1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 09:51

 

 

Histoire de dire que nous n'aurons pas consacré un FIBD d'Angoulême pourtant peu reluisant cette année, la chronique d'un titre d'actualité à plus d'un titre:

 

 

LA BD:

 

 

C'est quoi : OLD PA ANDERSON

 

 

C'est de qui ? Hermann & Yves H.

 

 

La Couv':

 

 

Déjà lus chez nous? Oui, ensemble même.

 

 

C’est édité chez qui ? Le Lombard.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Sud des Etats Unis, au début des 60’s, niveau tensions raciales, si l’esclavage a été aboli depuis belle lurette, dans les faits, la situation a peu évolué. Alors que son épouse décède, un vieil homme noir va apprendre un fait marquant sur la disparition de sa petite-fille, des années plus tôt. Il entame alors une vengeance sanglante, quitte à y laisser sa peau. Heureux hasard du calendrier des sorties, le dernier opus en date du duo Hermann est paru quelques jours avant que le papa reçoive un grand prix mérité (même si entouré de divers incidents cette année) au festival de BD d’Angoulême. Ce nouvel album reste dans la lignée crépusculaire de son prédécesseur, l’âpre  western Sans Pardon, mais se place quelques crans au dessus niveau réussite, autant qu’avait pu l’être leur Station 16 par exemple. Si le scénario est, une fois encore, assez classique, le traitement graphique old school et sa colo à la main (y a que ça de vrai au final !) font plaisir à voir (à l’exception de certains visages parfois, et encore) et confirme que ce n’est pas au vieux singe…

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? BLOOD WORKS

 

 

C'est de Qui? Lennie Niehaus

 

 

La couv' 

 

 

Déjà croisé dans le coin?Oui

 

 

On peut écouter? Pas d’extraits vidéos (vous lirez pourquoi ci dessous) mais quelques extrait par  Ici et le thème du film tout de même, pas très représentatif du reste cela étant :

 

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? 17 films ! 17 collaborations entre Clint Eastwood et Lennie Niehaus, depuis l’excellent Pale Rider*, autant dire que les deux bonhommes, qui partagent notamment une passion pour le jazz, se connaissent plutôt bien. Pourtant, et malgré le succès des films, fort peu de ces B.O ont connu une sortie en galettes. C'est le cas de Blood Work, adaptation d’un roman dont le sujet aurait pu être un scénar écrit directement pour Eastwood (qui depuis trois décennies joue sempiternellement les vieux durs à cuire qui ne lâchent rien), est leur dernier boulot commun (après le réal’ –un brin mégalo ?-décidera de mettre en musique ses longs lui même avant de passer, de temps en temps, la main à son fiston). Comme à son habitude, Niehaus saxophoniste accompli, mélange les thèmes jazzy suaves et de facture assez classique qui sont sa marque de fabrique à une orchestration de film de suspense plus traditionnelle mais plus réussie, à mon avis, que des choses comme Absolute Power ou A perfect World, qui hésitaient parfois entre l’underscoring et le mélange trop appuyé. Allez savoir, maintenant que son dessinateur est entré au panthéon de la profession (sic !) s’il vient à Hollywood l’idée d’adapter Old Pa Anderson au grand écran peut être que Niehaus (86 piges au compteur de tout de même !) reprendra du service ?

 

*Les plus perspicaces de nos lecteurs auront noté que c'est d'ailleurs la B.O de ce film qui accompagnait le précédent opus des Hermann père et fils!

 

-----------------------------

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags