5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 10:16

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : HELLBOY AU MEXIQUE

 


C'est de qui ?  Mignola et une poignée d’artistes.

 

 

La Couv':

Comics 'Round up  /  Hellboy au Mexique  Vs.  Night of the bloody apes

Déjà croisés sur B.O BD? Oui, quasiment tous.

 

 

C’est édité chez Qui ?  Delcourt

 

 

Une Planche:

 

 

Ça donne Quoi ? Renouant avec la recette qui a fait de Hellboy la série mythique qu’elle est aujourd’hui, à savoir : mélange d’humour noir et d’horreur gothique, saupoudré de bastons mémorables, le tout dans un format d’histoires courtes, ce quinzième recueil est un régal pour les afficionados du démon cornu.

 

Compilation d’une poignée de récits parus séparément aux States, Hellboy au Mexique se déroule en 1956, période où notre héros bourru s’est entre autre choses acoquiné avec une fratrie de lutteurs mexicains/c(h)asseurs de monstres, a croisé le monstre de Frankenstein et…s’est marié !

 

 

Mignola signe les scénars et s’entoure de la crème pour illustrer, du vétéran Corben (qui trouve là chaussure à son pied) aux jumeaux Moon et Ba (avec qui il avait déjà bossé) en passant par le britannique McMahon, artiste de Judge Dredd.

 

Un album divertissant et fun à savourer à sa juste mesure alors que la prophétie annoncée par Mignola, la fin de la série pour ceux qui n’auraient pas suivi, vient de se réaliser avec  la sortie Outre Atlantique de l’ultime numéro de l’arc Hellboy in Hell !

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? NIGHT OF THE BLOODY APES

 

 

C'est de Qui ? A. D. Conde

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Un jeune homme à qui son père a transplanté un cœur de singe se transforme en créature repoussante et prend du bon temps - selon la philoophie d'Orange Mécanique- avant de tomber sur une « luchaodra » qui ne voit pas cette débauche de violence et de sexe d’un bon œil.

 

Rien qu’au pitch de cette obscure série Z mexicaine, vous aurez compris qu’on n’est pas dans le domaine de la sélection cannoise. Néanmoins, après quelques verres de téquila et avec beaucoup de second degré, Night of the bloody apes doit pouvoir s’avérer une sacré expérience à visionner.

Je vous laisse la tenter, je me contenterais de vous conseiller l’écoute de sa bande originale, composée par un illustre inconnu responsable d’une poignée de navets du même genre, où l’horreur la plus frénétique côtoie un suspense appuyé directement calqué des séries B dont la Hammer –entre autres- avait le secret et des passages mélo dramatiques asses cocasses vu la teneur du film.

 

Aussi décalé que les scénarios de Hellboy au Mexique, la musique de ce Night of the bloody apes en est un complément original.

 

 

 

---------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags