22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 10:11

 

 

Petite entorse à nos habitudes, pas de BD jeunesse aujourd'hui (en même temps vous avez été servis la semaine passée).

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : MARINA. RAZZIAS.

 


C'est de qui : Zidrou et Mattéo

 

 

La Couv':

Bad Girl  /  Marina. Razzias!  Vs.  Danton

Déjà lu sur B.O BD? Oui, sur les tomes précédents entre autre.

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Un troisième volet des plus aquatiques pour Marina, puisque, pour les passages dans la Venise de 1345 du moins, puisque l’on y suit notre héroïne et son effrayant compagnon (et ex bourreau) perpétrer leur vengeance contre ceux qui leur ont fait du tort en attaquant avec méthode les convois maritimes marchands, affaiblissant ainsi la puissance commerciale de la Cité des Doges, au grand dam de ses notables.

 

Un tome que l’on pourrait qualifier de transitoire pour la série la plus « Dufauxienne » de l’infatigable Zidrou, où la personnalité impitoyable de Marina s’affirme et où les relations avec son paternel atteignent un point de non retour qui promet une conclusion fatidique.

 

Le trait de Mattéo est toujours le point fort de la série, la filiation avec le grand Juan Gimenez –tout en gardant une part d’originalité affirmée- se confirmant au fil des albums pour notre plus grand plaisir.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

  

C'est Quoi ? DANTON

 

 

C'est de Qui ? Jean Prodromidès

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous? Oui

 

 

On peut écouter?

Ca donne Quoi ? Prodromidès, élève de Messiaen durant ses études au Conservatoire mais également amateur de musique sérielle et d’expérimentations sonores, a finalement peu œuvré pour le cinéma et c’est fort dommage quand on écoute ce qu’il a pu produire pour cette bio de Danton avec notre Gégé national (à moins qu’il ne soit toujours Russe ?). Loin de tout ce à quoi on aurait pu s’attendre pour un film historique, les compositions de Prodromidès se rapprochent plus de celles de Penderecki ou Ligeti, que les cinéphiles connaissent grâce, entre autre, à Kubrick et son Shinning. C’est bien simple, si l’on écoute cette B.O sans savoir pour quoi elle a été écrite on peut aisément la prendre pour une musique de film d’épouvante, c’est dire !

 

Si ce n’est quelques rappels de temps à autres, aucun thème dédié reconnaissable, aucune volonté d’unité mais plutôt un sentiment constant de malaise sous-jacent, matérialisé par une atonalité et même des dissonances proches parfois de l’expérimentation.

 

Une B.O qui calme très en phase avec la noirceur générale des Razzias de  Marina.

 

 

--------------------------------

 

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags