19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 09:19
 

 

 

Il y avait longtemps que nous n'étions pas allé faire un tour dans l'Ouest lointain, nous y retournons donc pour le week end le temps d'un cycle chronologique à l'envers avec des titres originaux et/ou marquants du genre qui finira en beauté!

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 


C'est quoi 1890

 


C'est de qui : Francesco Ripoli

 

 

La Couv':

 

 

Déjà croisé chez nous? Non

 

 

 

 

Une planche:

 

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Du Dernier des Géants à Mon nom est Personne en passant par Impitoyable ou True Grit (l'original avec le Duke ou son remake avec le Dude), les westerns qui retracent l'ultime aventure d'une figure de cowboy déclinante ne manquent pas. Plutôt que de s'appesantir sur une énième déconstruction de mythe, Francesco Ripoli préfère donc élargir son propos. Le titre de sa BD est à lui seul programmatique. C'est avant tout la fin d’un siècle que l’artiste va nous raconter, d’une ère de révolutions et de conquêtes - plus inspirante et flamboyante, au moins dans l'imaginaire collectif, que ne le sera le sombre et "moderne" XXème siècle - symbolisée ici par les deux figures historiques que sont Buffalo Bill et Domenico Tiburzi. Si le 1er n'a guère besoin de présentation, le 2nd en revanche, sorte de Robin des Bois toscan, quasiment inconnu dans nos contrées, méritait bien le petit dossier qui lui est consacré en annexe du volume. Se déroulant essentiellement en Italie (l'autre pays du western), 1890 nous décrit en parallèle les dernières années d'un Buffalo Bill, icône de l'Ouest sans fards, bien usée par l'alcool, en tournée avec son spectacle et d'un Tiburzi, bandit  de grand chemin libertaire traqué par les carabinieri qui veulent lui faire la peau. Magie de la fiction, les deux hommes se verront réunis le temps d'un cliché pris à l'improviste, aussitôt dérobé par Tiburzi et que le photographe passera une bonne partie de sa vie à rechercher. Comme ce dernier, Ripoli nous livre un portrait croisé de légendes original et touchant, magnifié par un noir et blanc et des jeux de textures qui confèrent à sa BD la patine d’un document d’époque.

 

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? TRUE GRIT

 

 

 

C'est de Qui ? Carter Burwell

 

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu par ici? Oui

 

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi ? Succès critique et public, cette nouvelle adaptation du roman de Charles Portis, dont Henry Hathaway avait déjà tiré un film en 1969, marque la 15ème collaboration entre les frères Coen et Carter Burwell, lequel se voit confier la mission délicate de succéder, derrière le pupitre, au grand Elmer Bernstein. Critiquée par certains pour son omniprésence parfois pesante et son caractère trop descriptif, la musique de Burwell apparaît pourtant comme la digne héritière des compositions héroïques de l’Âge d’or du western, auxquelles elle rend un vibrant hommage. Ample, majestueuse, se déployant avec la fougue d’un cheval au galop, la BO de ce True Grit, cuvée 2010, sait également se réserver des plages plus retenues et apaisées à travers lesquelles vibrent les sonorités nostalgiques d’un vieux piano de bastringue. Créée pour accompagner l’ultime aventure de Rooster Cogburn, marshall  coriace et indécrottable pochetron, cette bande son ne pouvait que seoir à celle de Buffalo Bill et Domenico Tiburzi.

 

 

 

-----------------------------------

 

 

 

Une chronique signée Lio

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags