3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 09:11

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : TEBORI

 


C'est de qui : Robledo & Toledano

 

 

La Couv':

 

 

Déjà croisé sur le site? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Dargaud

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Les Yakuzas  et leurs impressionnants tatouages rituels ont toujours fait fantasmer le monde occidental. Cette  nouvelle série nous fait découvrir ces deux mondes via Yoshi, jeune membre d’un gang de motards violents confié par son grand père  à un maître tatoueur qui va lui enseigner son art.

Une dizaine d’années plus tard, si dans l’échoppe où il tatoue, Yoshi passe ses  journées à faire des modèles interchangeables et sans âmes, les choses sont toutes autres à l’étage. Seijun, son maître, pratique le Tebori pour des criminels jusqu’au jour où, amoché par une de ses fréquentations, le vieil homme passe la main à son disciple qui va découvrir un monde aussi fascinant que dangereux.

Récit à la croisée des genres, au dessin stylisé agréable et bien mis en couleur, Tebori se révèle accrocheur même s’il pêche parfois un peu par ses ellipses au sein d’une narration énergique.  

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? TRAINING DAY

 

 

C'est de Qui ? M . Mancina

 

 

La couv' 

 

 

Déjà vu sur B.O BD? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? De séries B d’action bas du front en blockbuster pas bien plus finaud (Twister ou Speed pour ne citer qu’eux), Mancina, ex-rocker et collaborateur de Hans Zimmer, n’a jamais eu vraiment l’occasion de prouver qu’il pouvait être autre chose qu’un faiseur formaté par son tristement célèbre ancien mentor. Training Day, avec une petite poignée d’autres œuvres (un peu d’animation pour Disney, une paire de films en costume) est une exception à la règle, le bonhomme y faisant preuve d’une retenue assez étonnante et d’autant plus manifeste quand on la compare à la poignée de morceaux de hip-hop entendus dans le film.

Sombre voire désespérée, pleine de thèmes atmosphériques à la limite de l’underscoring, la B.O de Training Day est un modèle de sobriété pour un thriller musclé comme l’est le film. Probable qu’un album haut en couleur et riche en action comme ce tome 1 de Tebori aurait aussi pu s’accommoder d’une musique plus rythmée et présente, mais la discrétion payante de la partition de Mancina apporte un contrepoint original. 

 

 

---------------------------------------

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags