7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 15:00

 

 

Journée "Coup d'Oeil dans le Rétro" 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : LE CHANT DES MALPAS

 

 

C'est de qui ? Boisserie et Bara

 

 

La Couv':

 

 

Déja vu sur B.O BD? Oui pour le scénariste.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Le moins que l’on puisse dire avec Boisserie c’est qu’il est aussi prolifique que diversifié. Rien que chez nous on l’a croisé sur une fiction historico-financière,  l’Antiquité Romaine ou encore la bio d’un surfeur. A coté de ça il a aussi donné dans l’analyse sociale, le pastiche ou la S.F. Alors certes, qui trop embrasse peut mal étreindre, mais force est de reconnaitre que, sur cette fable médiévale parueil y a déjà presque 10 ans, il ne déméritait pas. Hommage aux romans de capes et d’épées et morale de conte, le scénario parle d’une jeune fille touchée par la foudre et devenue guérisseuse qui va être l’attention de puissants courtisans désireux de soigner l’héritier au trône…ou de s’en débarrasser. Un one-shot ou humour et émotion le disputent à l’action, le tout porté par un dessin très agréable et dynamique, prometteur pour un premier album, mais hélas le dessinateur n’a plus œuvré dans le 9° Art par la suite.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? LADYHAWKE

 

 

 

C'est de Qui   A. Powell (et Alan Parsons)

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous? Non.

 

 

On peut écouter? Si vous tenez jusqu'au bout, n'hésitez pas à consulter ensuite!

 

 

 

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Ladyhawke est un des exemples flagrants de comment une B.O peut ruiner à tout jamais un film par ailleurs très regardable (parmi les autres exemples édifiants on pourra citer la version de Legend avec la ‘zik de Tangerine Dream, Le 6° Sens de Mann ou encore The Keep de…Mann !). En effet, Richard Donner, alors fan d’Allan Parsons Project, engage Andrew Powell, figure marquante du groupe, pour écrire la musique de sa fiction médiévale romantico-épique (ça restera heureusement sa seule incursion dans le domaine). Avec son improbable mélange de rock progressif sur-synthétisé et des thèmes un peu trop grandiloquents et guillerets, les compositions des transfuges de APP plombent littéralement toute tentative de visionnage du long métrage aujourd’hui. Je ne vous raconte pas la sélection drastique que j’ai du faire pour arriver au bout du Chant des Malpas !

 

 

-----------------------------

 

Chronique livrée par Fab

 

Ca donne Quoi ? Ladyhawke est un des exemples flagrants de comment une B.O peut ruiner à tout jamais un film par ailleurs très regardable (parmi les autres exemples édifiants on pourra citer la version de Legend avec la ‘zik de Tangerine Dream, Le 6° Sens de Mann ou encore The Keep de…Mann !). En effet, Richard Donner, alors fan d’Allan Parsons Project, engage Andrew Powell, figure marquante du groupe, pour écrire la musique de sa fiction médiévale romantico-épique (ça restera heureusement sa seule incursion dans le domaine). Avec son improbable mélange de rock progressif sur-synthétisé et des thèmes un peu trop grandiloquents et guillerets, les compositions des transfuges de APP plombent littéralement toute tentative de visionnage du long métrage aujourd’hui. Je ne vous raconte pas la sélection drastique que j’ai du faire pour arriver au bout du Chant des Malpas !

Partager cet article

Repost 0
bobd

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags