10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 16:54

 

 

 

LA BD :

 

 

 

C'est quoi : HILDA ET LE TROLL

 

 

C'est de qui ? Luke Pearson

 

 

La Couv' :

 

 

Déja Lu sur B.O BD ? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Casterman

 

Une planche :

 

 

Ca donne Quoi ? A tout juste 29 ans, Luke Pearson a déjà derrière lui une expérience solide d’illustrateur auprès de magazines et de journaux aussi prestigieux que le New Yorker, le New York Times et le Guardian, mais aussi d’éditeurs vénérables comme Penguin Books. Sa série Hilda, qui compte déjà quatre tomes au compteur, est un petit bijou.

Mariant avec bonheur les fondamentaux du conte de fée nordique avec la narration décalée du cartoon (Hilda écoute la météo sur une radio en bois, elle et sa mère reçoivent tous les jours la visite d’un petit homme en bois taciturne et pour le moins dépressif, les trolls semblent bien moins dangereux que ne les décrivent les livres et se paument dans la forêt parce qu’ils sont trop grands pour voir leur chemin…), le dessinateur parvient à traiter avec beaucoup de justesse, et un second degré jamais envahissant, des peurs enfantines liées bien souvent à un imaginaire débridé. Servi par un trait tout en rondeur et une mise en couleur chaleureuse, Hilda et le Troll n’a qu’un seul défaut : il se termine trop vite !

 

 

 

 

LA MUSIQUE :

 

 

 

C'est Quoi ? LE GEANT DE FER

 

 

C'est de Qui ?  Michael Kamen

 

 

La Couv' :

 

 

Déjà entendu par ici ? Oui

 

 

On peut écouter ?

 

Ca donne Quoi Il y a indéniablement quelque chose du premier long-métrage de Brad Bird dans Hilda et le Troll. Cela tient d’abord au fait que chacun raconte, à sa manière, l’histoire d’un enfant à l’imagination fertile, vivant seul avec sa mère et se retrouvant confronté à une créature a priori hostile qui se révèlera nettement plus amicale qu’il n’y paraît. Mais le rapprochement entre les deux œuvres vient peut-être aussi du fait que Le Géant de fer est à la base lui aussi un  conte détourné (puisque « de science-fiction »), écrit en 1968 par l’Anglais Ted Hughes sous le titre original The Iron Man. Ce dernier a d’ailleurs eu droit à une première adaptation musicale en 1989 par Pete Townshend, le guitariste des Who (dont on peut se faire une idée ici. Composée en partie de reprises 50’s jazzy propres à l’époque où le futur réalisateur des Indestructibles a transposé l’intrigue de son dessin animé, la BO du Géant de fer comporte également une bande son originale à la fois mélancolique et enjouée, composée par Michael Kamen  que nous avons choisi de retenir tant elle s’accorde idéalement à l’univers singulier de Hilda.  

 

.

 

------------------------------------

 

 

Une chronique de Lio

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags