26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 09:32

 

 

 

 

LA BD:

 

 

C'est quoi : LE CONCILE DES ARBRES

 

 

C'est de qui ? Boisserie & Bara

 

 

La Couv':

Variations Gothiques  /  Le Concile des Arbres  Vs.  The Witch

Déjà vus ici? Oui, ensemble et séparément.

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Il me tardait de retrouver le trait si particulier de Nicolas Bara depuis la sortie du Chant des Malpas (déjà dans la collection Long courrier chez Dargaud), mon désir a été exaucé puisque le voilà à nouveau aux coté de son scénariste pour un récit où fantastique  et aventure font bon ménage, le tout parsemé d’une pointe d’humour.

 

Au XIX° siècle, un duo d’enquêteur peu assortis, spécialisés dans les enquêtes surnaturelles, est confronté à un cas de disparition enfantine au sein d’un hôpital au personnel suspicieux. Leurs investigations vont les amener à affronter l’esprits de druides, passés dans des arbres effrayants et dotés de vie.

 

Si le scénario est assez classique et prend quelques raccourcis un peu faciles, la partie graphique relève l’ensemble de fort jolie façon, entre la colo bien choisie et une narration experte.

 

.

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? THE WITCH

 

 

C'est de Qui ? M. Korven

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu sur B.O BD? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

Ca donne Quoi ? Lalo Schifrin aimait à dire que la B.O fait 70% du film. Et en effet, combien de longs métrages célèbres doivent en grande partie leur réussite à un thème et/ou une ambiance musicale ? De Star Wars à Il était une fois dans l’Ouest en passant par Le Parrain, 2001 ou Easy Rider, certains films ne seraient définitivement pas les même avec une autre B.O.

 

Mark Korven, enfant du rock et du jazz, connaît bien ses classiques et sait aller pêcher ses influences là où il faut. Pour mettre en musique ce fils fantastique se déroulant dans l’Amérique du XVII° siècle où une famille de colons isolée va être la proie d’une sorcière, le canadien fait appel au spectre de Ligeti et de Bartok mais c’est surtout l’ombre de Penderecki qui plane sur pas mal de pistes.

 

Combinant des voix éthérées quand elles ne semblent pas possédées à des stries de cordes parfois redoutables et des percussions quasi tribales, le compositeur livre une B.O habitée et entêtante, parfois extrême, parfois trop référencée mais d’une rare puissance évocatrice. Les 70% sont amplement remplis…dommage que les 30 autres aient fait défaut. 

 

Certains trouveront, probablement à raison, que la musique retenue est un peu extrême pour ce Concile des Arbres, mais son aspect horrifique parfois expérimental, croyez moi sur parole, comble largement les bémols du scénario.

 

 

--------------------------------

 

 

Une Chronique par fab

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags