7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 16:31

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : ALICE AU PAYS DES MERVEILLES

 


C'est de qui   Benjamin Lacombe adapte Lewis Caroll.

 

 

La Couv':

 

 

Déjà lu chez nous?  Oui

 

 

C’est édité chez qui ? Soleil, un lien vers le site :

http://www.soleilprod.com/serie/alice-au-pays-des-merveilles-2.html

 

Une  planche:

 

 

Ça donne Quoi ?   Décidément Barbara Canepa sait donner le feu vert à de superbes projets ! Après le Pinocchio du mois dernier, c’est au tour du classique de Lewis Carroll d’enrichir la collection Métamorphoses,  revisité par un artiste à l’univers aussi personnel que particulier, visionnaire  s’il en est. Ce n’est pas une première pour Benjamin Lacombe qui s’est déjà frotté à Poe ou Hugo mais trouve vraiment là un vecteur idéal pour ses idées graphique des plus originales. Jouant sur les techniques, proposant des typographies et mises en pages surprenantes agrémentées d’illustrations de toute beauté qu’il n’hésite pas à présenter dans de grandes pages dépliables, il s’approprie le texte, lui redonnant ses thématiques parfois ambigües et sa symbolique originelle que de précédentes versions - celle de Disney en tête- avaient eu tendance à fortement édulcoré. En précisant sans ambages, dans son introduction, l’origine de l’histoire (une relation plus ou moins platonique entre Carroll et une jeune fille) il ferait même presque planer une odeur de souffre sur un album auquel elle va bien.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? SLEEPY HOLLOW

 

 

C'est de Qui ? Danny Elfman

 

 

La couv' 

 

 

Déjà croisé chez B.O BD? A plusieurs reprises même.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Quitte a insister sur le fait qu’Alice au pays des Merveilles peut aussi (surtout) être un conte pour adultes, autant lui accoler une bande son décalée, gothique à souhait, quasi parodique même par moments. Elfman, pour une énième collaboration avec Tim Burton donne à la légende du cavalier sans tête une ambiance musicale digne des classiques de la Hammer, les cuivres disputant la part du lion aux chœurs masculins. Il introduit également dans sa partition tout un coté romantique et éthéré, voir féérique qui contrebalance le grand guignol macabre des répétitions et variations du thème principal. Un cocktail dé tonnant pour cette nouvelle version/vision du grand classique de la littérature britannique qui lui va à ravir !

 

 

----------------------------

 

Une chronique par Fab

Partager cet article

Repost 0
bobd

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags