9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 08:32

 

 

 

Une thématique hautement théologique ce week-end chez nous donc, cela étant, vous nous connaissez, on va ratisser large, et pas forcément toujours « catholiquement » correct !

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : PROTOTYPE

 


C'est de qui : R. König

 

 

La Couv':

 

 

Week-end Thématique: Dieu et la Bible dans la BD  /  Prototype  Vs.  Blade Runner

 

 

Déjà lu chez nous? Non

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? La création du monde et, en particulier, de l'Homme… Créationnisme ou Évolutionnisme?

Ralf König choisit de commenter joyeusement et avec beaucoup d'humour (en style gros nez) la 1e théorie. Attention, c'est une vision totalement décapante où on ne verra jamais Dieu (qui parle en écriture gothique), où le serpent Lucifer est appelé Lucky par ses intimes et où Adam va subir quelques redémarrages plus ou moins brutaux (reboot en langage informatique). C'est que c'est délicat un cerveau humain et, selon le réglage plus ou moins poussé, Adam passe des psaumes de louanges à Dieu (qui cassent les oreilles de Lucky) à la théorie de la relativité… Dieu l’aime en chanteur, Lucky le préfère un peu plus évolué, jusqu'au moment où Dieu lui fait remarquer que le rejet de Dieu est aussi le rejet du Diable… et, donc, qu'il n'aurait pas dû l'inciter à croquer dans la pomme de la connaissance!

 

 

Dieu va faire aussi quelques tests de fonctionnement du sexe d'Adam avec des résultats plus ou moins prévisibles. Puis, il va tenter de contrôler la libido d'Adam depuis une girafe à la taille humaine pour de chastes câlins (chastes… au début) jusqu'à la création de la femme Ève.

Merci à Ralf König d'en avoir fait une femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds… et d'avoir fait qu'Adam et Ève quittent d'eux-mêmes le jardin d'Éden pour découvrir le monde.

 

Deux autres relectures de la Bible suivent avec Archétype, qui revisite l'histoire de Noé, et Antitype, qui raconte la transformation du bourreau des chrétiens Saül en Paul. Bien sûr, ces deux autres livres sont aussi iconoclastes et hilarants que celui ci.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

C'est Quoi ? BLADE RUNNER

 

 

C'est de Qui ? Vangelis

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Une poignée de fois oui.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Vangelis alors au sommet de sa renommée autant dans l’électronique que dans la musique de film (il a remporté l’année précédente l’Oscar de la meilleure B.O pour les Chariots de Feu) signe ici une bande son complètement envoutante, sombre et hypnotique qui souligne parfaitement le côté glauque des images du film. Son choix d'instrumentation permet d'obtenir des sons aériens par moments et lui permet de passer en douceur du jazz à la musique électronique, de glisser des extraits sonores étouffés tirés du long métrage de Scott, de s’aventurer dans des textures orientalisantes, voire même de se permettre une incursion dans la composition dite néo-classique.

 

Certes ce choix musical peut paraître austère face à l’atmosphère de la BD de König, mais dans Blade Runner les hommes jouent à Dieu en créant les « réplicants » : des androïdes parfaits, mais à durée de vie limitée, et pouvant travailler dans des conditions impossibles pour les humains. Leur niveau intellectuel très élevé les poussent à rencontrer leur créateur pour lui poser l'éternelle question : "Pourquoi?"… Éternelle, car c'est la même que l'humanité pose à son (ses) Dieu(x): "Pourquoi suis-je là? Pourquoi la mort?..." Ici la confrontation avec le créateur finira mal car toute la rancœur accumulée suite à un esclavage va exploser dans la violence… et dans le meurtre du Père.

 

Blade Runner présente un monde mourant alors que Prototype raconte la naissance de l'humanité. La Fin en fond sonore du Commencement pour ajouter un peu d'ironie à l'humour décapant de l'album.

 

 

----------------------------

 

 

Une chronique signée Gen

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags