9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 11:09

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : BEDLAM

 

 

C'est de qui ?  Spencer, Rossmo & Browne

 

 

La Couv':

 

 

Déjà lus chez nous? Certains oui.

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Comment passer du statut d’Ennemi Public Numéro 1 à celui de consultant repenti et solidaire de son prochain ? Tel est le pari fixé par Nick Spencer et ses deux dessinateurs successifs, Riley Rossmo remplacé par Riley Browne dans le second arc, au sein de la mégalopole bien sombre de Bedlam. Le sentiment de malaise est palpable tout au long de cette mini-série anxiogène mêlant flashbacks inspirés par les méfaits de Madder Red, psychopathe masqué cynique et cruel et sur sa rédemption après 10 ans de tripatouillage cérébral sous l’identité de l’anonyme Fillmore. Et ce ne sont pas les dessins hachés et volontairement brouillons qui vont aider à la compréhension d’une histoire pas si complexe mais à la narration très éclatée entre plusieurs époques. Pourtant pour peu qu’on s’accroche, l’intrigue policière prend le dessus avec de nouveaux psychopathes à la clé et l’intervention d’un super héros masqué aux méthodes vindicatives. Bedlam agace, déroute, questionne et laisse perplexe. La fin va peut-être en frustrer plus d’un mais tout le monde risque d’en sortir lessivé.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? NO ONE LIVES

 

 

C'est de Qui ? Jerome Dillon

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu sur B.O BD? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Davantage connu pour être le batteur itinérant de Nine Inch Nails en tournée, Jérôme Dillon reste un artiste loyal et complet qui a su également s’illustrer sur le méconnu mais fameux album « Reminder » mais également sur des OST adaptées. No One Lives  de Kitamura est un OVNI inédit avec Luke Evans dans un scénario qui reprend le jeu classique du chat et de la souris qui devient chat à son tour. Dans cet exercice gore de l’arroseur arrosé, Jérôme Dillon crée une ambiance anxiogène de circonstance avec un maelstrom de pianos, guitares, violons et percussions. Cette tension contenue puis subitement relâchée illustre parfaitement l’atmosphère particulière de Bedlam mais une fois n’est pas coutume, je vous recommande davantage la vision de cette petite série B jouissive mais sans grande envergure à la lecture du comics.

 

 

------------------------------------

 

Une chronique par Jet

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
bobd

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags