12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 10:25

 

 

Et c'est avec un grand plaisir que nous accueillons aujourd'hui un nouveau chroniqueur que l'on devrait revoir assez souvent.

 

 

 

 

LA BD

 

 

C’est quoi ? TRILLIUM 

 

 

C’est de qui ? Jeff Lemire

 

 

La couv’ :

 

 

Déja rencontré chez nous? Oui

 

 

C’est édité chez qui ? Urban Comics.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne quoi ? Trillium narre les destins croisés de Nika, scientifique pacifiste luttant en 3797 contre les ravages d’une infection virale d’ampleur cosmique, et de William, vétéran du premier conflit mondial, brisé par les horreurs de la guerre et reconverti dans l’exploration. Par-delà les barrières du temps et de l’espace, Trillium constitue le récit de leur histoire d’amour…

Le talentueux Jeff Lemire abandonne temporairement les ambiances typiques de ses travaux antérieurs (comme la trilogie Essex County, son plus récent Sweet Tooth voire Animal Man dans le cadre du New 52 de DC Comics), et troque le climat anxiogène des bourgades rurales nord-américaines pour les profondeurs menaçantes de l’espace ou des forêts sud-américaines. Si ce changement de cadre constitue un élargissement intéressant de la palette de Lemire, on ne peut pas dire que le récit fasse vraiment dans l’originalité : les déplacements temporels et les réécritures subséquentes de la réalité constituent aujourd’hui le quotidien des personnages de comics.

Comme à son habitude, c’est dans l’exécution que Lemire se révèle pour ce qu’il est : dialoguiste surdoué, le canadien parvient comme aucun autre de ses confrères à rendre la love-story des deux personnages principaux, véritable cœur de son récit, particulièrement poignante. Et si le trait de Lemire, assez brut de décoffrage, n’a rien d’exceptionnel, ses expérimentations sur le plan du découpage se révèlent payantes : le sens de lecture changeant qui guide son histoire a le mérite de la cohérence formelle. Il faut en effet régulièrement tourner et retourner le volume pour suivre les circonvolutions du récit. Une astuce narrative qui a eu le don d’agacer certains lecteurs, mais qui autorise une certaine identification à la désorientation qui saisit les héros de Lemire au détour de chaque page.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 C'est Quoi ? SHAPE SHIFT

 

 

 C'est de Qui ? Zombi

 

 

 La couv' :

 

 

 Déjà croisé chez nous? Non 

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne quoi ? Steve Moore et Anthony Paterra (les deux moitiés de Zombi), à l’instar des héros de Trillium, sont en quelque sorte à cheval entre deux espace-temps : leur musique renvoie autant aux ambiances rétro-futuristes des BO de films signées par John Carpenter ou les italiens de Goblin qu’au math-rock alambiqué et vertigineux de leurs compatriotes et contemporains Don Caballero ou Battles.

Shape Shift, le dernier-né de leur discographie, constitue également une sorte de retour aux sources : après deux albums pêchant presque par trop de virtuosité (et impossibles à reproduire live, au grand dam du tandem), ce disque calibré pour la scène rappelle Cosmos, probablement la perle du groupe.

Les morceaux Interstellar Package et Siberia II, longs et hypnotiques, interpellent particulièrement : si le groupe s’était déjà illustré dans ce type de format, le côté ouvertement répétitif de ces morceaux, portés par des motifs simples tournant en boucle, donne l’illusion à l’auditeur de s’être perdu dans une boucle temporelle aux relents psychédéliques, comme Nika et William le ressentent eux-mêmes dans le récit de Lemire.

 

 

----------------------------------

 

 

Une chronique de Peio.

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags