31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 09:52

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : LE POSTELLO

 


C'est de qui   Hervé Richez & Winoc

 

 

La Couv':

 

 

Déjà lu chez nous?  Non

 

 

C’est édité chez qui ? Grand Angle.

 

 

Une  planche:

 

 

 

Ça donne Quoi ?  Vous souvenez-vous de la scène au début du Secret de la Licorne où Tintin, croyant acheter une babiole sans valeur se retrouve avec une carte au trésor ? Ou ce roman d’Arturo Perez Reverte, le Tableau de Maître Flamand, où une peinture révèle de biens étonnants secrets (pour faire dans l’euphémisme) ? Et bien Le Postello est un peu des deux, sauf que l’album est inspiré par une histoire vraie. Stéphane, amateur d’Art dilettante et négociateur en « formation », déniche par hasard un tableau qui semble bien être un Degas, modèle du Chevaux de Courses du maître…sauf que le tableau de Stéphane a été peint après la toile célèbre. Va alors se mettre en branle  pour  le jeune homme une enquête prenante (et c’est rien de le dire) à base d’expertises et autres recherches poussées. Un polar dans le monde de l’art, bien mené quoiqu’un peu long peut-être, au dessin réaliste qui sert bien le propos.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? LE VICE ET LA VERTU

 

 

C'est de Qui ? Michel Magne

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez B.O BD ? Oui

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? En pleine gloire Magne collabore à nouveau avec le sulfureux Vadim pour une adaptation du Marquis De Sade transposée durant la Seconde Guerre Mondiale. Si, de prime abord, les sujets de la BD et du film pour lequel a été composé la B.O semblent aux deux extrêmes, Magne joue beaucoup, dans sa musique, sur la psychologie des personnages. De ce fait, alors qu’on aurait pu s’attendre à quelque chose de très froid et à tendance dramatique, on se retrouve avec une partition de facture très classique, moins originale que ce que le compositeur a fait par le passé et, surtout, –pas trop- dégoulinante. Au détriment de la sus citée originalité les scores à venir de Magne lui apporteront une notoriété qui ne se démentira plus. Une B.O de film Noir aurait peut être été plus efficace sur Le Postello mais aurait aussi trop détourné l’attention – à mon avis hein- du coté art/expertise, alors que la musique du Vice et la Vertu se pose dessus pour en faire un polar psychologique plus subtil.

 

 

-----------------------------------

 

Une chronique de Fab

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags