les jardins du palais

2 – Akanah

19 – L'antidote

12 - Ellys

13 – Salmyre

8 – Le chœur des ténèbres

7 – Revoir le soleil

22 – La porte du nord

16 – La déesse

10 – Vers la lumière

11 – Toutes les mille et une lunes

14 – La première

15 – L'ennemi

17 – Amarelle

18 - Arsalam

20 – Naissance d'un empire

Hors chronologie : tome 21 – La Faucheuse d'Ishtar et tome HS = Les contrées du Levant

 

 

 

 

---------------------------------

 

 

Une chronique de Gen

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags